[ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Eon
    Eon
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Eon le Mer 14 Juil 2010 - 16:17

    Tic tac tic tac tic. Le Soldat de la Réitération Cyclique est là, tac tic. Remonte remonte la clé mécanique, crac cric, et se répète le Rituel périodique, tac tic.

    Eghest, Sud de l'Iatynthe, Fufurin. Lundi, milieu de journée, soleil de plomb. Pas un brin de vent pour vous rafraîchir, vous êtes bien mieux à l'intérieur de la gare. Si vous êtes arrivés de plus loin en car ou à pattes, vous avez aperçu ce joli dépose-minutes juste devant. Pas high tech, moderne au demeurant, le petit bâtiment de la taille d'un studio est accueillant : vous entrez dans un cube de 1o mètres sur 1o, par des portes vitrées centrales qu'il vous faudra pousser et vous vous retrouvez au frais entre 4 murs écrus. Le plafond est haut et en face de vous, une sortie sans porte vers le quai unique se dessine dans le parallélipipède de kaolin. Sur les côtés, 4 bancs courts brun sombre sur pattes de métal, borne automatique anthracite, affichages digitaux et distributeur de boissons rouge et noir. 2 Яin la canette de 33 cl tout de même, mais que voulez-vous, il faut bien payer la location de l'automate. Sur l'étroit écran noir qui surplombe la sortie vers le quai, défilent en boucle des lettres oranges : "Il est actuellement 12h29 - Train 1196 direction Syracuse - Arrivée à quai 12h34 - Pas de retard".

    La belle mécanique ne se fait pas prier, la voici, museau effilé et portes bleutées. Les portes s'ouvrent lentement, en translatant simplement. En tête de train, la voiture 8 accueillera les passagers de 1ère classe. À la suite, s'alignent les voitures de 2nde classe 13 à 16, la 14 étant le wagon restaurant. À l'intérieur, c'est beau, c'est neuf : moquette vert d'eau, vitres de séparation reluisantes, loupiotes de lecture en état de marche, sièges gris à motif bleu et jaune qui ont peu souffert du temps et des voyageurs. 4 minutes d'arrêt, 4 minutes d'arrêt, on embarque. 3 heures et demie vous séparent à présent de la capitale, en voiture, en route !
    [ La Semaine IG se termine Mardi prochain, nous avons 6 jours IRL pour arriver à Syracuse, ça va être court, je compte sur vous pour faire démarrer le train ! ]
    [ Ce post vous est offert avec les compliments de Libellule ]



    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Sign_eon
    Isuzu
    Isuzu
    niut <3

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 25/06/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 18 ans, fille
    Élément: Air
    Emploi: Petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Isuzu le Mer 14 Juil 2010 - 21:23

    "Izuu !! Dépêche-toi !"

    L'esprit courait dans tous les sens, allant de droit à gauche et de gauche à droit tel un véritable enfant ; la jeune fille que le suivait arqua un sourcil et poussa un léger soupire, il était presque fatiguant quelques fois ... Cela faisait déjà un petit moment qu'elle marchait sous ce soleil de plomb et le comportement fatiguant de son ami n'améliorait rien au voyage. Elle était vraiment contente d'avoir opté pour une tenue légère, jean et simple tee-shirt, elle n'aurait pas supportée plus en ces jours de grosses chaleurs.

    Enfin arrivée à destination, Fufurin, la petite gare ne semblait pas très moderne, mais assez accueillante pour que la jeune fille veuille pousser la porte vitrée. Le frais du bâtiment la fit vite sourire et elle se dirigea presque automatiquement vers un des distributeurs, sortant une petite pièce de sa poche. Le cliquetis métallique à l'intérieur et la chute de la canette lui tirèrent un nouveau sourire alors qu'elle portait à ses lèvres la boisson fraîchement achetée.

    Ne prêtant plus attention à son esprit elle posa quelques secondes son sac de sport, seul bagage qu'elle avait emmené, et regarda autour d'elle, la gare n'était pas grande et le nombre de voyageur vraiment misérable. Apercevant le panneau elle ramassa son sac et sortie sur le quai alors que le train venait d'arriver. L'observant avec attention elle eut un sourire, c'était bon, elle y était devant ce train qui allait l'emmener vers une nouvelle vie, en quelque sorte.

    *Belle bête ... Tu ne trouves pas ?*
    "Oui ... Mais ce n'est pas le moment de parler de ça ! Monte dedans sinon tu vas finir par le regarder partir sans toi. Je croyais que tu voulais absolument aller ..."
    *C'est bon Break, j'ai compris. Mais regarde le monde qui s'y dirige, on peut attendre un peu.*

    Sortant son billet de sa poche de jean Isuzu regarda les différentes inscriptions dessus, place 48, voiture 15. Les gens se massaient devant, descendant ou montant comme à toutes les gares, cherchant le numéro 15 du regard elle se recula un peu. L'apercevant enfin sur sa gauche elle s'apprêta à y aller lorsqu'elle entendit un bruit de chute, se tournant rapidement elle aperçut une petite mamie, plus petite qu'elle en train de regarder son sac qui venait de tomber d'un air embêté puis de fixer le train et de regarder aux alentours ; cherchant sûrement quelqu'un pour l'aider à monter dans le train. Break comprenant les intentions de son élémentalist même avant qu'elle ne bouge se plaça devant elle en fronçant les sourcils, il lui aurait presque fait peur mais rien ne l'aurait arrêté à ce moment-là et il le savait. Mais qui ne tente rien n'a rien.

    "Non ... Isuzu on va louper le train !"

    Mais il était déjà trop tard, les supplications et autre pleurnicherie de l'esprit ne purent rien faire, la jeune fille c'était dirigé avec un sourire vers la dame juste après avoir jeté sa canette dans la première poubelle venue. Ramassant le sac elle tendit son bras libre afin de l'aider à monter dans le train. Voiture 13 pour cette femme. Adressant un léger sourire à Break elle l'aida à monter dans le train et la suivi.

    Montant à ses côtés elle l'aida à s'installer et lui rangea son sac, Break la réprimanda en lui criant aux oreilles qu'il fallait qu'elle rejoigne la voiture 15. La jeune fille n'en eut pas le temps qu'elle trébucha en arrière, poussé par un homme qui se dirigeait rapidement vers la voiture suivante, 14, la voiture restaurant. Fronçant les sourcils la jeune fille poussa un léger soupire, après tout le wagon était presque vide alors autant rester ici. Elle verrait bien plus tard. Break quand à lui fulminait à ses côtés, furieux que cet homme soit ainsi parti sans s'excuser et surtout qu'il est poussé son Izu sans permission ainsi.





    Edit Li'
    : Pourquoi de l'italique, tu veux me crever les yeux c'est ça ?
    Pleure
    Edit : Pardon Libellule >< J'avais complètement oubliée, l'habitude. Voilà, italique (très méchant ^^) enlevé.
    Denvort
    Denvort
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 10/07/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 / Homme.
    Élément: Ombres
    Emploi: Maçon .

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Denvort le Jeu 15 Juil 2010 - 0:03

    La marche fut longue, longue de pensées et de questions, longue d'appréhension et de doutes. Il réalisait, que c'était peut-être le premier vrai choix de sa vie qu'il venait de faire. Le retour était interdit, plusieurs fois il s'était arrêté en chemin pour relâcher son souffle mais sans jamais se retourner, ça aussi c'était interdit. Foncièrement il savait que son départ était la meilleur des choses à faire, c'était une décision qui fut longuement méditée et aujourd'hui la seule question était de savoir s'il aurait suffisamment de volonté pour poursuivre sa route, une question que ne trouvera de réponses que dans ses actes...

    L'atmosphère était suffocante et la chaleur venait se mêler au dépit. Assis sur un banc depuis plusieurs heures, Denvort somnolait depuis le matin.L'estomac noué dans la crainte de voir le train venir et par la terreur de ne le voir jamais arriver. Tout était en place, partit depuis plusieurs heures déjà il n'avait laissé derrière lui qu'une simple lettre en guise d'adieu, un style particulier que sa famille sans doute allait comprendre. Ayant pris soin de ne pas mentionner où il partait et de quel manière, il était désormais seul.
    Seul face à cet nouvelle vie qui se dessinée devant lui, comme si il venait de se libérer...et la liberté est effrayante.Malgré cela il portait son costume, dernier souvenir d'une vie moribonde. Honteux, il avait espérer que peut-être quelqu'un vienne lui prononcé un dernier adieu, que quelqu'un aurait lu sa lettre à temps et aurait deviné où
    il s'en était allé dans son voyage, dans sa fuite. Il savait que cela n'arriverait pas, que ça ne devait pas arriver, mais finalement cet simple pensée était déjà une forme de soutient...les heures passaient et la foule affluait, allant et revenant.

    Est-ce que chaque personnes qui descendaient du train espérait trouver en ces lieux un point de départ à leur nouvelle vie ? Cet résurgence, cet efflorescence, ce renouveau ne dépendrait donc pas du lieu on l'on se trouve ? Alors de quoi ? Ou de qui ? Tout cela semblait tellement étrange... toutes ces personnes, ayant chacune leurs tracas, leurs rêves, toutes ces pensées étaient aux yeux de Denvort une véritable richesse. Si toute ces pensées venaient à être exprimer et à être échangée, nous en tirerions tous tellement d'expériences...mais les gens sont froids et distants, et c'est un modèle que Denvort avait suivi.
    Son cœur interrompit ses pensées, il se mit à battre plus fort prenant le rythme des vibrations du sol. Le train était finalement là, sa famille non.


    "Je ne te pensais pas si faiblard..."


    Elle avait raison. Une provocation faite à son orgueil, ou une moquerie faite à sa conscience ? Denvort ne donna aucune réponse. Il sombra de nouveau dans ses pensées, se morfondre était devenu son jeu favori. Malgré sa vie heureuse,lui même avait du mal à discerner où était son bonheur et la culpabilité le rongeait. Lui qui avait tout, il ne désirait rien. Mais il n'avait pas à rougir pour ça, il pouvait tout cacher au monde, qui de toute façon ne demandait rien. Enfin, il y avait toujours une personne à qui il ne pouvait rien cacher, mais puisque cela ne dépendait pas de sa volonté ça n'avait aucune importance.

    Il se leva lentement et avec fatigue. Glissant lentement jusqu'au train, se trainant au milieu de ce spectacle de clowns ambulants. Les passagers étaient peu nombreux contrairement aux places, mais la loi du plus fort était là, se bousculant pour passer d'abord, ne faisant attention à rien autour d'eux ces clowns s'amassaient aux portes du train, voulant passer premier sans doute pour avoir la vedette. Les gens se pressent sans savoir où ils vont, ne réalisant pas que le monde n'est qu'une cage de laquelle personne ne peut sortir que ce soit en courant ou en volant...et dans les coulisses de toute cet débandade se tenait une scène beaucoup plus sobre. Une jeune fille à l'allure pimpante, portant assistance à une vieille femme...une goutte de compassion dans l'océan de difficultés qu'elle devait rencontrer chaque jour. Le temps n'est pas une chose cruel comme on pourrait parfois l'entendre dire, la cruauté est née des hommes et ce sont ces même hommes qui ont fait du temps une machine infernale qui nous plonge vers la solitude...

    Finalement elles montèrent. Denvort s'arrêta, l'espace d'une minute la nostalgie l'envahie et c'était une idée plutôt amusante, il n'avait raisonnablement rien à regretter de toute ces années passées. Son corps était vide, sans la moindre énergie, effrayé à l'idée de partir comme le serait un simple animal. Il plongea un dernier regard vers la sortie de la gare,de façon machinale et sans réel espoir. Personne.
    Il se fit force et s'apprêta à monter dans le train, quand un homme lui passa devant, manifestement pressé il étouffa un léger "pardon" quand il écarta Denvort de ce qui semblait être "son" chemin. Espérant alors qu'a Syracuse les hommes étaient d'une autre trempe, il monta dans le train.

    Sur l'unique chemin qui se présentai à lui, véritable ironie du sort il trouva renversée sur le sol la jeune fille de tout à l'heure...si le crime ne paie pas, une bonne action le devrait. C'est le genre de préceptes que Denvort trouve particulièrement naïf, et juste pour se donner raison il aurait put passer son chemin. Sans vraiment réfléchir il tendit une main vers elle et laconique et honteux sous le regard amusé de son esprit :

    "C'est la loi du plus égoïste. Relève toi".

    Troublé par son départ et par cet nouvelle rencontre il n'avait pas fait attention, le train venait de démarrer, le sol commençait à défiler lentement sous leur pieds et derrière eux les souvenirs s'éloignaient...
    Isuzu
    Isuzu
    niut <3

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 25/06/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 18 ans, fille
    Élément: Air
    Emploi: Petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Isuzu le Jeu 15 Juil 2010 - 0:42

    La mamie bien installée la regarda quelques instants, lui demandant si elle allait bien, d'un signe de tête affirmatif Isuzu lui répondit que tout allait bien et bougea ses membres un à un, à part quelques bleus elle n'aurait pas grand chose d'autre. Mais quel comble quand même ! Il n'aurait pas pu demander pardon cet homme plutôt que de la pousser ainsi. Break la regardait d'un air ... un peu triste et tendit la main, mais il n'eut pas le temps de faire quoi que se soit qu'une main, bien humaine cette fois, se présenta devant elle.

    "C'est la loi du plus égoïste. Relève toi".

    Surprise elle sourit doucement et attrapa la main du jeune homme brun qui était venu à sa rencontre, tout le monde n'était pas si pressé en réalité dans ce train. Tans mieux. Attrapant la bandoulière de son sac elle le posa sur le côté afin de ne pas gêner les derniers passagers qui arrivaient. Fait étrange, le wagon était presque vide à part quelques personnes dispersé ici et là. Se tournant vers son "sauveur" elle lui adressa un sourire doux et aimable.

    "Merci beaucoup."
    "Oui bah c'est bon, on a compris. Trouve toi une place maintenant, le train démarre sinon tu vas encore finir ..."

    Break n'eut pas le temps de finir sa phrase que, secouée par la secousse du départ du train, Isuzu chutait en avant, elle se rattrapa au jeune homme de justesse en fermant les yeux. Les rouvrant quelques secondes plus tard elle recula de deux pas précipitamment.

    "Pardonnez-moi."

    Ne trouvant rien d'autre à dire elle baissa les yeux, faisant la grande timide des beaux jours. Son esprit leva les yeux au ciel et regarda l'intérieur du wagon, beaucoup de place était libre, il en informa Isuzu, lui disant d'aller s'assoir. Adressant un léger sourire au jeune homme elle attrapa son sac et avança un peu au travers du wagon, faisant attention où elle mettait les pieds. Elle finit par se poser sur un des sièges encore libre près d'une fenêtre, posant son sac dans les portes bagages en hauteur elle attrapa juste son casque et son baladeur ainsi qu'un petit calepin et un crayon.

    Qui aurait pu prévoir que sa place était juste à côté de celle du jeune homme qui l'avait aidé ? Personne. Sauf peut-être son esprit farceur et manipulateur, mais il était trop occupé à faire sa tête de mule pour une raison qui échappait encore à la jeune fille. Quoi qu'il en soit elle plaça le casque autour de son cou et posa le calepin sur ses genoux, le feuilletant distraitement ; des dessins et des écrits y figuraient, tous fait pendant le voyage ou après la mort de son oncle. Les revoir la plongea dans le passé de nouveau, ce fut son esprit qui l'en tira en braillant dans ses oreilles tel un enfant, elle ne remarqua d'ailleurs pas qu'elle lui répondit à voix haute ... Attirant par la même occasion les rares regards des autres passagers.

    "Izu ! Regarde dehors ! Allez regarde ! On va vite et le paysage défile. Sort de ton passé un peu et regarde comme le présent est lumineux. Petite sotte, ce n'est pas comme ça que tu iras mieux ! Il te faut chasser ces mauvais souvenirs et la tristesse dans ton regard alors bouge !"
    "C'est bon j'ai compris, oui le paysage est beau, oui le soleil est chaud et oui les oiseaux chantent !"
    "Heu Izu ... Tu viens de parler à voix haute."

    *C'est de ta faute ! Stupide esprit ...*

    L'esprit se laissa tomber en tailleur face à elle, l'air penaud et peiné, il s'excusa mais était légèrement boudeur, qu'elle l'insulte de stupide esprit il n'aimait pas. Certes il était un peu rieur en ce moment mais c'était pour son bien, mais le temps qu'elle comprenne ... Elle avait toujours été longue à comprendre ... Mais ils s'aimaient bien au fond, même très bien. Elle s'excusa silencieusement aussi et soupira avec un sourire, il finissait toujours par gagner.
    Denvort
    Denvort
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 10/07/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 / Homme.
    Élément: Ombres
    Emploi: Maçon .

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Denvort le Jeu 15 Juil 2010 - 21:20

    Désormais prisonnier de ce qui semblait être son destin, il se sentait emporté par la force implacable du train. Aveugle et sourd, ce bélier de fer les emportaient loin vers l'inconnu. Denvort se laissai porté, dans ce tourbillon de questions qui lui limaient l'esprit... à quoi bon tout ces efforts au final? Une chose maintenait sa curiosité en éveil, l'avenir. Le vivre pour le découvrir.

    "Quel niais tu peut-être, tu veut réellement me voir partir...?"

    Il revint à lui, sortant son billet pour se rappeler quel numéro on avait attribué à son existence et quelle place lui revenais... il aida la jeune fille à se relever qui, allant de maladresse en maladresse, trébucha à nouveau surprise par le démarrage du train...elle s'approcha plus prés, c'était comme si son visage respirait une certaine joie de vivre. Le genre d'état qui laisse Denvort perplexe. Sa main froide effleura tout juste l'épaule de la jeune fille pour l'empêcher de tomber à nouveau, il la laissa s'excuser sans réponse, placide il resta un moment immobile la voyant s'éloigner vers sa place.

    "Ne crois tu pas que ces enfantillages ont assez durées ? Assied-toi, fais le mort et laisse ton esprit nébuleux se reposer, ne l'encombre pas."

    Son ton acerbe laissé Denvort de glace, il n'avait aucun désir de s'enflammer et il s'avança jusqu'à sa place, marchant ainsi sur les cendres de son passé. Le couloir était étroit, les sièges usés et d'un gris terne qui n'invitaient ni à s'asseoir ni à croire à un avenir meilleur.La seule lumière résonnant en ce train était celle du soleil, ardente et aveuglante...
    Denvort porta son regard plus en avant, voyant les rangées de sièges parfaitement alignés et identiques il se demanda alors combien de gens étaient venu ici pour s'aligner eux-aussi dans ce décor d'apparence trop sérieux. Très peu de personnes étaient présentes, ce qui était un soulagement. Il calcula du regard quel était sa place, et aperçu une chevelure blonde...

    "Allons sois sérieux, ce wagon est vide et tu a toute la place que tu veut. Ne t'attardes pas d'avantage en futilités... à tu oublié pourquoi tu es partit ?"

    *Je comprend ton point de vue...maintenant silence*.

    Largonia se mura dans le silence. Un refuge simple et imprenable qu'elle savait apprécier. Le premier chemin vers l'écoute et l'apprentissage. Omniprésent et invisible le silence à l'instar de l'ombre est un voile pour tout ce que l'on veut cacher...discrètement Denvort pris place et glissa son sac sous le siège. Et malgré les vertus du silence, ce dernier avait un poids...c'est un fait étrange que Denvort avait pris le temps de relevé durant sa vie. Seul le silence est invisible et ne pèse rien, accompagné d'une personne de confiance il est un repos, lors d'une première rencontre il est un malaise et devient pesant. Plutôt amusant, comme si le silence voulait de lui même être rompu, comme s'il désirait que les gens communiquent entre eux.

    Il fut interrompu, quand elle cria...toute seule ? Denvort compris alors, un esprit devait l'accompagner, ou alors était-ce de la folie ? Dans un cas comme dans l'autre, ça restai intriguant. Elle déballai ses affaires, voulant s'occuper sans doute et tuer le temps. Ça aussi c'était drôle, les individus redoutent tous de mourir et paradoxalement ils font tout pour avoir l'impression que le temps s'épuise plus rapidement...Denvort restai sans occupation, il avait pensé pouvoir dormir tout le trajet.

    "Si c'est trop indiscret ne me répond pas. Mais pourquoi es-tu ici ?"
    Isuzu
    Isuzu
    niut <3

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 25/06/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 18 ans, fille
    Élément: Air
    Emploi: Petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Isuzu le Jeu 15 Juil 2010 - 23:29

    Break, content d'avoir gagné, même s'il était encore fâché de la remarque de la jeune fille alors qu'il ne faisait que l'aider. Ne faisant plus attention à son environnement la jeune fille plongea son regard dans le paysage qui défilait par la fenêtre, se demandant combien de personnes étaient dans cette ville là-bas au loin, sa destination ou plutôt leur destination.

    Perdue dans ses pensées elle ne se servit pas de ses affaires sorties au début, serrant juste contre ses jambes son calepin. Plaçant le baladeur dans sa poche elle ne le mit pas tout de suite en route et opta pour un petit repos bien mérité après cette longue marche sous le soleil toute cette matinée. La faim commençait à se faire venir, après tout elle n'avait pas mangé depuis son petit-déjeuné ce matin-là. Elle verrait pour manger plus tard, le wagon restaurant était juste à côté donc elle n'aurait pas beaucoup de chemin à parcourir.

    "Si c'est trop indiscret ne me répond pas. Mais pourquoi es-tu ici ?"

    Surprise la jeune fille se retourna vivement, une expression muette sur le visage. Son esprit semblait faire de nouveau la tête, fermant les yeux avec un sourire et se retourna vers le nouveau venu et réfléchis quelques instants, frôlant de ses doigts le calepin qui regroupait ses derniers souvenirs ...

    "Je n'étais pas désirée là où j'étais. On m'a parlé de cette ville et j'ai finis par faire mes bagages ..."

    Oui c'était à peu près cela, non désirée elle ne sentait plus chez elle après la mort de son oncle ; son père ne voulait toujours pas entendre parlé d'elle, disant autour de lui qu'il n'avait pas eu d'enfant. Break lui avait dit qu'il avait entendu parler de cette ville lors de son repos forcé dans la dimension des esprits et Isuzu avait choisit d'y aller, pour se faire des nouveaux contacts. Ou plutôt se faire de véritable contact.

    "Et toi ? Si ce n'est pas trop indiscret bien sûr ..."

    Son esprit eut un sourire amusé, et voilà qu'elle cherchait à continuer la conversation, c'était bien dans son caractère certes mais il ne pensait pas qu'elle réussirait aussi vite et aussi bien. Enfin pour le moment tout se déroulait plutôt bien, s'asseyant sur le siège face à elle se fut son tour de regarder le paysage tout en surveillant sa protégé et ce jeune homme qui était son premier contact.

    "Le voyage n'est pas si mal au final ..."

    Cette remarque fit sourire Isuzu, quelques minutes plus tôt il était énervé puis ... frustré et maintenant il était souriant et calme. Un changement qui ne perturba pas du tout la jeune fille, habitué à ce caractère changeant. L'esprit semblait s'amuser de la situation et lui suggéra quelques petites choses.

    "Présente-toi. Allez, du nerf !"
    "Heu ... Isuzu. Je m'appelle Isuzu. Isuzu Katsue."
    "Voilà, bien ma grande."

    *Roh chut*

    Un sourire amusée se déposa sur le visage des deux complices alors qu'elle regardait le jeune homme, détaillant son regard, ses vêtements ...
    Denvort
    Denvort
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 10/07/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 / Homme.
    Élément: Ombres
    Emploi: Maçon .

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Denvort le Ven 16 Juil 2010 - 4:44

    [Désolé, je traine Boing ! ]


    Il restait cependant méfiant, comme si la défiance de Largonia venait s'écouler en lui. Dans son amertume elle a toujours été son guide, malgré ses relents d'agressivité Denvort considère depuis longtemps son esprit comme étant une personne dotée d'une grande sagesse. Et jamais il ne prendrait le risque de prendre une de ses paroles à la légère.
    Il ne savait que trop bien quels étaient les chemins à ne pas prendre pour se retrouver dans l'impasse et se briser contre un mur de regrets. Malgré cela, peut-être à cause de la lumière éblouissante du soleil, il continuait d'avancer comme avancerait un insecte attiré par la clarté d'une mort sèche et brulante... un inconscient qui cours droit à sa perte. Il restait tout de même des excuses à trouver à ces élan de sociabilités, recueillir un maximum d'information sur Syracuse par exemple.

    "Enfin tu te réveille...puisqu'on lui à parlé de cet ville, demande lui donc de t'en dire plus."

    Évidemment impossible de penser en toute intimité, elle pouvait tout voir en lui et percevoir jusqu'à la moindre de ses pensées. Parfois même il se demandait si elle ne pouvait pas directement influencer son esprit,et si finalement toute sa pensée n'était qu'artificiel ?

    "Allons du calme...ce serait quand même bien moins divertissant si c'était moi qui était au commande".

    Il avait toujours l'impression de jouer sur deux plan, à l'intérieur avec son esprit, et à l'extérieur avec le monde qui l'entourait...les deux étant sources de tourments et d'espoirs. Cherchant toujours à calculer la moindre de ses paroles, le moindre de ses mouvements, il resta silencieux quelques instant suite à la réponse et à la question de "Isuzu". Il expira lentement et silencieusement, croisant les bras et décroisant son regard de celui d'Isuzu. Son esprit avait entendu deux questions, d'abord de savoir pourquoi il était venu ici, ensuite de savoir si il fallait en parler ou non. C'était difficile et il n'était pas sur de savoir lui même.

    "Mhhmm...je crois que j'avais besoin d'un nouveau départ tout simplement."

    Répondre ça ou rien c'était la même chose et dans le fond ça n'était pas plus mal. Il aurait voulu lui demander si elle était avec un esprit ou si elle avait des informations sur Syracuse, mais il ne savait pas ou il pouvais et devais commencer, de plus il fallait savoir être patient et maintenir l'illusion. Il ne lui demanderai pas non plus d'où peut provenir son malaise, ce serait probablement intéressant mais là aussi tellement brusque et maladroit...les situations en apparence les plus simples sont finalement elles aussi pleines de difficultés.

    "Mon nom est Luvian. Et l'on m'appelle Denvort*".

    Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas dévoilé son nom à une nouvelle personne. Et maintenant il se rendait compte, avec une pointe de cynisme, que ses parents avaient des gouts sinistres. Mais après tout c'était une aubaine. Il baissa les paupières et le menton, mimant de dormir afin de se détendre et cherchant un quelconque fil conducteur pour un éventuel échange.

    "Excuse moi, mais si je suis venu m'asseoir ici c'est parce qu'il y'a une chose qui me semblait étrange...".

    Il ouvrit les yeux, la regardant en biais, sans avoir tourné la tête. Scrutant la moindre de ses mimiques pouvant trahir une quelconque impression. Puis il retourna son regard vers ses mains. Voulant éviter les regards extérieurs, comme les regards intérieures.

    "Tout à l'heure je t'ai aperçu par hasard, quand tu a aidé la vieille femme... ça ne m'a pas vraiment ému pour tout te dire mais tu semblait tellement naturelle. Tu à l'air d'être une personne plutôt "gentille", alors je ne comprend pas."

    "C'est amusant de te voir parler autant tout d'un coup. Tu a réussi à aligner deux phrases complètes ! Je suis très attentive."

    Coupé dans son élan il se tut un instant, elle disait vrai. Sans doute était ce dut à son état présent, noyé par l'appréhension il en avait oublié ses habitudes, ou peut-être était ce le fait de parler à une inconnue, ne sachant rien de lui et ne pouvant donc le blâmer de rien.

    "Pourquoi es-tu seule ?".


    *[Que je prononce Daine-vor.]

    Isuzu
    Isuzu
    niut <3

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 25/06/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 18 ans, fille
    Élément: Air
    Emploi: Petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Isuzu le Ven 16 Juil 2010 - 14:56

    [Ce n'est pas grave, par contre fait attention au couleur car tu as des paroles en normal et en rouge, et pourtant c'est ton personnage qui dit les deux ... Ah moins que je n'ai rien compris Nyu ? ]


    Un nouveau départ ? Oui, un peu comme elle au finale, même si elle n'osait le dire, son nouveau départ était pour la jeune fille une fuite de cette réalité si dure. Elle ne voulait plus la voir, l'entendre ou même être dans les parages de ce passé ; elle voulait juste partir sur un nouveau chemin, en compagnie de son fidèle esprit et vivre pleinement ce que la vie avait à lui offrir, si elle avait quelque chose à offrir, ce qui était beaucoup moins sûr.

    Les paroles de Denvort la surprire, se tournant légèrement vers lui elle le dévisagea quelques instants, attendant la suite. Son esprit fixait le jeune homme les sourcils froncés, comme s'il redoutait quelque chose.
    Trop protecteur.
    Du moins c'est ce qu'elle pensait, mais rien n'y faisait on ne change pas le caractère de quelqu'un, qu'il soit homme ou esprit. le regard de biais de Denvort semblait sonder son visage, à la recherche d'une quelconque réponse peut-être.

    "Tout à l'heure je t'ai aperçu par hasard, quand tu a aidé la vieille femme... ça ne m'a pas vraiment ému pour tout te dire mais tu semblait tellement naturelle. Tu à l'air d'être une personne plutôt "gentille", alors je ne comprend pas."

    Naturelle ? Oui, c'était naturelle de l'avoir aidé. Enfin elle ne savait pas trop, son regard se perdit quelques secondes le temps du silence qui s'imposa. Pourquoi elle avait fait cela ? Pour la vieille dame, pour les gens autour qui le verraient ou pour elle-même ? La troisième solution était la bonne réponse, elle n'en doutait pas vraiment, elle l'avait fait car son instinct lui avait dit de le faire, car elle avait besoin d'être utile. Elle avait toujours eu ce besoin, par peur du rejet, par peur d'être toute seule elle avait toujours voulu être serviable et "gentille".

    Il finit son petit discours en lui posant une question qui la laissa muette quelques instants, dirigeant son regard sur Break puis sur le paysage elle se surprit à sourire et à murmurer, plus pour elle-même que pour son jeune compagnon.

    "Je ne suis jamais vraiment seule ..."

    Son esprit la regarda d'un air troublé, ne quittant pas le paysage des yeux elle chercha une réponse à cette question, pourquoi était-elle seule si elle était si "gentille" naturellement ? Parce que personne n'avait voulu d'elle sûrement. Pas d'école, apprentissage à la maison donc pas d'amis. La seule personne qui tenait un tant soit peu à elle était partie rejoindre les cieux. c'était sûrement pour cela qu'elle était seule.

    "Pardon. Et bien parce que j'ai toujours été seule, sauf à une période. Mais elle est bel et bien finit. Et puis comme je l'ai dis, je ne suis jamais vraiment seule ; bien que le contact avec les autres soit irremplaçable ..."

    Elle finit par tourner son regard vers Denvort et lui souria doucement, la solitude n'était plus vraiment son lot quotidien maintenant qu'elle avait un esprit avec qui faire la causette, sauf s'il s'en allait vadrouiller mais depuis l'incendie il ne l'avait jamais fait, préférant rester constamment à ses côtés.

    Elle voulait continuer cette conversation mais ne savait trop où continuer, puis elle repensa à l'une de ses propres paroles et baissa les yeux vers son calepin, espérant qu'il comprenne ce qu'elle voulait dire et surtout qu'il ne le prenne pas mal.

    "Dit ... Toi aussi tu n'es jamais vraiment seul ? ..."

    C'était plus une affirmation qu'une question, la plupart des gens, selon Break, allait dans cette ville accompagné d'un esprit. Après il y a toujours l'exception qui confirme la règle mais elle espérait que ça ne soit pas le cas, sinon de quoi aurait-elle l'air ? Break toujours assis en tailleur commençait à se lasser de cette conversation qui portait beaucoup sur le passé et donc faisait le zouave en face du jeune homme qui ne pouvait le voir, essayant de tirer un rire à la jeune fille qui tentait elle de rester sérieuse.
    Denvort
    Denvort
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 10/07/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 / Homme.
    Élément: Ombres
    Emploi: Maçon .

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Denvort le Sam 17 Juil 2010 - 3:02

    [Effectivement, je me suis planté Saigne ]

    "Bien que je te fasse confiance, par prévoyance je te le dit... pas question de me mêler à ton histoire. Ne lui parle pas de moi."

    Largonia aussi avait compris. Cet fille, Isuzu, était sans doute elle aussi une "élémentaliste". Le contact serait certainement plus facile. Avoir un esprit, c'est un peu avoir une double personnalité, il est difficile d'en parler et presque tout autant difficile de le dissimuler. Alors souvent on s'éclipse... c'était peut-être la première fois qu'il parlait à une personne qui elle aussi était accompagnée d'un esprit. Allait-il en rencontrer encore beaucoup d'autre à Syracuse ? L'idée de faire enfin partit d'une communauté était réconfortante.

    Denvort désirai en savoir plus. Il était habitué à la présence de son esprit bien sur, mais jamais il n'avait réussi à percer le mystère de leurs apparitions. Au fond y avait-il un sens à leurs présence ? Et qui étaient ils ? Il ne connaissait que Largonia, et elle lui avait seulement et vaguement parlée d'une autre dimension où parfois elle se rendait. Si il y en avait d'autres, étaient ils tous comme elles ? Tellement à apprendre et si peu de temps. Largonia n'était pas qu'un simple fantôme vaquant ici et là... détentrice de mystérieux pouvoirs elle avait transmis à Denvort une partie de ses forces au fur et à mesure qu'ils passaient du temps ensemble, une sorte de symbiose progressive.

    Il l'écouta. Et ne fut pas très surpris, elle aussi semblait avoir comprise qu'un esprit accompagnait Denvort. Malgré les réticences de Largonia à se faire connaitre il ne pouvait plus garder ça pour lui.

    "Tu a raison. Il y a toujours quelqu'un avec moi."

    Il s'arrêta, ne sachant s'il devait en dire plus. Après tout, son esprit n'était pas un animal de compagnie qu'il avait à présenter à tout le monde sans aucune gêne. Il fallait respecter sa volonté et puis était-ce sans risque de dévoiler son existence ? Jamais il n'avait été confronté à une pareille situation. Restant prudent Denvort préféra aborder l'autre sujet qui l'inquiété. Il relâcha lentement son souffle...

    "Je crois comprendre ce que tu dit. Et je comprend que le contact puisse être difficile, quand tu es entouré d'individus prêt à te faire tomber pour passer devant toi...".

    Le tout étant de trouver quelqu'un pour nous relever. Une personne à qui l'on peut accorder sa confiance. Denvort tourna de nouveau son regard à l'arrière du wagon dans lequel il se trouvait... linéaire et vide. C'est peut-être ça notre but, compléter au mieux les sièges que porte le wagon de notre vie. S'entourer pour mieux supporter ce chemin parcouru sur les rails de la vie.

    "Mais je voulais aussi savoir. Tout à l'heure tu a dit qu'on t'avais parlé de Syracuse. Je ne sais pas si on ta dit grand chose, mais je voudrai que tu m'en parle."

    Son départ avait de nombreuses raisons, mais sa destination n'en avait qu'une seule, il avait trouvé du travail à Syracuse. Il avait passé plus de temps à se trouver des raisons de partir qu'il n'avait pas pris la peine de chercher ce qu'il ferait une fois partit.
    Denvort réalisai que cela faisait un moment qu'ils étaient dans le train, le chaos devait s'être installé chez lui depuis un moment. Il sentait son cœur se serrer dans les étaux de la culpabilité. Ce cœur d'airain que lui avait forgé son esprit.

    Isuzu
    Isuzu
    niut <3

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 25/06/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 18 ans, fille
    Élément: Air
    Emploi: Petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Isuzu le Sam 17 Juil 2010 - 3:27

    "Tu a raison. Il y a toujours quelqu'un avec moi."

    Cette phrase tira un sourire à la jeune fille, ainsi elle avait vu juste, ce jeune homme en route pour la même ville qu'elle était lui aussi un élémentalist. Elle pourrait se dire que c'était de la chance mais en fait non, pas plus que cela, après tout elle en connaissait déjà. Sa "famille", et puis toutes les personnes qu'elle avait rencontré était accompagné d'un esprit.

    Elle resta silencieuse lorsqu'il reprit la parole, cherchant une signification à ces paroles ; il avait raison sur un point, il était dur de nouer des contacts avec des gens qui ne pensaient qu'à se servir de vous pour arriver le plus vite possible au sommet. Pourtant elle n'avait pas rencontré beaucoup de gens comme ça, une aubaine pour elle. Elle ne saurait vraiment comment réagir face à ce genre de personne. Fallait-il se laisser faire ? Se rebeller ? Faire de même ? Les relations avec les autres étaient parfois bien compliquées.

    *Break ... Comment noue-t-on des contacts ?*
    "C'est ce que tu es entrain de faire miss."
    *Oui mais ...*
    "je comprend. Ne t'inquiète pas, tout ira bien."

    C'était assez facile à dire lorsque l'on était un esprit, pas de véritable contrainte, quoi qu'elle ne savait rien de lui, ni de son passé avec qu'il vienne vers elle ni de sa "dimension".
    Isuzu se considérait chanceuse dans ce train, d'abord elle avait eu une place même en dehors de son wagon et elle avait rencontré quelqu'un avec qui parler. Mais surtout elle avait commencée à nouer un contact avec Denvort, une simple conversation qui était un grand départ pour elle qui n'avait jamais vraiment parlé avec les autres, pas d'école, pas de sortie, toujours seule.

    Il la questionna légèrement sur Syracuse, elle ne savait pas grand chose sur cette ville, interrogeant son esprit du regard il semblait réfléchir et lui dit quelques mots, pas grand chose de plus de ce qu'elle ne savait déjà. Réfléchissant quelques instants elle regarda par la fenêtre et eut un sourire amusé, en réalité elle ne savait vraiment pas grand chose de sa nouvelle destination.
    C'était ça l'aventure, c'était le plus amusant.

    "Je ne sais pas grand chose non plus en fait. Syracuse est la capitale du pays, grande et moderne elle abrite pas mal d'infrastructure pour tous. Je crois que tous les habitants de cette ville ou presque sont des élémentalist et donc se balade ... en compagnie d'un esprit. Après je ne sais rien de plus à part que beaucoup de monde se dirige un jour ou l'autre là-bas."

    En gros c'est ce qu'elle savait, le tout résumé par ses soins sous les commentaires de son cher esprit qui suivait toujours la discution. Soudain la jeune fille ressentit vraiment sa faim, un léger grognement inaudible se fit entendre par elle-seule et elle eut un sourire, se levant doucement elle regarda Denvort avec un sourire amicale.

    "Je n'ai pas eu le temps de manger et je commence à avoir faim ; le wagon restaurant est juste à côté, tu m'accompagnes ?"
    "On a pas besoin de lui ...


    La jeune fille ne prit même pas la peine de lui répondre, attendant la réponse de son compagnon de voyage elle se dirigea vers son sac qui était dans les paniers au dessus d'eux et se mit sur la pointe des pieds afin de ranger dans celui-ci son calepin et son crayons, gardant autour du cou ses écouteurs, pour le moment il ne la gênait pas vraiment. Attrapant son portefeuille elle le glissa dans sa poche, ça serait plus pratique pour régler l'addition au moment venu.
    Denvort
    Denvort
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 10/07/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 / Homme.
    Élément: Ombres
    Emploi: Maçon .

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Denvort le Sam 17 Juil 2010 - 21:47

    Elle aussi semblait en savoir peu, ce devait être son premier voyage vers la ville. Et d'apparence elle avait l'air tellement moins anxieuse que Denvort. C'était assez gênant. Mais le pire ne faisait qu'arriver. Le wagon restaurant ?

    *HA ha ha... et que compte tu faire maintenant ? Tu es fauché. Des regrets de ne pas m'avoir écouté peut-être ?*

    Bien qu'elle savait apprécier les vertus du silence, Largonia savait encore mieux savourer le gout de la victoire et parallèlement Denvort digérait mal celui de la défaite. Il avait demandé un crédit à son bailleur, il avait menti en expliquant que ses parents se porteraient caution. La seule richesses qu'il s'était permis de prendre chez lui c'était ses quelques vêtements et ses souvenirs. Il était peu soucieux de son argent, les choses n'ont que la valeur qu'on a bien voulut leur donner.

    "Heu oui si tu veut. Mais je n'ai pas très faim, je mange très peu généralement..."

    Ce qui n'était pas un mensonge, loin d'être un sportif il se dépensait généralement peu ,même si souvent il se plaignait d'être fatigué. Alors il se leva maladroitement faisant glisser du pied son sac plus loin sous le siège. Debout dans le couloir du train il se tenait aux dossiers de sièges. C'était son premier voyage et finalement c'était peut-être mieux qu'il ne le fasse pas seul. Et c'était étrange, étrange qu'un personnage aussi médisant que lui se satisfasse d'avoir de la compagnie.

    "Ça n'a rien d'étrange à mes yeux. Ton âme est sombre, mais ton cœur est capable de quelques éclats parfois."

    Peut-être était ce la faute à sa jeunesse, mais il était toujours en quête de son identité, malgré les nombreux modèles il n'avait jamais put se résigner à en choisir un. Il voulait devenir quelqu'un par ses propres expériences, même si pour cela il fallait refaire les erreurs que tout les autre avaient put faire avant lui. Alors il ne savait jamais comment il devait se comporter, et pourquoi ? Il n'était attaché qu'à un seul principe, celui de vivre libre et de chercher son bonheur à condition de ne pas piétiner celui des autres. Tout le reste était embrouillé et incertain. Et c'est delà que sa rancœur puisait sa source, combien de gens n'avaient pas conscience qu'un tel principe pouvait exister ? Est-ce que l'homme de tout à l'heure qui l'avait bousculé avait conscience de ce principe ? Fallait il expliquer ou punir ?
    Aucun de ces choix n'avaient intéressés Denvort, et il préférait rester à distance de tout ces problèmes. Pour lui il n'y avait pas d'espoir.

    "Alors tu préfère vivre de façon égoïste sans chercher à aider ton prochain, tu es comme tout ces gens ordinaires qui ne voient pas les soucis plus loin que ceux qui sont à leurs pieds...enfin, au moins tu arrive t'en rendre compte."

    Oui. Certaines personnes ont souvent de très bonnes excuses quand on leur demande pourquoi elles ne font rien pour les autres. Denvort savait qu'il n'en n'avait pas, qu'il n'y en avait pas. S'il ne fait rien, c'est parce-qu'il est un salaud, tout simplement.
    Debout, laissant le passage à Isuzu, il y eu une étincelle de curiosité qui le piqua. Et il posa la question sans réfléchir.

    "Alors ton esprit... comment est-il ?"
    Isuzu
    Isuzu
    niut <3

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 25/06/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 18 ans, fille
    Élément: Air
    Emploi: Petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Isuzu le Dim 18 Juil 2010 - 0:04

    Il avait accepté de venir avec elle, bien que son assurance manquait à l'appel ; elle se demandait bien pourquoi mais ne releva pas, elle se leva juste avec un sourire et passa devant lui, s'accrochant aux sièges pour ne pas chuter lors d'une secousse du train. Elle fut arrêtée par la question, plus à cause de la réaction de son esprit que de la question en elle-même.

    Break c'était stoppé devant Denvort, le fixant, Isuzu le regarda presque inquiète. Que se passait-il dans la tête de son ami ? Retournant derrière Isuzu l'esprit s'y plaça avec droiture et fronça les sourcils, elle ne disait rien et elle ne savait pas trop quoi faire dans ce genre de situation ; elle ne connaissait pas ce genre de chose et ne tenait pas à les connaître une nouvelle fois. C'était ça la conséquence de vivre avec les autres ? Peut-être préférait-elle sa famille au final ... Enfin non, secouant la tête légèrement elle s'enleva ses pensées et regarda Denvort avec un léger sourire, cherchant ses mots.

    Elle n'eut pas à les chercher longtemps, une secousse la fit tomber assise sur le siège à sa gauche ; alors qu'elle tentait de se relever elle se stoppa, muette de stupeur. Son esprit venait d'apparaître, entouré d'une sorte d'ombre malfaisante ; abordant un sourire méchant et moqueur il dégaina légèrement sa lame et disparut soudainement, atteignant sûrement sa limite pour rester dans ce monde. Se relevant d'un bond elle regarda l'esprit, assis par terre, essoufflé.

    *Es-tu stupide Break ? A quoi tu joues ? Je ne t'avais jamais vu comme ça. En plus tu faisais vraiment peur et ... On dirait dit un esprit de l'ombre ...*

    ... Comme celui de son père ou des assassins. Il ne répondit rien, se contentant de baisser les yeux, content et en même temps fâché de lui-même, mais elle sentait qu'il était surtout toujours frustré. Finalement cette adaptation dans leur nouvelle vie sera peut-être plus dur pour lui que pour elle. Poussant un léger soupire elle se tourna vers Denvort et eu un sourire désolé.

    *C'est bon ...*
    "Heu bon et bien tu viens de voir mon esprit, et ce n'est pas un esprit de l'ombre ... Il se nomme Break et n'est pas aussi sombre en temps normal, il n'a juste pas l'habitude des contacts avec les gens lui non plus. Comme tu as pu le voir il a un sale caractère parfois mais le plus souvent c'est un grand gosse. Je n'en dirais pas beaucoup plus pour lui, je pense que tu peux comprendre."
    "Merci. Et ... Pardon."


    Elle sourit et secoua légèrement la tête, c'était bon, après tout comme elle il devait apprendre à contrôler certaines choses. Se retournant elle prit la direction du prochain wagon, le numéro 14. Elle y entra et constata qu'il était assez vide, tout le monde avait finit de manger et le calme qui y régnait était agréable.

    "Tu peux nous trouver une table ? Je vais chercher à boire. Merci"

    Le bar proposait plusieurs petits menus, gourmande de nature elle choisit une formule sucrée contenant une crêpe et un jus de fruit. Elle commanda la même chose pour Denvort et acheta en plus une petite pâtisserie pour elle, on ne change rien à ses habitudes même en voyage. Elle régla l'addition avec un sourire et chercha Denvort du regard, elle le trouva finalement et le rejoignit à leur table. Posant le plateau sur la table elle le regarda avec un sourire avant de s'assoir sur la banquette face à lui.

    "J'espère que tu n'as rien contre les crêpes et les jus de fruit."

    Déposant la crêpe et le jus de fruit devant Denvort elle prit ensuite la pâtisserie et son jus de fruit pour les poser devant elle. Attrapant sa propre crêpe elle poussa le plateau sur le côté et découpa un morceau de sa crêpe avec une petite fourchette. L'enfournant dans sa bouche elle eut un sourire, c'était tellement bon. Break qui était resté en retrait vint s'assoir sur la banquette près d'elle, l'air perdu. Son esprit était vraiment bizarre des fois ... Haussant les épaules elle prit un nouveau morceau de crêpe et regarda Denvort, décidant de se lancer.

    "Heu ... Tu viens bien me parler de ton esprit ?"
    Denvort
    Denvort
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 10/07/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 / Homme.
    Élément: Ombres
    Emploi: Maçon .

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Denvort le Dim 18 Juil 2010 - 6:58

    Isuzu resta muette à sa question, et plus que des mots il se retrouva en face de son esprit, son image était bien net et ses intentions aussi. Son visage carnassier était celui d'un jeune homme, son regard plein de fiel croisa celui de Denvort , vitreux et suspicieux. Devait-il lire dans ce regard un quelconque avertissement ? Cet esprit avait-il lu le mal qui sommeillait en lui ? Mais c'était intéressant, la colère semblait l'animer et la colère n'est rien de plus que le masque de la peur.

    *Je ne le connais pas, et tu le connais pas non plus. Je ne crois pas qu'il y ai quoi que ce soit de personnel qui motive son agressivité...alors...*

    ...ça voulait certainement dire que cet esprit avait du mal à donner sa confiance. Sans doute les séquelles d'un passé douloureux. Ce qui pouvait se comprendre, mais pas se cautionner. C'est donc cet esprit qui jugeait des limites à ne pas dépasser ? Et il semblait même prés à trancher ces limites par sa lame.

    Quand il était plus jeune, Denvort était souvent la proie des malices de son esprit. Elle lui appris à voir la peur sous un jour nouveau en lui ouvrant les yeux sur les ténèbres qui l'entouraient. L'obscurité n'est pas un mal, et les apparences -aussi imposantes et effrayantes puissent-elles êtres- non plus. Aussi affuté que soit son sourire ou sa lame ce n'est pas ces masques qui lui feront peur. Denvort avait appris que les ombres n'étaient pas le voile du mal, et que bien des ignominies se déroulaient chaque instants dans les lieux les plus éclairés sans que personne ne s'en aperçoivent. La peur née dans ce sentiment d'appréhension, dans l'attente de la perte probable de ce à quoi nous somme attachés. Alors pourquoi avoir peur lorsqu'on a rien à perdre ?

    Denvort ne devait pas avoir peur, malgré cela il sentait son cœur battre plus vite et son corps se paralyser. C'était instinctif. Largonia avait elle aussi des pouvoirs, mais rien ne laisser croire qu'elle protégerait Denvort après tout.

    *C'est plutôt simple. Si tu es trop faible pour surmonter ta crainte de mourir, c'est que ta vie ne vaut pas la peine d'être préservée.*

    Mais l'esprit fini par s'évanouir de lui même. Ne laissant derrière lui qu'une atmosphère pesante en émotion et en questions. Qu'allait-il réellement faire avec sa lame ? Isuzu était-elle complice de cet action ? Quel faute Denvort avait-il comis ?

    "Dommage qu'il sois repartit si vite, j'aurai voulu lui parler un instant...".

    Si il n'y avait aucun pièges, si Isuzu était sincère alors la réaction de son esprit devenait facile à comprendre. Il voulait sans doute la protéger, mais de quoi ? De quel mal Isuzu a t-elle put déjà être la victime ? Il ne voulait pas dire plus, afin de pas porter de jugement sur des intentions qu'il ne comprenait pas... mais ce n'était pas dans les idées de Denvort de penser que l'on pouvait protéger quelqu'un grâce à la colère. Ce n'est pas delà que viens la force. Il tacherai de mettre à part cet épisode.

    Ils allèrent donc au wagon restaurant, et comme Isuzu lui avait demandé il alla trouver place sur une table prés d'une fenêtre et qui les tenaient hors de vue des quelques autre passagers qui étaient présents.
    Quand elle revint avec deux assiettes, il ne fut pas très surpris. Il baissa le regard et esquissa un léger sourire... promettant qu'il se rattraperai. Il porta le jus de fruit à sa bouche, laissant l'arôme éveiller ses sens et le verre rafraichir ses lèvres.
    Quand elle lui demande à son tour de parler de son esprit, il eu un léger mouvement de recul, il se redressa et reposa son verre doucement. Il resta silencieux un moment... et sans rien ajouter il tendit son bras en avant, il croisa le regard d'Isuzu et le guida juste en dessous, sur la table.
    Une ombre se dessinait sous le bras de Denvort, l'ombre d'un bras fin aux doigts amincis et aux ongles longs. Il fit alors coulisser son regard jusqu'à la fenêtre et sur celle-ci on pouvait voir une nouvelle ombre, très distincte, noir comme de l'encre. Associé au corps de Denvort, parallèle à lui sans pour autant que ce soit la sienne. C'était l'ombre d'une femme aux cheveux longs. Une ombre ténébreuse et envoutante.

    "Ce n'est pas très compliqué, elle me ressemble un peu en fait. Je ne comprend pas les rasons qui la pousse à m'accompagner, je ne sais pas si elle y est obligée mais sa présence a toujours eu une certaine importance...en bien ou en mal. J'ai cru comprendre tout à l'heure, que pour toi c'était la même chose..."

    Isuzu
    Isuzu
    niut <3

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 25/06/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 18 ans, fille
    Élément: Air
    Emploi: Petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Isuzu le Dim 18 Juil 2010 - 14:03

    Denvort avait prononcé une phrase qui avait retenu l'attention de la jeune fille, parler à Break ? Sûrement à propos de son apparition, il était vrai que sur ce coup là il avait fait des étincelles dans un sens, Isuzu avait un peu de mal à le comprendre même si elle se doutait qu'il y avait quelque chose de caché là-dessous. Mais elle devra lui parler à un moment où à un autre, faire de telle apparition n'allait pas l'aider dans ses relations avec les autres. En plus souvent il apparaissait à elle tel un gamin, sortant d'un placard ou de sous la table lorsqu'il partait quelques secondes. Elle aurait préféré qu'il fasse la même chose à ce moment là et non qu'il apparaisse tel un esprit vil et méchant. Voulait-il faire peur à Denvort ? Encore surprise de sa réaction elle ne lui en demanda pas plus, préférant attendre qu'il soit seul.

    Il esquissa un léger sourire lorsqu'elle lui apporta un plateau aussi, tans mieux qu'il le prenne ainsi, cela lui faisait autant plaisir à lui qu'à elle. Il réfléchit quelques instants à sa question et lui tendit son bras pour l'inviter à aller sous la table, le suivant le regard interrogatif elle regarda d'abord l'ombre se former sur son bras puis celle qui prenait la place de sa véritable ombre. Une ombre, sombre et envoûtante ; ainsi il était un élémentalist de l'ombre, cette pensée la fit frissonner alors qu'il lui parlait, sans un mot elle se redressa, se cognant la tête au passage et se rassit correctement sur la banquette. L'ombre ... Cela faisait longtemps, très longtemps, ce pouvoir la faisait toujours frisonner et faisait naître une pointe de peur en elle. Se ressaisissant elle pensa à ses dernières paroles et eut un sourire en regardant de biais Break, en effet il avait de l'importance pour elle, en bien le plus souvent et parfois en mal, comme tout être vivant ensemble tout le temps, il ne peut y avoir que du bien ; sinon la vie serait bien ennuyeuse.

    "Le plus souvent en bien ... Sa présence est très importante pour moi et c'est vrai que si un jour les esprits disparaissaient soudainement je ne sais pas trop ce que je ferais."

    Elle n'avait jamais vraiment réfléchit à cela, pour elle les esprits venaient quand il le voulait ; que se soit la naissance ou après, et ne repartait que lorsque l'humain mourrait. Mais peut-être voulaient-ils faire leur vie ailleurs, rencontrer d'autre personne, retourner chez eux. Elle ne s'opposerait jamais à cela pour le bien-être des esprits mais elle en souffrirait beaucoup, sa vie sans Break ... Serait vraiment bizarre, elle ne s'y ferait plus. Même si les esprits ne pouvaient vraiment les aider physiquement ils étaient toujours à leurs côtés, ne les abandonnant pas, enfin pour la plupart. Les humains avaient donc presque constamment une présence avec eux, si celle-ci disparaissait ils se sentiraient bien seul.

    "Je ne partirais pas. Alors ôte-toi cette idée de la tête."

    Elle eut un petit sourire et continua sa crêpe en silence, alors qu'elle portait son verre à ses lèvres, le liquide frais lui faisant le plus grand bien, Break osa quelques paroles. Elle y réfléchit quelques secondes et reposant son verre elle regarda Denvort en parlant d'un ton un peu hésitant.

    "Heu ... Break ... Break aimerait savoir ce que tu lui aurais demandé tout à l'heure."

    C'était en gros la demande de son esprit, il voulait savoir pourquoi cet homme tenait à lui parler un peu. Partir si vite ... Il avait été obligé, c'était sa limite pour rester dans ce monde dans un état potable, s'il était resté plus longtemps il aurait dû repartir quelques jours dans son monde et ça il ne pouvait se le permettre, pour Isuzu et aussi quelque part pour lui-même.
    De plus il est vrai que les paroles de Denvort avait touché la curiosité de la jeune fille, elle voulait elle aussi savoir le pourquoi il voulait lui parler, comme elle le pensait peut-être sur son attitude ou alors sur autre chose. Elle ne savait pas trop et curieuse de nature elle était assez contente que Break formule ce souhait, cela lui permettant au passage de le savoir aussi. Si Denvort répondait.
    Denvort
    Denvort
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 10/07/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 / Homme.
    Élément: Ombres
    Emploi: Maçon .

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Denvort le Dim 18 Juil 2010 - 23:53

    [ XD ,c'est vrai que je me suis pas très bien expliqué. Je t'invite pas à aller "sous la table", mais à regarder "sur la table", juste sous mon bras en fait l'ombre se dessine. Enfin ça change rien, mais j'ai trouvé ça marrant.]

    L'ombre de Largonia était parfaitement immobile, contrairement au corps de Denvort qui tremblait légèrement. Mais il avait pris l'habitude, il tremblait beaucoup moins qu'au début, dessiner des ombres était devenu une de ses occupations, c'était une manière d'affuter sa concentration. Et souvent durant le crépuscule, sur les murs de sa chambre on pouvait voir Denvort y faire danser des ombres , leur donnant des formes parfois humaines pour tisser des histoires qui l'aidaient à s'endormir.
    Et aujourd'hui, il avait de nouveau une histoire à raconter. Une histoire sordide qui lui avait été inspiré par toute les horreurs que ce monde renferme.

    "J'aimerai que ton esprit regarde..."

    Denvort tourna son visage vers la fenêtre large et limpide. Sa main se mis à trembler doucement et il la posa avec délicatesse et précision contre la vitre et les vibrations cessèrent. Se dessina alors sur la surface vitrée une tache noir, d'abord de petite taille elle commença à s'étendre. Mais pas de manière uniforme, l'embryon noir pris le profil d'une femme d'environ une dizaine de centimètres. Et bientôt d'autre points noir commencèrent à apparaitre sur la vitre, d'autre personnages firent leur apparition. Légèrement plus gransds ils se déplaçaient d'un bout à l'autre de la vitre, venant et sortant du néant tels des automates.

    Le point centrale de cet agitation, de cet peinture vivante, était la jeune femme qui agitai doucement les bras pour attirer l'attention, sans aucun résultat. Autour d'elle les autres ombres avançaient en rang les un derrières les autres ne souciant que de ce qu'il pouvait y avoir devant. L'ombre de la jeune femme s'effondra sur ses genoux, et sa taille diminuait lentement tandis que les autres commençaient à devenir de plus en plus clair, pour finalement disparaitre. Esseulée et brisée, l'ombre de la jeune femme était consumée par une présence plus grande, plus forte et plus sombre. Les crocs d'une gigantesque créature se refermaient sur cet ombre frêle, constituant un abri, une prison. Sa forme se fit plus distincte et elle occupait désormais presque tout l'espace de la fenêtre. Dans ses deux bras griffus la bête tenait plusieurs dizaines des ombres qui étaient présente tout à l'heure. Elles avaient été stoppées dans leur fuite effrénée de la jeune femme... et peu à peu elles étaient englouti par le corps imposant de la créature.

    "C'est un vieux conte qui m'a été raconté par un inconnu... je me suis amusé à le dessiner grâce aux pouvoirs de l'ombre."


    Denvort reprit son souffle, contrôler les ombres était épuisant. Il était totalement novice en la matière et était trop paresseux pour chercher à progresser. A quoi son pouvoir aurait il put lui servir ? Lui qui était incapable de la moindre action. Il enroula sa crêpe et commença à la dévorer, se demandant quel réaction son histoire avait put avoir sur Break, lui qui était apparemment un "grand gosse". Comment le "grand" avait interprété cet mise en scène ? Et le "gosse" avait-il apprécier le conte ?

    "Être avec un esprit, c'est un peu scinder sa vie en deux, elle ne t'appartient plus qu'a moitié. Et je crois que l'esprit tout comme l'humain devrait veiller à respecter ce fragile équilibre."

    Les rapports entre humains et esprits étaient tellement délicats. Après tout, à qui notre vie appartient ? Peut-on vraiment espérer être libre...?
    Isuzu
    Isuzu
    niut <3

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 25/06/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 18 ans, fille
    Élément: Air
    Emploi: Petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Isuzu le Lun 19 Juil 2010 - 4:19

    [HRP : Oo la la la bourde ! Oups pardon ^^. Bon et bien tans mieux, moi par contre j'ai eu du mal avec ton histoire ><
    Désolé je fais pas beaucoup avancer le rp ...]


    L'histoire qui se déroulait sur la fenêtre semblait si étrange à la jeune fille, perdu dans les ombres son regard se perdit doucement dans le conte raconté par Denvort alors que celui-ci continuait de faire bouger les petites poupées des ténèbres. Cette histoire, si l'on pouvait appeler cela comme ça, semblait compter quelque chose de réel, quelque chose qui arrivait chaque jour, n'importe où. Isuzu voyait l'être comme un esprit vengeur sur le coup, une fois qu'il arrive la personne n'est plus jamais seule, elle peut combattre et se venger si elle le souhaite de toutes ces personne qui l'ont ignoré. Attiré par l'ombre elle reposa son verre machinalement et oublia tout ce qui se trouvait autour d'elle. La fin arriva avant qu'elle ne le comprenne, le regard toujours perdu dans le vague elle pensait à cette scène et à sa signification. Elle ne percuta pas les premières paroles du jeune homme, ou du moins elle ne les enregistra pas, les écoutant juste sans s'arrêter dessus.

    "Être avec un esprit, c'est un peu scinder sa vie en deux, elle ne t'appartient plus qu'a moitié. Et je crois que l'esprit tout comme l'humain devrait veiller à respecter ce fragile équilibre."

    Se tournant machinalement vers Denvort elle reprit peu à peu ses esprits alors que les mots frappaient son cerveau de pleins fouets. La vie ne leur appartenait plus qu'à moitié. C'était un fait, traduction pure et dure de la réalité, et pourtant jamais elle ne l'avait vu sous cet angle. Break regarda Denvort avec un visage inexpressif et soupira légèrement avant de s'asseoir correctement avec un léger sourire, regardant le paysage il réfléchit lui aussi quelques instants à cette histoire.

    "Jolie histoire tu ne trouves pas ? Belle petite morale aussi, il a gagné on dirait en tout cas. Oui j'ai peut-être empiété un peu trop sur ta vie tout à l'heure, oui j'ai fait le gamin jaloux et irresponsable. Mais ... Rien. La vie ne t'appartient plus qu'à moitié hein ? Pourtant, si l'homme le veut l'esprit peut retourner dans sa dimension, sauf s'il a décidé de l'embêter."
    *Je ne suis pas vraiment d'accord ... Je ... Je ne trouve pas que j'ai perdu la moitié de ma vie, qu'elle ne m'appartient plus, je trouve qu'au contraire j'ai gagné sur ce point-là. Grâce à toi j'ai pu survivre et vraiment prendre les rênes de ma vie.*

    L'esprit resta surpris et la fixa quelques instants, soupirant doucement la jeune fille observa ses mains, elle tremblait légèrement, attrapant son verre elle but quelques gorgées de la boisson pleine de vitamines et mangea un nouveau morceau de sa crêpe, qui d'ailleurs était bientôt fini.

    "Cet équilibre peut reposer sur beaucoup de choses, la peur, la confiance, la survie, l'amour, l'amitié ... Mais tu as raison sur le fait que les deux doivent le préserver, l'humain ne doit pas délaisser son esprit mais l'esprit ne doit pas non plus trop intervenir dans la vie de l'humain. Mais je ne pense pas que ma vie se soit échappée ainsi, qu'elle ne m'appartienne plus qu'à moitié. Au contraire, depuis l'arrivée de Break j'ai repris en main les rênes pour arriver jusqu'ici, d'un côté c'est vrai que j'ai perdu une part de liberté, mais de l'autre ... J'ai gagné beaucoup plus."

    Elle avait gagné la vie. Elle se rendit compte que ses paroles étaient assez confuse, elle ne savait trop comment formuler ses idées encore embrouillées dans son esprit, elle ne comprenait pas trop cette foule de sentiments qui s'étaient présentés à sa porte. Il fallait qu'elle se repose et qu'elle face le point tranquillement. Finissant sa crêpe elle but une nouvelle gorgée de jus de fruit et attaqua le gâteau. Attaquer était le mot juste étant donné qu'elle piqua dans la petite pâtisserie et qu'elle la fourra dans sa bouche d'un geste emplit d'habitude ; Break eut un sourire à ce mouvement, elle avait perdu une partie de sa liberté là-dessus, c'était lui qui lui avait montré comment manger ses gâteaux et qui l'avait habitué à en manger autant ... Finissant son verre elle le reposa sur la table et ferma les yeux quelques secondes avant de regarder Denvort d'un oeil et de fixer le paysage.
    Elle ne savait plus quoi dire.
    Denvort
    Denvort
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 10/07/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 / Homme.
    Élément: Ombres
    Emploi: Maçon .

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Denvort le Mar 20 Juil 2010 - 2:36

    [Je me doutai que ça aller pas être simple à comprendre, j'avais trop la flemme de chercher autre chose désolé ^^". Pour ce qui est du Rp t'en fais pas, je commence vraiment à sécher aussi Pleure .]

    Les ombres se dissipèrent totalement et après avoir parlé Denvort continua de regarder la fenêtre d'un air pensif. Il regardait le ciel bleu et qui lui paraissait infini, et il eu un sourire discret. Quand la terre te trouble, lève les yeux au ciel. Tellement petit, tellement insignifiant, c'était à la fois frustrant et drôle. Pourquoi se plaindre de la vie, quand on sait que pour la vie nous ne somme rien ? Et à l'inverse, pourquoi se donner à fond pour une vie tellement vaine ?
    Denvort passait d'une interrogation à l'autre sans jamais trouver de réponses, et son humeur changeait en conséquence. Il se sentait déjà plus léger.

    Isuzu le ramena sur terre quand elle lui expliqua sa vision des choses. Elle était parfaitement compréhensible, détenant sans doute au moins une part de vérité. D'après ce que Denvort avait put comprendre Break et Largonia était deux esprits très différents, et pourtant tout deux semblaient avoir secoué la vie de leurs hôtes pour la rendre moins sombre...
    Syracuse n'était plus très loin et cet échange touchai à sa fin. Mais quel fin ? Celle du voyage ? Ou celle de ce semblant d'amitié qu'il commençait à nouer ? Et quel fin pouvait être la meilleur ?

    "Au moins tu peut-être sur qu'il y en aura une. Et tu sais que tout les contes ne se finissent pas bien. "

    "Je comprend..."

    Et Denvort s'engouffra dans le silence, se laissant porter vers sa nouvelle vie. Celle qu'il avait choisi.

    [C'est vraiment très court, désolé, mais si le topic doit se fermer aujourd'hui, je crois que c'est pas la peine de relancer une idée. Libre à toi conclure! Parapluie ].
    Isuzu
    Isuzu
    niut <3

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 25/06/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 18 ans, fille
    Élément: Air
    Emploi: Petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Isuzu le Mar 20 Juil 2010 - 3:02

    Le voyage allait bientôt touché à sa fin, le temps était passé si vite qu'elle ne c'était même pas apperçut de son déroulement. Finissant son verre elle se leva et déposa le plateau sur le bar, invitant Denvort à la suivre pour retourner à leurs places chercher leurs affaires. Marchant en silence entre les chaises la jeune fille se laissa tomber sur son siège et alors qu'un silence s'installait elle plaça son casque sur ses oreilles et mit en route sa musique, un air frais et mélodieux emplit sa tête et son esprit, la coupant ainsi du monde qui l'entourait. Break qui suivait comme à son habitude la fixa quelques instants avant de regarder Denvort puis de nouveau Isuzu.

    "Tu te coupes du monde pour réfléchir à ses paroles ?
    *sûrement, de toute façon tu peux entendre mes réflexions alors ...

    L'esprit resta silencieux et s'assit sur le siège face à elle, il ne savait que trop répondre à cela et ne savait même pas comment le prendre ; il ne savait si c'était ironique ou non ... La fin du voyage se passa sans soucis majeur ni bousculade ni rien d'autre, une fois que l'annonce de la prochaine arrivée en gare passa (souvent c'était 15 minutes avant qu'il le disait mais bon ...) Break prévint la jeune fille qui, quelques minutes après, se leva silencieusement, mettant le casque autour de son cou. Elle attrapa son sac et regarda Denvort avec un sourire.

    "Au revoir et merci pour le voyage, on se reverra sûrement un jour dans Syracuse. Bye !"

    Se dirigeant vers la vieille dame du début du voyage elle lui proposa son aide pour lors de l'arrêt du train, posant son sac près d'elle elle s'assit face à la mamie qui commença à lui parler d'un air nostalgique, typique des personnes âgées.


    HRP :[C'est court aussi ^^" Bref merci pour le rp ^^]
    EDIT : Libellule je pense que tu pourras clôturer notre sujet à moins que Denvort veuille rajouter quelque chose ^^
    Eon
    Eon
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Eon le Jeu 29 Juil 2010 - 0:20

    [ Mes excuses pour le retard ! ]

    Vous qui venez de Fufurin ou de plus loin encore, 5oo kilomètres viennent d'être parcourus d'une traite d'une seule à bord du train 1176 sur les rails eghestins. Il est 16h14, le soleil a continué sa course aux côtés de l'être de métal profilé, mais la température est encore chaude et il est encore haut dans le ciel sans nuage. Vous avez traversé champs puis collines pour enfin vous retrouver entourés de ce qu'on appelle "la civilisation". Petit à petit des bâtiments haut perché et autres monticules gris ont gagné du terrain, des panneaux lumineux presque agressants et leur tintouin publicitaire ont envahi le panorama. Pas de doute, vous êtes bien en capitale. On est toujours surpris de trouver des quais et des passages souterrains délabrés tandis que la gare au bout des chemins en elle-même est bourrée d'électronique.

    Bienvenue à Syracuse. Le train 1176 continuera sa route, 6 minutes d'arrêt, 6 minutes d'arrêt.


    [ Ce post vous est offert par Libellule ]



    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Sign_eon
    Isuzu
    Isuzu
    niut <3

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 25/06/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 18 ans, fille
    Élément: Air
    Emploi: Petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Isuzu le Ven 30 Juil 2010 - 0:15

    La fin du voyage se déroula paisiblement, pas de cri ou de passagers perturbants, juste le bruit du vent qui se heurtait au train. Peu à peu le paysage changeait et la jeune fille se rapprocha de la fenêtre afin de mieux l'observer, elle sourit et posa son front contre la vitre froide afin de mieux observer le nouveau monde qui l'entoure. Haut bâtiment, panneau publicitaire, tout à subitement changé avec l'arrivée dans la ville. Le voyage allait toucher à sa fin, il ne restait plus beaucoup de temps et déjà la fin de la route était annonçée.
    Le train s'arrêta doucement, dans un crissement aigu qui emplit quelques secondes les oreilles de la jeune fille ; se levant à la suite des autres passagers elle prit la valise de la vieille dame et l'aida à se relever. 6 minutes d'arrêt, c'était suffisant pour descendre tranquillement du train sans prendre le risque d'être bousculé. Elle fit descendre la mamie du train doucement et après l'avoir salué poliment elle était remonté chercher en 4ème vitesse son sac.

    Le train allait bientôt continuer sa route, elle le regarda une dernière fois et tourna le regard autour d'elle, Syracuse, elle y était enfin. Break à ses côtés courrait dans tous les sens pour en voir le plus possible, elle sourit et le suivi tranquillement.
    Elle ne retrouva ni la vieille dame ni Denvort du regard et poussant un léger soupire fixa Break puis la sortie de la gare ; elle y était, c'était le moment de faire Le pas en avant qui allait tout changer.

    *Break ?*
    "Oui ? Stressée ?"
    *Non Non ... On y est.*

    L'esprit acquiesça avec un sourire et se plaça à ses côtés, regardant lui aussi la ville. Il comprenait parfaitement ce qu'elle ressentait et fit un pas en avant, la regardant avec un sourire joueur.
    Manipulateur.
    Elle sourit à son tour et fit son premier pas vers l'intérieur de la Capitale.
    Sa nouvelle vie commençait.


    [HRP : Pas grave Lib' ^^
    Post finit pour Isuzu.]

    [ Edit Li' : mes yeux, mes yeuuuuuuuuuuuuuuuuuuux Noaaaan ! ]

    [EDIT : Pardon pardon >< Je ferais attention promis *est vraiment trop tête en l'air*]

    Contenu sponsorisé

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)  Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Direction Syracuse voiture 13 (Isuzu Denvort)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 24 Juil 2019 - 9:29