[ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Eon
    Eon
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Eon le Jeu 24 Avr 2008 - 1:15

    Tic tac tic tac tic. Le Soldat de la Réitération Cyclique est là, tac tic. Remonte remonte la clé mécanique, crac cric, et se répète le Rituel périodique, tac tic.

    Le soleil a entamé sa course vers le couchant ; le ciel est encore bleu mais la luminosité est en baisse. Il est 17h12 et le train à grande vitesse 1552 entre en gare. Son museau pointu gris sombre et bleu électrique annoncent la couleur : un véhicule des plus modernes avec des sièges neufs très confortables, bleus en première classe, bruns en seconde. Les voitures ne sont pas séparées en petites cabines de 6 places : la centaine de sièges se suivent sagement par groupe de quatre se faisant face ; une moitié dans le sens de la marche, l'autre moitié à revers. Pour lire ou écrire, d'étroites tables séparent les couples de fauteuils. Climatisation et loupiote sont au rendez-vous également.

    À l'avant, 8 wagons de seconde classe, puis, pris en sandwich, les 6 wagons de première classe devant les 12 derniers wagons de seconde classe.

    Ronronne la bécane. 5 minutes d'arrêt, 5 minutes d'arrêt, on embarque ! Les portes automatiques à hublot s'ouvrent dans un souffle, dévoilant l'intérieur de métal et de verre sur fond de moquette fraîchement nettoyée. Deux petites marches et vous êtes dedans. Bienvenue.



    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Sign_eon
    Krystal
    Krystal
    P'tit joueur ù_ù

    Inscrit le : 11/04/2008

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 17 ans, Féminin
    Élément: Ombres
    Emploi: N/A

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty Re: [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Krystal le Ven 4 Juil 2008 - 15:30

    Il est 17h10, c'est la panique, Krystal risque de manquer son train. Ca cours et ça se bouscule à la gare, la jeune fille cherche du regard sur le grand panneau le quai d'arrivé de son train, le numéro 1552 qui a pour destination Syracuse. La valise à roulette est dur à traîner mais tant pis, il n'y a pas le choix. Heureusement que son ticket est déjà composté!

    * Garde ton calme, ça ne sert à rien de paniquer.*
    *oh toi tais-toi donc*
    *ppfff...*

    Kishin, l'esprit de Krystal, tentait en vain de résonner l'impulsive qui continuait de courrir avec sa valise. Les parents de cette dernière avait d'ailleurs beaucoup de mal à la suivre. Enfin elle arrive sur le quai, il y a beaucoup de monde, ça va être dur de trouver sa place.

    La train va bientôt repartir, Krystal cherche du regard ses parents. Il attendent, juste là, au bord du quai. Krystal leur envoie un au revoir de la main enthousiaste auquel ses parents répondent, avec moins de ferveur certes.

    Trève de cérémonie, il va falloir trouver sa place dans ce wagon.
    Merredin
    Merredin
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Inscrit le : 27/03/2008

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 23 Ans, Masculin
    Élément: Lumière
    Emploi: Coach Sportif

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty Re: [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Merredin le Sam 5 Juil 2008 - 17:50

    " Il a fallu que tu sois en retard. Toujours égal à toi-même Merredin.

    Merredin ne répondit pas. S'il l'avait fait il aurait dû affronter les assauts verbales de Mélodia et il n'en avait pas l'envie. Il était d'une humeur morose depuis son départ de l'appartement ; il avait vécu de beau moment ici et partir lui pinçait le cœur. La fée quant à elle était ravi de prendre le train pour la première fois. Elle était perchée sur sa valise, confortablement calée, admirant les lignes du train, les passagers mais aussi le ciel dont le soleil couchant offrait des tons magnifique.

    - Regarde, on n'est pas en retard le train vient juste d'arriver.
    - Eh bien dépêche toi de monter dedans au lieu de jacasser. Je veux voir l'intérieur. Tu penses qu'il va y avoir des stewards comme dans les avions ?

    Merredin ne pris pas la peine de répondre. Dépêche toi de monter ? Jte jure. Pour sa part, Merredin avait déjà voyagé en train, "à l'époque", mais cette fois-ci ce n'est pas lui qui avait décidé de la destination, son patron avait des projets et il était le plus qualifié pour les mettre à bien. C'était une chance pour lui de pouvoir s'affirmer et prouver ce dont il était capable. Il ignora donc la fée et se rendit tranquillement devant la porte du wagon N°20. Mélodia voyant que Merredin aurait besoin de soulever sa valise se jucha sur l'épaule de ce dernier, l'air de rien, contente du panorama qu'offrait la hauteur de son l'épaule. Elle soupira d'aise en regardant une dernière fois le ciel bleu et rose. Merredin ouvrit la lourde porte de métal de l'appareil et entra.

    - Bien bien. Tout ça m'as l'air particulièrement confortable.
    - Ouawww c'est beau,
    s'extasia la fée.

    En effet c'était beau, c'était surtout neuf se dit Merredin.

    - On se met où ? Là où on veux ? Ya personne.
    - Eu ...
    - Là !
    montra Mélodia du doigt. Prêt de la fenêtre je veux voir le paysage !!

    Merredin n'avait même pas eu le temps de parler. Décidément la fée perdait de ses manières, il se ferait un plaisir de s'asseoir ailleurs que l'endroit où elle avait pointé son petit doigt. Puis de toute façon, sur son billet de train se trouvait le numéro 100 il n'avait donc pas le choix. Il regarda donc un à un les numéro qui se trouvaient inscrit au dessus des sièges. 90, 92, 94, 96, 98, 100. Siège côté fenêtre ... là ou le doigt de Mélodia s'était levée. Il leva les yeux au ciel, elle aura intérêt a bien se tenir ou elle finira dans la valise coincée entre un caleçon et une paire de chausettes. Il sourit. Faites qu'elle ne se tienne pas sage.
    Strall
    Strall
    P'tit joueur ù_ù

    Inscrit le : 02/04/2008

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 16 ans
    Élément: Ombres
    Emploi: Petits boulots

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty Re: [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Strall le Dim 6 Juil 2008 - 22:38

    Un grondement sourd au loin... Des crissements de pneu et des braillements aillant une certaine distortion... Le bruit se rapprochait et les passants se demandaient qui pouvait bien être le barjo qui faisait autant de bruit... Ils n'étaient non loin de la gare et devant la place se trouvait un marché annuel... Puis soudain Une voiture jaune avec le petit signe du taxi au dessu du toit surgit et fonça dans les établis... Les nombreuses mémé qui cherchaient leurs bon petits légumes pour la soupe de leurs petits enfants effrayé et scandalisé sautèrent sur les établis ... Un grand mère se prit des fraises dans la poire. Puis d'autres personnes ramenèrent alors leurs fraises... Des grands hommes au portrait carricaturé... Mafioso quoi... Et une chose était sûr ils n'avaient pas l'air d'avoir la pêche... Dans la voiture en première ligne du cortège une belle Lamborgini et derrière une Ferrari décapotable... Ces deux voitures qui sont rivales roulaient enssemble pour choper une vieille deux-chevaux verte... A bord de ce vieux taco un jeune homme grand sourire . Tournant le volant dans tous les sens en esquivant les vieux... Appellons cette vieille voiture la dedeuche. Bref la dedeuche fit un magnifique dérapage vers la droite et se dirigea vers une vieille rue un peut branlante... Le vieu taco ouvrit une de ses portes puis une main en sortit... Celle-ci chopa un vieu volé... Un jeune homme sortit alors tout transpirant en laissant la voiture se cracher dans le mur avec un nuage de fumée... Le jeune homme secoua les cheveux puis en souriant regarda derrière son épaule et dit:


    - Alors Kigaru tas trouvé comment la balade ? héhéhé j'ai failli me prendre une grand mère...

    -Toujours aussi irresponssable... Tu va rater ton train et l'autre arrive... Dailleurs avec ce trajet j'ai la tête comme une pastèque...


    La jeune femme qui était derrière lui ne souriait pas mais ne semblait pas triste non plus... Un air neutre baignait simplement son visage... Strall Caïen... Un garçon plus qu'irresponssable... Il a des dettes énormes et si on les empiles ça fait la taille de l'arc de triomphe... Son dernière emprunt fut envers une petite mafia qu'il grandissait et se faisait du pognon sur des sectes et tous le bordel... Strall sourit puis tendit la main à son esprit... Celui-ci la lui empoigna délicatement puis ils se dirigèrent vers le mur... Il faisait profondément sombre... Strall toucha le mur puis s'enfonça avec son esprit à l'intérieur...

    Strall se retrouvait devant le train qu'il cherchait... Decidément l'ombre était bien pratique pour ne pas être en retard... Il regarda l'horloge... Ils allaient devoir partir... Il alla devant le contrôleur et montra son billet avec un grand sourire... le contrôleur l'examina et lui dit:


    -Vous avez entendu à ce qui parrait il y a eu une course poursuite dehors!
    -Vraiment vous m'ettonez c'est une ville calme pourtant...
    -Vous savez de nos jours... Bon voyage!


    Il lui répondit d'un geste de la main avec son sourire habituel... Il s'engoufra dans le wagon puis aperçu un jeune garçon qui semblait ... Comment dire?... Pommé... Strall le regarda grand sourire puis regarda la petite ettiquette sur son T-shirt... Sa mère avait prévu ça et lui avait attaché le numéro du wagon et des sièges... Strall le regarda puis lui fit un signe de la main pour lui dire de venir... Bizarrement l'enfant ne dit rien et le suivit... Il chercha enssuite le numéro puis atteri sur là mère... La mère le remercia mais Strall fit un petit geste négatif de la main... Il partit tout droit et arriva vers sa place... Il regarda autour de lui et...

    -ET MERDE! J'AI OUBLIE MON SAC DANS LA BAGNOL!
    -Je te l'avais dis... Tes un vrai gamin t-oublie tout...
    -Pourquoi moi... SNIF...


    Il parru un peut dépité puis regarda la fenêtre avec Yamome... Il faisait beau... C'était un mélange de ténèbre et de lumière... Strall aimait ça... Yamome aussi...


    [ Edit Li' : Hello, pas d'italique steup, j'y vois rien @_@ Je te suggère également de relire ton texte et le corriger, il y a trois à quatre fautes par phrase, notamment des accords simple singulier/pluriel, ça fait beaucoup =/

    Et euh... C'est quoi cette histoire de passe-muraille ??? Nous sommes bien d'accord que ce sont les Esprits sont immatériels, hein ? Donc le fait que Strall prenne la main de Kigaru, c'est possible mais sous conditions °°

    Tu peux effacer ceci une fois que c'est fini. Merci~ ]
    Krystal
    Krystal
    P'tit joueur ù_ù

    Inscrit le : 11/04/2008

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 17 ans, Féminin
    Élément: Ombres
    Emploi: N/A

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty Re: [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Krystal le Mar 8 Juil 2008 - 15:35

    - Tu n'aurais pas pu me le dire que j'étais pas dans la bonne voiture?! A cause de toi je vais être obligée de me taper la moitiée du train si ça se trouve!

    Avant de rechercher sa place, Krystal cherchait déjà le bon wagon, en passant évidemment ses nerfs sur Kishin qui n'avait strictement rien demandé. Le pauvre...
    La jeune fille trimballait donc sa valise depuis maintenant cinq wagon, elle commençait sincèrement à en avoir plein les bras dans les deux sens du terme. Sans compter que les oscillements du train ne l'aident guère à avancer.

    Le point positif dans tout ça? C'est qu'elle a enfin put admirer la décoration moderne, enfin, si on peut appeller ça un point positif... Elle arrive au wagon numéro vingt et fait les gros yeux.

    - Encore 10 voitures??!! Ah non désolée y'a pas moyen! je prend la première place assice que je vois et basta!

    - Je plains celui ou celle qui sera assis à tes côtés


    Elle ne renchérit pas pour ne pas s'énerver d'avantage. La première place venue se trouvait coté couloir à coté d'un monsieur avec un chapeau.(Merredin)
    Sans demander l'autorisation, Krystal monta sa valise et se laissa littéralement tombée dans le siège.
    Kairos
    Kairos
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty Re: [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Kairos le Mar 8 Juil 2008 - 23:58

    Elle est là sans y être, vous regarde sans vous voir et pousse les aiguilles du Temps. Telle est la Maîtresse de l'Occasion opportune : curieuse, elle tire les fils de la Destinée par simple jeu et vous met à l'épreuve sans le vouloir.

    Embarquement réussi pour nos trois voyageurs, départ en douceur et à l'heure.
    L'oeil entraîné du voisin de voiture de Krystal et Merredin assis dans leur dos a observé l'adolescente à l'allure sportive s'asseoir d'exaspération via les reflets dans les vitres. Un type tout à fait quelconque, taille moyenne, un visage sans trait particulier, des cheveux courts, sombres, des yeux tout aussi sombres, ni trop proches ni trop éloignés du nez, rien d'exceptionnel. Une veste brune en cuir sur un T-shirt propre et un blue jeans, des baskets, pas de quoi fouetter un chat quoi. Il ne fait pas de bruit, ne fait pas la gueule ni ne rit comme un psychopathe. Un type comme on en croise souvent dans les rues et sur lequel on ne se retourne pas.

    Même pas quelques minutes qu'ils sont partis, déjà une voix grave et endormie prend le micro.

    "Mesdames et Messieurs, bienvenue à bord du train à grande vitesse 1552 en direction de Syracuse. Nos hôtesses passeront dans les allées avec tout un assortiment de friandises et de viennoiseries. Notre compagnie ferroviaire vous propose les meilleurs prix grâce à notre partenariat avec la maison Purimi, un des leaders du snack sucré. Nous vous invitons également à venir vous restaurer à la voiture No.o9. Vous y trouverez boissons fraîches et chaudes, sandwiches, salades en plus des biscuits apéritifs.

    Vous souhaitant un agréable voyage."


    Le jeune homme aurait eu mal à la gorge, vous n'auriez pas senti la différence : il a parlé tellement près du micro qu'en plus de ne pas articuler, toutes les consonnes semblaient "frappées", de quoi ravir les oreilles. Distraction parfaite, c'est le moment que Monsieur Tout-le-monde choisit pour commettre son forfait. Aidé de son tout aussi honnête Esprit, ce dernier matérialise brièvement ses papattes avant, par à-coups, pour tirer petit à petit le précieux billet de la demoiselle dans son dos hors de sa cachette. [ Ce n'était pas précisé, je partirai du principe que le billet de Krystal était dans la poche avant de sa valise à roulettes qui est en tissu et non à coque. Je n'ai pas vu d'allusion à un sac à dos, ni de vêtements avec potentiellement des poches. ] Doucement le zip se défait, muet, tandis que le bout de papier cartonné glisse vers la sortie, centimètre après centimètre, aidé par le petit écureuil roux invisible pour tous les autres, qu'ils soient humains ou pas. Encore un peu, un peu... Et voilà, il est dehors.

    Encore faut-il le récupérer. Détourner l'attention, là est toute l'astuce. C'est donc naturellement que le resquilleur - qui n'en est visiblement pas à sa première tentative tant son manège est rôdé - se lève, le plus naturellement du monde, et avance les mains vers le porte-bagages. Le journal d'aujourd'hui. Il récupère son journal. C'est bête mais ça marche car le voici détenteur d'un titre de transport coincé mine de rien entre les pages et personne n'y a probablement rien vu. Un peu de lecture ne lui fera pas de mal après cette victoire.



    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Sign_kairos
    Elrick
    Elrick
    Mini-staff
    Mini-staff

    Masculin Âge : 31
    Inscrit le : 16/12/2008

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 22 ans, Masculin
    Élément: Eau
    Emploi: Comptable

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty Re: [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Elrick le Lun 22 Déc 2008 - 0:21

    Le wagon numéro 11 était l'un des derniers du train. L'homme au manteau noir et au chapeau borsalino découvrait l'endroit ou il allait s'installer avant d'arriver à Syracuse. Les sièges étaient bruns, et donnaient un semblant d'ambiance paisible dans ce train qui se remplissait a vue d'oeil. Le ticket indiquait 49. Un nombre impair. Mickaël grimaçait. Il n'aimait pas les nombres impairs. Pour quelle raison ? Aucune vraisemblablement. A vrai dire, il était connu que Mickaël Elrick n'était jamais totalement content. Il trouvait toujours une raison pour râler, aussi stupide soit-elle.

    - Mickaël : *Super... J'ai trouvé ma place...*

    La place 49 était au milieu du wagon, contre la fênetre. Il aurait préféré être dans un coin, plutôt que d'être au milieu de tous ces gens. Le soleil se couchait, et l'homme se réjouissait de pouvoir bientôt enlever ses lunettes de soleil. Il sortait une revue de couleur verte. On pouvait lire "RF Comptable" dessus. Visiblement, il était d'humeur à travailler. Azusa, le regardait attentivement, l'air triste comme à son habitude. Elle était assise sur le porte bagage en hauteur, au dessus de Mickaël. Ce dernier sortait sa bouteille d'eau. Azusa, qui voulait visiblement amuser son compagnon, faisait léviter une petite bulle d'eau qui sortait de la bouteille. Mickaël d'un regard méchant, la creva.

    - Mickaël : "Laisse moi lire en paix, je te prie..."

    - Azusa : "D'accord. Je vais faire un tour alors."

    - Mickaël : "A ton aise..."

    Azusa se rendait dans le wagon voisin. La, elle venait de remarquer un homme assez suspect. Subtilement, il venait de dérober un billet de train. Elle voulait intervenir, mais étant un esprit, elle ne pouvait faire grand chose. Paniquée, elle accourut vers son ami.

    - Azusa : "Tu as vu ? Il y a un homme qui vient de dérober un ticket. Faut aller le dénoncer."

    - Mickaël : "Ben vas y..."

    - Azusa : "Tu ne comptes rien faire ?"

    - Mickaël : "Je ne vais pas faire de scandale. Il a tenté, il a réussi, c'est tout à son honneur. Et puis, je n'ai aucun moyen de prouver que ce n'est pas son billet. Il n'y a que toi qui l'a vu. Mais il n'y a que moi qui te voit..."

    - Azusa : "Mais..."

    - Mickaël : "Ca commence a bien faire maintenant... C'est toi qui ne veut pas que j'utilise mes pouvoirs contre les humains, alors n'insiste pas, fiche moi la paix, bon sang !"

    Mickaël se remit dans sa lecture, tandis qu'Azusa surveillait de près le voleur. Elle savait que tant qu'on ne lui demandait rien, Mickaël ne ferait rien. Azusa cherchait un moyen d'intervenir en attendant que Mickaël se décide a broncher. Mais ce dernier continuait sa lecture, comme si de rien n'était, en attendant patiemment, le départ du train.
    Merredin
    Merredin
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Inscrit le : 27/03/2008

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 23 Ans, Masculin
    Élément: Lumière
    Emploi: Coach Sportif

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty Re: [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Merredin le Jeu 25 Déc 2008 - 22:18

    *Merredin époussète les toiles d'araignées sur lui*

    Bwaaaa laissez moi quelques jours et j'essaie de répondre ^^




    Edit Libellule :
    [ Les règles d'écriture, jeune homme !!! En plus c'est un message purement hors-jeu... Bon, c'est Noël, je tolère cette fois, la prochaine, je supprime sans préavis. ]
    Eon
    Eon
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty Re: [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Eon le Lun 23 Fév 2009 - 17:12

    La porte du wagon s’ouvre, le train est parti depuis un bon quart d’heure, c’est le moment pour le contrôleur de faire son apparition et pas n’importe lequel … Il y a des gens qui ont l’air froid, d’autres simplement sévères, mais Alphonse Lawyer lui est le genre de personne qui semble être constamment de mauvaise humeur et dont le regard vous met tout de suite mal à l’aise. De taille moyenne, la quarantaine dépassée depuis longtemps sans pour autant atteindre la cinquantaine, des petits sourcils froncés et un front plissé surplombent son visage maigre et son nez aquilin. Sous sa casquette de contrôleur, des cheveux très courts sombres comme la nuit, mais moins que ses yeux capables de calmer un groupe de collégiens turbulents en quelque seconde.

    Mr Lawyer à peine rentré dans le wagon commence sa besogne comme la faucheuse elle-même le ferait, sans douceur ni fantaisies. Première rangée à gauche, un : « Vos billets s’il vous plait » tellement froid que la température semble descendre de plusieurs degrés, la formule de politesse quant à elle ressemble plus à une menace qu’à autre chose. Ensuite le croquemitaine de la voie ferrée passe aux sièges de droite, puis la deuxième rangée, d’abord à gauche puis à droite le contrôleur progresse inexorablement, mettant fin aux rires et aux pleurs des enfants qui n’osent plus ouvrir la bouche après son passage.

    De rangée en rangée l’affreux bonhomme finit par arriver devant une jeune fille aux cheveux colorés, sans montrer la moindre manifestation d’une quelconque émotion, le faucheur de billets tend sa main vers les passagers.

    « Vos billets s’il vous plait. »


    Les mains se tendent sans un mot, trois titres de transport en règles sur quatre seulement … ça en fait un qui manque. Sans un mot la main et le regard de Mr Lawyer se braquent vers la retardataire comme pour la menacer. Mais quelques secondes plus tard sa main est toujours vide et sa lugubre poinçonneuse n’a pas encore mordu le titre de transport de la pauvre petite qui fouille désespérément dans sa valise à la recherche de son salut.

    « Votre billet jeune fille … »

    Dernier ultimatum, la politesse hypocrite du contrôleur intraitable a disparu signe qu’il n’acceptera aucune excuse et qu’il ne fera aucun cadeau. La poinçonneuse claque un coup dans le vide comme le cran de sécurité d’une arme à feu qu’on ôte, signe que la demoiselle ferait bien de se dépêcher, car elle retarde Mr Lawyer … Et Mr Lawyer n’aime pas qu’on le retarde …


    [ Vous avez été embêtés par Azert. ]



    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Sign_eon
    Elrick
    Elrick
    Mini-staff
    Mini-staff

    Masculin Âge : 31
    Inscrit le : 16/12/2008

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 22 ans, Masculin
    Élément: Eau
    Emploi: Comptable

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty Re: [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Elrick le Mer 25 Fév 2009 - 14:40

    Azusa disputait Mickaël, qui visiblement, n'était pas dérangé le moins du monde et avait du mal à quitter sa lecture. Le contrôleur arrivait. Azusa paniquait. Le temps était désormais compté. Mr Lawyer, demandait les billets. Mickaël, ne bougeait pas, continuant à lire. Mr Lawyer insistait. Mickaël, visiblement irrité, baissait son passionnant RF, regardait le billet qui était posé sur la table, puis le contrôleur du coin de l'oeil, se remit à lire, et enfin, dans un soupir d'exaspération, tendait le billet. Azusa craignait le pire. Il était fort déconseillé de déranger Mickaël pendant sa lecture, et être suicidaire pour insister de la sorte. Le billet était posé sur la table, il n'avait qu'à le prendre. L'esprit aux allures de fillette regardait les yeux de Mickaël, qu'il cachait toujours derrière ses lunettes. Elle connaissait ce regard noir, fixe, elle le connaissait bien trop.

    - Azusa : Mickaël ?

    - Mickaël : (silence)

    - Azusa : Que fa... ?

    Elle se coupait, voyant dans la bouteille, l'eau qui s'agitait. Un mince filament aquatique s'élevait de la bouteille et grimpait le long du mur, par les attaches en métal. Une fois arrivé au plafond de la voiture, le filament se coupait en deux. L'un deux, glissait vers la table d'en face, celle ou le resquilleur était. L'autre, partait de l'autre coté, vers les personnes non contrôlées.

    - Azusa : Mais... ?

    - Mickaël, la coupant : Il y a de la moquette au sol... qui absorberait l'eau. Et les cotés du wagon quant à eux... sont légèrement poreux, ce qui m'empêcherait de la faire avancer facilement... Alors... je passe par le métal.

    - Azusa : Mais dis-moi juste ce que tu veux faire ! Tu ne vas pas quand même lui...

    - Mickaël, la coupant : Tu veux récupérer ton foutu billet pour enfin me foutre la paix ? Alors à mon signal, tu te matérialises partiellement, et extirpe le billet de sa poche.

    - Azusa : Il verra mes mains, et va donner l'alerte aux contrôleurs. C'était avant qu'il fallait réagir. Et puis, je suis un esprit d'eau, je risque de l'endommager ce billet.

    - Mickaël : Tu ne suivais pas pendant mes cours de chimie...

    - Azusa : Qu'est ce que ça vient faire la dedans ? Arrête s'il te plait. Je trouve pas ça drôle. Tu as quoi en tête Mickaël ?

    - Mickaël, soupirant : Tu es un esprit d'eau... Dans l'air, il y a une petite quantité d'eau... sous forme de vapeur, donc très légère. Sers-toi de cette vapeur pour transporter le billet et me le ramener.

    - Azusa : Pourquoi tout d'un coup tu te mets à l'aider cette jeune fille ? Je croyais qu'il avait réussi, que c'était tout à son honneur.

    - Mickaël : Tu es fatiguante... Disons que ça m'écorcherait la figure de voir ce guignol sortir quelqu'un du train. Il en a tellement envie...

    - Azusa, souriant : T'aimes pas être dérangé pendant ta lecture, pas vrai ?

    - Mickaël : Mets toi en place, et pronto...

    Azusa retrouvait le sourire et était remplie d'excitation. Elle adorait participer à ce genre de stratagème que Mickaël pouvait mettre en place en quelques secondes. Même si elle ne savait pas quand elle devait entrer en action, elle était en place. Mickaël se concentrait et faisait glisser l'eau, jusqu'au dessus du voleur. Par chance, le métal était dessus de la tête de l'homme. Il ne manquait plus qu'à étendre la surface de l'eau. Le corps humain était constitué d'environ 45 litres d'eau intra et intercellulaires, Mickaël mettait la main contre la paroi, par dessous la table, ou glissait l'eau de la bouteille, et utilisait sa propre eau pour alimenter le chemin aqueux. Utiliser l'eau de la bouteille davantage, aurait été bien trop visible. Ils étaient prêts. Mickaël qui avait concentré l'eau au dessus du malhonnête, la relâchait, faisant tomber environ la valeur d'un demi verre d'eau sur sa tête. Comme prévu, l'homme levait les yeux au plafond, mais ne voyait rien. L'eau était transparente, et le métal reflétait l'intérieur de la cabine. Mickaël, l'avait prévu. Azusa en profitait pour tirer le billet de la valise, et lorsque l'homme se remettait à lire, gêné, il était déjà entre les mains du jeune comptable. Azusa était fier d'eux. Mais sa joie n'était que de courte durée.

    - Azusa : Le billet est déjà composté. Regarde, il y a le trou. C'est fichu. On a fait tout ça pour rien.

    - Mickaël : Tu crois que je ne l'avais pas prévu ...?

    - Azusa : Que veux-tu dire ?

    - Mickaël : Facile... Le papier mouillé, se désagrège..., alors que le carton mouillé, se dilate. Admire...

    Le billet de train est fait en papier cartonné très fin. Habituellement, les troueuses utilisées dans les trains ne transpercent pas vraiment le billet, mais en font une petite bosse, simplement. Mickaël, en était conscient. Il mettait son doigt sur la bosse, qui n'était trouée qu'à l'extrémité. Grâce à son eau corporelle qu'il faisait courir sur la partie concernée du billet, le carton se dilatait, les bords se rejoignaient. Puis, il récupérait son eau, laissant le billet parfaitement intact, ou presque. Azusa, était ravie.
    Le contrôleur s'énervait, et surveillait trop la jeune fille. La aussi, il fallait détourner l'attention. Mais Mickaël était toujours en train de calculer. Il avait une casquette. C'est à peine s'il allait remarquer l'eau. De plus, il n'aurait qu'à enlever sa casquette, sans réellement quitter des yeux la passagère. Deuxième chose, il n'y avait pas de métal au dessus de la tête du contrôleur, juste la paroi poreuse. Il lui serait difficile de totalement maîtriser le flux. Mais il n'était pas inquiet pour autant. Il savait ce qu'il avait à faire.

    - Azusa : Et maintenant ?

    - Mickaël : Tiens toi prête à le glisser à coté d'elle...

    - Azusa : Ok.

    Mickaël se concentrait et visait. Ce n'était pas évident, il était de dos. Et s'il se retournait, il aurait été démasqué. Heureusement, c'était l'eau de son organisme. Il voyait exactement ou il était grâce aux cellules et au nombre de pas qu'il avait précédemment compté. Il faisait ensuite tomber quelques gouttes entre le col de chemise et la nuque, qui lui glissait les gouttes dans le dos. Le liquide étant un mélange d'eau a température ambiante et d'eau a 37°C, cela donnait pas une sensation de goutte froide qui glissait, mais plus, d'une bestiole qui cavalait le longue de la colonne vertébrale. Mr Lawyer se saisit, et tournait sur lui même, espérant déloger ce qui le gênait. Azusa avait compris, pendant qu'il était de dos, par le même procédé que précédemment, elle glissait le billet à coté de la jeune fille. Peu à peu, les filaments aqueux se retiraient, revenant dans le corps du comptable en noir. Il ne manquait plus qu'à composter. Ils pouvaient être fiers d'eux. Azusa ne s'en cachait pas, contrairement à Mickaël, qui restait stoïque.

    - Azusa : Ton plan était génial. Bravo !

    - Mickaël : (rouvre son RF)

    - Azusa : Mais le voleur est toujours la... On fait quoi ?

    - Mickaël : (tourne une page)

    - Azusa : Ah.. je vois ! Je te laisse lire alors.

    - Mickaël : Comme je l'ai dit, et que tu as fait remarqué... il a réussi... c'est tout à son honneur.

    Azusa souriait. Il était toujours fidèle a lui même. Mais elle était contente de voir que sa simple vengeance contre un abruti lui avait permis d'aider une personne dans le besoin. Ils en étaient conscient tous les deux. Azusa naviguait dans le train, en volant, comme elle adore faire, et Mickaël, tout en lisant, se rehydratait, et soupirait.



    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) LethalEaward200905elrick
    Eon
    Eon
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty Re: [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Eon le Mer 4 Mar 2009 - 1:46

    [Je suis mortifiée de la lenteur de la progression de ce topic...]

    La jeune fille au sang chaud lâchera un "Oh, c'est bon, le voilà mon billet !" entre soulagement et agacement à la vue du rectangle cartonné, sans remarquer que ce n'est pas le sien, inconsciente de tout ce qui s'est joué l'espace de quelques secondes. C'est donc sans un mot, mais relativement déçu que le maroufle en costume quittera le wagon une fois les contrôles finis, finalement il n'aura attrapé personne. Dommage ça sera pour une prochaine fois Mr Lawyer.

    Ainsi vogue la cabine à l'abri des secousses quelques temps encore. De charmantes hôtesses aux allures de commerciales passeront deux fois dans la soirée, vous proposant insistamment des douceurs de la marque Purimi à chaque approche, chantant le slogan publicitaire presque, vive les commissions. Certains ont très bien compris et feindront la somnolence pour y échapper...

    File file, fier detrier de métal, suis le soleil à l'horizon qui déjà se cache au loin. Après les espaces champêtres, la ville de plus en plus présente prend possession du paysage. Les néons bariolés prennent peu à peu le pas sur la lumière naturelle, jusqu'à ce que les écrans plasma saturent tout l'espace visuel. Tching tching tching. Le train 1185 est arrivé à destination, Syracuse et elle vous ouvre grand les bras. Il est 2oh59. 15 minutes d'arrêt, 15 minutes d'arrêt. Passagères, passagers, veillez à ne rien oublier en descendant. Au plaisir de vous retrouver sur nos lignes.


    [ Ce post vous a été concocté par Libellule ]



    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Sign_eon

    Contenu sponsorisé

    [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick) Empty Re: [ Semaine o3 ] Train 1552 Direction Syracuse (Merredin Strall Krystal Elrick)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 24 Juil 2019 - 10:37