[So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Partagez
    avatar
    Akiko
    Mini-staff
    Mini-staff

    Féminin Âge : 30
    Inscrit le : 19/03/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 ~ Féminin
    Élément: Lumière
    Emploi: Libraire au Soleil de Minuit

    [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Akiko le Mar 16 Juin 2009 - 12:32

    La matinée était passée si vite... A tourner en rond comme un fauve en cage, à jeter un coup d'oeil anxieux à l'heure toutes les cinq minutes, à frissonner d'angoisse en constatant l'avancée inexorable du temps...
    Terrifiée à l'idée d'être en retard, Akiko était partie avec une bonne heure d'avance, incapable de toute façon de se détendre de quelque manière que ce soit, malgré les efforts de son Esprit.
    Et à présent, elle se tenait devant cette librairie.
    Le soleil de midi se reflétant sur le rideau de fer masquant les vitrines l'éblouissait, mais seule une infime partie de son esprit avait noté ce détail. Toutes ses pensées étaient invariablement fixées sur ce qui l'attendait...
    Aujourd'hui, première journée à tenir seule cette boutique.

    Elle contempla quelques instants la rue passante, bondée de travailleurs cherchant à déjeuner avant de reprendre leur travail, se perdant dans le souvenir des journées précédentes.
    A peine installée à Syracuse, elle s'était rendue dans cette librairie, et avait repris contact avec son propriétaire, ami de ses parents. Celui-ci s'était montré ravi de la revoir, et après s'être extasié sur le fait qu'elle aie tant grandi, avoir pris des nouvelles de sa famille et du pays, et longuement discuté du temps qu'il faisait, lui avait demandé la raison de sa venue. Et, malgré les inquiétudes de la jeune fille, l'homme avait salué avec enthousiasme sa proposition, et avait accepté de la prendre à l'essai...
    Et à présent, après les deux jours passés à écouter religieusement les conseils du propriétaire, il lui avait proposé de tenir seule la boutique, et était parti en se frottant les mains, ravi de l'aubaine lui permettant de prendre un repos bien mérité.
    Et c'est ainsi... Qu'elle se retrouvait à présent, seule devant ce rideau de fer, les mains tremblantes et le coeur battant, à attendre l'heure de l'ouverture.

    ... On y était. Il serait une heure dans moins de dix minutes. Akiko était rentrée dans la boutique, réorganisant les présentoirs, procédant à un rapide ménage, et s'était affalée dans un des petits canapés, désoeuvrée. Elle se tourna vers son Esprit, cherchant le regard rassurant d'Eino. Jamais elle n'en avait eu tant besoin... Ce dernier lui sourit calmement, l'air de dire que tout irait bien, et son assurance tranquille la rassénéra quelque peu.
    Jetant un rapide coup d'oeil à sa montre, elle s'aperçut avec effroi que l'ouverture était imminente... Son coeur s'emballa, et elle jeta un coup d'oeil paniqué à Eino.

    " Je vais m'en sortir, n'est-ce pas ? "

    L'Esprit se rapprocha d'elle, et se matérialisa une fraction de seconde, le temps de l'enlacer d'une étreinte douce et protectrice.

    " Tout ira bien, petite princesse. Tu es capable de surmonter cela. "

    Inspirant profondément, elle releva le lourd rideau de fer, puis prit place derrière le comptoir de bois blanc, parcourant la boutique du regard. Le sol et les murs de bois clair éclairaient la longue pièce d'un éclat chaleureux, les étagères étaient en ordre, la paroi translucide dissimulant à moitié les petits canapés était propre et scintillante, la petite affichette proposant un café pour accompagner la lecture était toujours en place...
    Quant à la seconde pièce, celle contenant les ouvrages spécialisés, elle la savait être tout aussi en ordre, pour y être passée et repassée afin de tout vérifier.
    Bien. Tout était bien.
    Il n'y avait plus qu'à attendre l'arrivée d'un potentiel client... Et ne pas angoisser, surtout ne pas angoisser.
    Les clients n'étaient pas nombreux, dans cette petite librairie, et elle n'aurait certainement pas à gérer une foule.

    Elle sortit un livre de son sac, et s'installa aussi confortablement que possible, malgré le soleil qui, traversant la vitrine, cognait durement. Quelle idée de porter son pantalon de cuir, aussi... Mais elle n'avait vraiment pas l'habitude qu'il fasse aussi chaud. Que la neige lui manquait... Il faudrait qu'elle achète un ventilateur, et le plus vite possible, sinon elle ne tiendrait jamais tout l'été.
    Elle jeta un coup d'oeil au thermomètre, qui indiquait 21°. La petite climatisation fixée au plafond rafraîchissait pourtant la pièce, mais c'était toujours bien plus chaud que ce dont elle avait l'habitude. Peut-être se ferait-elle un jour au climat de ce pays...
    Elle secoua la tête, tentant d'aérer la lourde masse de ses longs cheveux, tira un peu sur son collier lui enserrant le cou, et se plongea dans sa lecture, tendant l'oreille pour réagir au tintement de la porte lorsqu'un client entrerait, poussant la porte de bois de la librairie du Soleil de Minuit.


    Dernière édition par Akiko le Mar 16 Juin 2009 - 14:13, édité 1 fois

    avatar
    Lila
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 12/04/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: Jeune femme de 19 ans
    Élément: Terre
    Emploi: N/A

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Lila le Mar 16 Juin 2009 - 14:11

    Cela faisait bien une heure que Lila parcourait tranquillement le quartier commerçant. Les vitrines joyeuses semblaient vouloir attirer le regard, bien que se soit à l’origine leur but. Sa valise, elle l’avait déposé à son studio avant de repartir, sans même prendre la peine de la défaire. Une seule envie était présente ; découvrir ce nouveau monde. Quelle était la différence ? Etait-ce si peu semblable ? La réponse se présenta d’elle-même. Une foule, pourtant aérée, parcourait les rues avec entrains. Certaines personnes se pressaient dans un magasin, tandis que d’autre continuait simplement leur chemin. Le mouvement incessant lui rappela la gare. Cette idée la mit mal à l’aise, mais un hochement de tête de son Esprit la refit sourire. C’est vrai, la gare était un concentré de gens pressés, ici ils ne l’étaient pas. Ces rues étaient remplies d’entrain.

    Emerveillée par tant de vie, ses yeux ne cessaient de croiser la nouveauté. Un groupe de jeune, elle n’en avait jamais croisé, si ce n’est dans les écoles où elle avait étudié. Ses jambes ne voulaient pas s’arrêter, entraînées par l’enthousiasme de la jeune femme, continuant au hasard. A gauche, puis à droite, tout droit. Chaque virage ou mouvement de tête l’étonnait de plus belle. La « campagnarde » qu’elle était ne pouvait entrevoir que le plus futile des détails : la liberté. Pas un seul instant elle n’imaginait les contraintes qu’imposait le système urbain. L’élémentariste n’y voyait que beauté et facilité. Fredonnant une vieille comptine, Lys la suivait tranquillement, s’amusant de la curiosité enfantine de son amie. Elle se gardait bien de tout commentaire, afin de laisser couler la tranquillité encore un peu. Elle ne lui fit pas comprendre non plus que l’heure expliquait le peu de population, elle se contentait d’observer également. L’heure de repas de midi approchait, mais la demoiselle n’y prêtait pas attention, l’occupation des pensées peut cacher bon nombre de besoin du corps.

    Ce n’est que la chaleur montante qui la fit vaciller. L’emportant sur sa volonté, sa tête devint soudainement lourde et embrumée. Identifiant immédiatement l’origine du problème, son Esprit repéra un banc installé à l’ombre d’un arbre, pour y installer la jeune femme. La conscience de cette dernière tenait bon, et, après un bon nombre d’inspiration profonde, elle sortie de son sac une petite bouteille d’eau. Ce liquide tiède l’écœura, mais rien de mieux n’était à sa disposition. Fouillant dans ses poches, elle sortit le paquet de cigarette et s’en alluma une. Après un léger silence la voix familière s’éleva de nouveau.

    "- Ca va ? Si tu as trop chaud nous devrions peut-être faire demi-tour…"

    *Non, ça va, je me suis juste un peu laissée aller.*

    Son regard se posa sur la rue de plus en plus calme, le soleil tapait sauvagement, laissant l’illusion d’une évaporation par-ci, par-là… Elle n’avait pas été assez prudente. C’est vrai que chez elle la chaleur était semblable, mais l’humidité et l’ombre de la forêt apportait la fraîcheur. Soudainement, la nostalgie la prit. L’odeur de la terre, le bruissement des feuilles… Déjà, son environnement lui manquait. D’un mouvement de tête, elle évapora ses pensées et reprit ses esprits. Elle écrasa le mégot dans son cendrier portable et réinstalla ce dernier dans une poche de son pantalon large. D’un geste rapide, elle coinça une mèche rose dernière son oreille et se releva. Ses yeux se posèrent alors sur le magasin d’en face. Une librairie. La température devait y être plus supportable non ? Et puis… elle voulait un livre sur les plantes…

    " -Je ne pense pas que tu trouvera ton bonheur ici… "

    *On verra bien, les meilleurs livres se cachent là où personne n’irait les chercher.*

    Un bruyant soupire en guise de réponse, et elle entra dans le Soleil de Minuit.
    Un tintement retentit dans le magasin. Quelqu’un était assit derrière la caisse, lisant tranquillement un livre. Gênée par son interruption peut-être inattendue, Lila s’approcha doucement.

    "- Bonjour, excusez-moi mais… Auriez-vous en rayons des livres sur la flore ?"

    En attente d’une réponse, elle laissa son regard dériver sur les rayons environnant avant de le reposer sur la marchande.
    avatar
    Akiko
    Mini-staff
    Mini-staff

    Féminin Âge : 30
    Inscrit le : 19/03/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 ~ Féminin
    Élément: Lumière
    Emploi: Libraire au Soleil de Minuit

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Akiko le Mar 16 Juin 2009 - 17:27

    Très rapidement, quelqu'un était entré, troublant la jeune fille qui avait presque oublié où elle se trouvait, perdue qu'elle était dans sa lecture.
    En entendant le tintement caractéristique de la porte qui s'ouvrait, Akiko releva précipitemment la tête, balbutiant un "bonjour" à peine audible, dévisageant son premier client avec anxiété.
    Son soulagement fut grand lorsqu'elle aperçut une jeune fille semblant avoir son âge, aux amples vêtements et aux étranges cheveux roses. Par chance, la première personne à passer la porte de la boutique ne s'avérait pas faire partie des plus intimidantes.
    Reprenant son calme tant bien que mal, elle adressa à la nouvelle arrivante le sourire professionnel que son patron lui avait enseigné, avant d'écouter sa demande.

    " Des livres sur la flore... "

    Akiko, songeuse, se dirigea vers l'étagère qui était consacrée à ce thème, passant devant sa toute nouvelle cliente, avant de parcourir du regard les ouvrages s'y trouvant, les effleurant du bout du doigt au fur et à mesure. Jetant un rapide coup d'oeil à son Esprit, en quête de son approbation, elle le vit la contempler, l'air amusé.

    " N'oublies-tu pas quelque chose ? "

    Intriguée, elle réfléchit à toute vitesse, avant d'écarquiller les yeux au bout de quelques instants. Bien sûr... Elle n'avait décidément pas l'habitude de ce travail. Elle se retourna vers la jeune fille, l'air un brin confuse.

    " Ah, mais, excusez moi... Cela dépend aussi de quel genre d'ouvrage vous recherchez ? Un manuel de jardinage, une encyclopédie consacrée à la flore de tel ou tel milieu, un ouvrage documentaire... "

    Elle savait avoir quelques exemplaires de chaque type dans les rayons, mais ils étaient loin d'être nombreux. Seuls les plus recherchés ou les plus complets figuraient ici. Akiko espéra que la jeune fille trouverait tout de même ce qu'elle recherchait... Elle répugnait à décevoir sa première cliente.
    Quelque chose se rappela soudain à son esprit, une phrase, des choses à dire... Son employeur avait bien insisté là-dessus... Ah, oui !
    Souriant à la jeune femme, Akiko reprit la parole, sous les yeux bienveillants d'Eino.

    " Sachez que si l'objet de votre recherche ne se trouve pas dans nos rayons, nous pouvons vous le commander sans frais supplémentaire de votre part. N'hésitez pas à prendre le temps de consulter quelques ouvrages si certains vous intéressent."

    Tournée vers la jeune femme aux mèches rose, elle paraissait bien plus assurée qu'elle ne l'était en réalité... Mais, concentrée dans sa tâche, elle avait les pensées si bien occupées qu'elle ne songeait presque plus à ses angoisses.
    Amusé, son Esprit prit place derrière le comptoir, et suivit du regard son humaine, qui débutait dans son nouvel emploi. Elle ne s'en sortait pas trop mal... Bien que sa maladresse de débutante soit visible. Il songea que la cliente serait peut-être compréhensive, et se concentra à nouveau sur la scène, encourageant silencieusement la jeune vendeuse.

    avatar
    Lila
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 12/04/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: Jeune femme de 19 ans
    Élément: Terre
    Emploi: N/A

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Lila le Mar 16 Juin 2009 - 22:23

    La vendeuse, après avoir écouté sa question, se dirigea vers un des rayons. Elle semblait inspecter les livres un par un, à la recherche de celui désiré. Avait-elle deviné ce que recherchait Lila ? Les libraires avait-il une intuition si développée ? A vrai dire, ce n’était que la seconde fois qu’elle rentrait dans un tel magasin, sa mère lui ramenait toujours les ouvrages désirés, sans qu’elle n’ait à subir le temps extrêmement long du voyage pour la ville. C’est sans doute pourquoi elle laissa faire la jeune femme, sans vraiment penser que c’était extraordinaire, ou simplement un erreur. Mais la voix de son Esprit prit un léger ton de moquerie.

    " - Je ne pense pas que ce soit ça, elle doit être nouvelle… "

    En effet, c’était sans doute le cas. A présent, elle lui demandait des précisions sur le livre. Se sentant un peu idiote, Lila ne répondit pas tout de suite. Peut-être aurait-elle dut préciser ? Elle aurait sans doute put l’aider un peu… Ses pensées fusaient à présent, embrumant son esprit. Mais elle eut le temps de percevoir une certaine nervosité chez la vendeuse, ou plutôt une légère confusion. Elle se mit soudain à faire mine qu’elle n’en devinait rien, pensant qu’il était inutile de le faire remarquer. Mais une soudaine confiance la sortie de ses réflexions.

    Ah… On pouvait commander des livres qu’ils n’avaient pas. Encore une nouveauté. Pratique, si l’on savait exactement quel était bouquins recherché. Il y a également la possibilité de consulter sur place pour choisir… Si il y a d’autre chose intéressante dans ce magasin, pourquoi pas jeter un coup d’œil par-ci par-là… Peut-être ont-ils en rayon le dernier roman de…

    " - Lila ! Arrête de rêvasser, il faudrait peut-être que tu lui répondes maintenant… "

    En effet, la jeune femme avait dérivée bien loin du sujet d’origine. Son esprit dérivait trop en ce moment, peut-être que c’était ça, vivre en ville. Enfin, ce n’est pas comme si tout allait changer du jour au lendemain, c’était sans doute le temps d’adaptation qui était ainsi. Gênée, elle reprit enfin la parole, tout en jouant avec une mèche rose.

    " - Ah, oui, excusez-moi. Je recherche une encyclopédie sur les plantes tropicales en général. Mais qui décrirait la plupart des stades de leurs croissances, leurs vertus, leurs résistances… Enfin, s’il n’y a rien d’aussi précis… Ce n’est pas si grave, du moment que je puisse avoir leurs noms et… Ah, peut-être que j’en demande un peu trop… Je ne vais que rarement dans une librairie, donc je ne sait pas du tout si vous pouvez avoir un tel livre… "

    La dérive était complète. En cherchant à aider dans la recherche, elle avait sans doute été trop précise. Alors qu’elle n’en avait pas tant que ça besoin… Même un simple revue aurait put lui suffire, mais s’il y avait mieux, pourquoi se priver ? Pourtant, Lila doutait que la jeune femme connaisse tout ce qu’elle avait en rayon… En particulier si ce job était nouveau. L’élémentariste continua donc de jouer avec sa mèche, se demandant si elle n’était pas trop exigeante.
    avatar
    Akiko
    Mini-staff
    Mini-staff

    Féminin Âge : 30
    Inscrit le : 19/03/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 ~ Féminin
    Élément: Lumière
    Emploi: Libraire au Soleil de Minuit

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Akiko le Mer 17 Juin 2009 - 11:58

    La recherche de la jeune femme était véritablement très précise... Cela faciliterait le travail de la libraire débutante. Elle se souvenait vaguement avoir vu un ou deux livres de ce genre en rangeant les rayonnages, mais pour ce qui était du nom de l'auteur, elle ne l'avait absolument pas retenu...
    Qu'importe, sur le petit ordinateur encastré dans le comptoir se trouvait une base de données complète des ouvrages en rayon et en stock. Sans doute pourrait-elle les retrouver rapidement...
    Lorsque son interlocutrice exprima ses doutes quant à trouver un ouvrage aussi précis, cela fit sourire Akiko.

    " Vous savez, il n'est pas rare de trouver des oeuvres extrêmement précises, et le sujet dont vous parlez est encore assez vaste pour faire l'objet de bien des encyclopédies... "

    Elle fit un pas de côté, se dirigeant vers le côté de l'étagère étiquettée "faune, flore et nature" où se trouvaient les ouvrages animaliers, et en sortit un petit livre assez fin, à la couverture pâle.

    " Auriez-vous imaginé qu'il existe un livre traitant de la reproduction de la mouche tsé-tsé ? C'est pourtant si précis et si ciblé... Mais cela existe. Je suis persuadée qu'il existe des livres traitant d'absolument tous les sujets existants. Il est donc certain que vous trouverez un ouvrage sur le sujet qui vous intéresse. Après, il faut voir si le contenu vous convient, bien sûr... "


    Reposant le petit livre dans son rayonnage, Akiko se dirigea derrière le comptoir, faisant un petit détour pour contourner son Esprit qui n'avait pas anticipé le mouvement. Bien que celui-ci soit immatériel et qu'elle aie put le traverser comme si de rien n'était, elle savait qu'Eino avait horreur d'être traversé de la sorte, et elle avait agi ainsi instinctivement, sans se rendre compte que son trajet pouvait paraître étrange.

    " Je vais regarder si nous avons ce qui vous intéresse, mademoiselle. "

    Derrière son comptoir, la jeune libraire démarra le logiciel adéquat et pianota quelques secondes sur le clavier.

    " Plantes tropicales... Plantes tropicales... Ah, voilà. "

    Elle gribouilla quelques références sur un bout de papier, avant de retourner vers l'étagère, complètement absorbée par son travail.
    Après avoir recherché les ouvrages correspondant, ce qui prit quelques secondes, elle en sortit deux, qu'elle montra à la jeune fille. Elle se rappelait les avoir feuilletés, comme la quasi totalité des livres de cette librairie, victime de sa soif sans fin de lecture et de découverte.
    Le premier était un livre épais et grand format, d'environ trois cent pages, dont la couverture représentait une superbe photo de fleur sur papier glacé. Le second, plus petit, était tout aussi épais, et sa couverture cartonnée représentait une mosaïque de fleurs, de feuilles et de fruits.

    " Nous avons ici le Traité des Plantes Tropicales. Il est très illustré, clair et complet, et présente la quasi totalité des plantes tropicales connues, en décrivant leur habitat, leurs caractéristiques majeures... C'est un ouvrage de référence pour de nombreux fleuristes, herboristes, ou simplement passionnés. "

    Elle présenta alors le plus petit à la jeune fille, jettant un rapide coup d'oeil sur la quatrième de couverture afin de se remémorer le contenu.

    " Celui-ci, le Guide des Plantes Tropicales, est moins complet que le Traité, dans le sens où moins d'espèces sont référencées. L'auteur s'est plus penché sur les plantes communes, c'est à dire celles qui s'observent facilement en région tropicale, mais surtout celles qui se sont acclimatées aux régions tempérées, ou encore dont les fruits se retrouvent par ici. C'est un ouvrage plus généraliste, mais tout de même assez précis, et il est légèrement moins cher que le précédent. "


    Elle tendit les deux livres à sa cliente, et fit un pas en arrière, soucieuse de laisser la jeune fille examiner tranquillement ce qu'elle lui avait donné.

    " Si vous avez des questions, ou si vous désirez autre chose, n'hésitez pas. "

    Profitant du fait que l'attention de son interlocutrice était momentanément fixée sur les livres, Akiko inspira profondément, tentant de relâcher la tension présente dans tout son corps. C'était moins dur que prévu... En se disant qu'elle n'avait pas le choix, et que de toute façon elle ne risquait rien, ses angoisses diminuaient. Et quel plaisir de passer autant de temps dans un lieu si agréable... Entourée de livres, la jeune fille était véritablement aux anges.
    Machinalement, elle se tourna vers son Esprit, s'inquiétant de ce qu'il n'aie pas bougé ni prononcé un seul mot depuis un moment. Ce dernier, comprenant ses interrogations muettes, la rassura d'un sourire.
    Il se refusait à la déconcentrer de quelque manière que ce soit... Et puis, il savait que son humaine serait heureuse d'avoir réussi à répondre tant bien que mal aux questions de sa première cliente sans aide extérieure.
    Akiko détourna donc le regard, se concentrant à nouveau sur le travail actuel, espérant que la jeune fille trouverait son bonheur.

    avatar
    Lila
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 12/04/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: Jeune femme de 19 ans
    Élément: Terre
    Emploi: N/A

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Lila le Mer 17 Juin 2009 - 22:55

    La réponse de la vendeuse la rassura. Elle n’en avait donc pas demandé trop. Une excitation soudaine, mais imperceptible la remplis. Allait-elle pouvoir découvrir des plantes qu’elles ne connaissaient pas encore ? Si elle pouvait les connaître par cœur, son pouvoir pourra enfin s’avérer utile. Les vertus thérapeutiques pourront être utile dans des situations comme l’évanouissement de la jeune fille qu’elle avait croisé… Pendant que ses pensées allaient et venaient à leur guise, la parole fut reprise. Un livre à la main, son interlocutrice le lui décrivait.

    Lila ne put cacher sa surprise, sur la mouche tsé-tsé. Elle l’ignorait complètement, si bien qu’elle fut immédiatement convaincue par la jeune libraire. Le nombre de livre dans le monde devait vraiment être énorme… Il lui était même impossible d’imaginer l’étendue du savoir qui pouvait y séjourner. Mais elle devait le savoir, si bien qu’elle ne voulait s’intéresser qu’aux plantes, tout en restant ouverte sur le reste. Chaque chose en son temps, comme certains disent. La certitude de trouver l’objet recherché la rassura encore plus, mais elle n’en dit rien, préférant sans doute ne pas s’avancer. Un simple hochement de tête aimable approuva tout de même ce qu’elle venait d’entendre.

    Elle observa la jeune femme retourner vers le comptoir, se demandant pourquoi un détour avait eut lieu. Perplexe, son regard resta un moment sur « l’obstacle » invisible, avant d’hausser les épaules pour aussitôt oublié ce détail étrange. Ah, elle vérifiait les ouvrages en rayons.

    " - Merci d’aider ma recherche... "

    Elle perçut un soupire, qui se transforma en une chansonnette. Lys s’ennuyait un peu trop, à un tel point qu’elle vaguait par-ci, par-là entre les étagères remplies de livres. Légèrement agacée par son Esprit, elle ne commenta pas, et se contenta d’attendre silencieusement. Sa patience n’a pas eut à être mise à l’épreuve, la vendeuse se dirigeait déjà vers le rayon approprié pour en sortir deux livres. Se rapprochant légèrement, l’élémentariste écouta la description du premier, plus épais. La quasi-totalité… Voilà qui lui plaisait, il semblait complet, et visualiser la plante était vraiment plus facile pour la retenir. Celui-ci avait déjà un bon point. La deuxième description n’eut pas autant d’effet que la première. Mais il traitait tout de même sur le sujet qui l’intéressait, même si elle n’aimait pas vraiment les plantes communes parce qu’elle les connaissait déjà trop bien. Lila accepta donc avec gratitude les deux livres que lui tendait la jeune femme, pour pouvoir les feuilleter et se décider.

    Elle la remercia avant de s’intéresser au plus gros. La photo était vraiment belle, mais l’intérieur était-il tout aussi palpitant. D’un geste lent, elle l’ouvrit et commença à feuilleter, découvrant déjà quelques nouveautés. Les détails étaient précis, se rapprochant vraiment de ce qu’elle rechercher. De plus, il était facile de rester sans voix devant certaines images. Les couleurs étaient également rapportées, ainsi que chaque stades et forme de leur croissance, vraiment parfait, même si un détail l’interpellait. Elle en avait presque envie d’ignorer le second livre pour prendre celui-là. Mais on ne sait jamais.

    Elle l’ouvrit donc à son tour, mais en fit rapidement le tour… Ce n’était pas ce qu’elle cherchait, les premières pages le lui avait déjà révélé. Mais ne s’attardant pas vraiment sur la première impression, elle s’attarda tout de même dessus, espérant avoir plus de détails sur d’autres types de plantes. Sa déception ne fit qu’accroître. Un soupire lui échappa quand elle le referma. Le premier remplissait largement ses attentes, contrairement à lui. Le choix était donc rapidement fait. Elle replaça donc automatiquement le plus fin dans le rayon avant de se souvenir qu’elle se tenait dans une librairie.

    " - Ah, hm… Celui-ci remplis la plupart de mes attentes. Combien coûte-t-il? "

    La jeune femme tendit l’ouvrage en question à la libraire, de nouveau impatiente d’en découvrir les moindres secrets. Elle ne s’attendait vraiment pas à trouver quelque chose de si intéressant le jour même de son arrivée. Un sourire persistait à présent sur son visage, traduisant l'agréable surprise qu'elle avait eut.
    avatar
    Sohma
    Mini-staff
    Mini-staff

    Inscrit le : 06/03/2008

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 20, F
    Élément: Eau
    Emploi: Étudiante ^.^v

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Sohma le Jeu 18 Juin 2009 - 15:32

    [Ayé, le Soleil de Minuit ouvre ses portes Ok !
    Je me permets de m'incruster dans le topic ^^']

    Chaleur. Chaleur. Chaleur.
    Comment, par tous les dieux existants et à exister un tel temps était-il possible? Sohma ne serait même pas surprise si les trottoirs commençaient à se liquéfier et à avaler tout ce qui se trouve sur eux. Comment les semelles des ses vieilles et fidèles baskets font-elles pour ne pas avoir fondu encore? Sans doute un des ces mystères de la vie.

    "Ce n'est pas possible, un tel temps devrait être interdit. Comment se fait-il qu'il n'y ait pas une loi à ce sujet?"

    *Je ne pense pas qu'une loi puisse y faire grand chose*
    "Merci, monsieur terre-à-terre. En attendant, je me demande si on aurait pas mieux fait de rester chez nous. Ou au moins nous aurions dû chercher un endroit plus près du Grand Nord."

    Mizu se contente de hocher la tête sans ajouter quoi que ce soit. Il sait que ce genre de temps n'est pas de ceux qui attirent le sourire de la jeune fille. Les mains enfoncés dans son pantalon de rando beige, elle avance dans les rues du quartier commerçant. De temps à autre, son regard va au ciel. Tant de magasins auraient vite fait de la faire fuir, mais là, elle s'avance courageusement parmi eux. En effet, Sohma a un but.
    Elle marche. Elle avance. Puis elle s'arrête net. Et sans se tourner, elle fait quelque pas en arrière, à reculons. "Au soleil de Minuit". Tiens. Voilà qui a l'air intéressant. Pas vraiment le nom de la boutique (en ce moment précis, le seul mot "soleil" l'aurait plutôt fait fuir loin de là), mais ce qui avait attiré son attention: ce qu'elle avait aperçu à travers les vitres. Il lui semble bien qu'il s'agit d'une libraire, mais elle voit aussi quelques canapés et fauteuils à l'air vieux mais surtout très confortables.

    "Regarde, Mizu"
    *Tu vas me dire que cette boutique n'était pas là la dernière fois que tu es passée?*

    Elle se tourna vers son Esprit, les sourcils légèrement froncés. L'amusement qu'elle ressent n'en est pourtant pas moins visible. Surtout pour Mizu qui la connait au bout des ailerons. C'est d'ailleurs pour cette même raison qu'il ajoute:

    *Que dirais-tu d'aller jeter un coup d'œil à l'intérieur?*
    "Je ne sais pas. Après tout, ce n'est pas vraiment la raison pour laquelle nous sommes venus ici."
    *Et alors? Quelle importance. Et puis, tu meurs d'envie d'y aller.*
    "Qui te dit que j'ai envie de rentrer?"
    *Mon petit doigt*
    "Ce qui est marrant, c'est que tu n'en as pas un."
    *Allez, mademoiselle terre-à-terre, rentre d'une bonne fois pour toutes et arrête de m'ennuyer avec des arguments qui ne sont d'ailleurs pas des arguments.*

    Sohma sourit. Mizu a raison, elle a vraiment envie de rentrer voir l'intérieur. Encouragée par son Esprit, elle s'avance vers la porte d'entrée. Tiens, il semblerait qu'il y ait du monde. Pourtant elle n'a pas le temps de s'attarder sur ce détail, que le petit dragon au-dessus de son épaule gauche lui murmure quelque chose que seule la jeune fille peut entendre.

    "MIZU!"

    Ce cri est hélas venu en même temps qu'elle pousse la porte. De toute évidence les deux personnes à l'intérieur, deux jeunes filles, l'avaient entendue. Son teint vire du pâle au rouge en une fraction de seconde.

    "Je... je veux dire... bonjour. C'est ce que je voulais dire. Pas Mizu, mais bonjour. Ma... ma langue a fourché. Bonjour, bonjour. Je rentrais juste pour... voir... les canapés. Je veux dire, les livres! C'est... une librairie après tout... avec des canapés qui sont là pour s'asseoir. Bien sûr pourquoi seraient-ils là sinon, n'est-ce pas? Mais je veux dire, est-ce qu'on peut s'asseoir? Parce qu'ils ont l'air... confortables. Je m'étais demandée en passant s'ils étaient pour... pour les clients ou pour... pour les personnes qui travaillent ici... dans le soleil de Minuit... d'ailleurs c'est un très joli nom... enfin, je trouve... malgré le soleil. Je veux dire... du soleil il y en a plein. Pas dans la boutique, je veux dire..."

    Par pitié. Par pitié que quelqu'un l'arrête. Alors que les mots franchissent ses lèvres, du rouge, elle passe au cramoisi. Pourquoi est-elle incapable de se taire dès qu'elle est gênée? D'autant plus que cela ne fait que la gêner d'avantage. Elle rentrait alors dans ce cercle que l'on nomme souvent de vicieux.
    Mizu sourit à sa façon. Cette caractéristique de Sohma est quelque chose qu'il aime bien. Mais il sait que pour la jeune fille ce n'est pas le cas. Aussi se décide-t-il à intervenir.

    *Sohma.*

    "...m'empêcher de voir à travers la fenêtre et..."
    *Sohma!*
    "...rentrer pour regarder..."
    *Sohma!!!*

    Enfin le cri de Mizu tire la jeune femme de ce torrent de mots qui risquaient de l'entraîner vers une cascade. Enfin elle peut arrêter de parler. Aussitôt elle s'incline sous forme d'excuse, mais aussi en grande partie pour cacher sa rougeur. Quand elle reprend la parole, sa voix vient basse, un peu honteuse.

    "Excusez-moi. Je suis désolée. Me... me permettez-vous de rester dans votre boutique?"

    La question s'adresse de toute évidence à la vendeuse. Bien que pour être tout à fait honnête, la jeune fille n'a pas regardé assez attentivement pour savoir de laquelle des deux jeunes femmes il s'agit.



    Merki Libellule ^o^

    Avec la fonte des pôles il y aura plus d'eau dans les mers - et donc... davantage de place pour les poissons. - Le malheur des pingouins fait le bonheur des sardines...
    avatar
    Akiko
    Mini-staff
    Mini-staff

    Féminin Âge : 30
    Inscrit le : 19/03/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 ~ Féminin
    Élément: Lumière
    Emploi: Libraire au Soleil de Minuit

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Akiko le Jeu 18 Juin 2009 - 16:52

    [xD J'adore ton arrivée, Sohma]

    La situation avait évolué très rapidement, la jeune fille qui lui faisait face semblant captivée par le premier ouvrage qu'elle lui avait montré. Il était certain que celui-ci était vraiment complet, pertinent et superbe, mais la raison pour laquelle il était toujours en rayon était bien celle que venait de soulever la cliente : son prix.
    Souriant d'un air gêné, Akiko répondit volontiers à l'interrogation de cette dernière.

    " Celui-ci coûte exactement 28.99 Я, mamoiselle. Certes, son prix est élevé, mais il s'agit réellement d'un ouvrage de qualité."

    Peut-être cette jeune fille serait-elle assez intéressée pour y mettre ce prix... Akiko trouvait réellement dommage que de tels ouvrages soient vendus si chers, mais la qualité de l'impression, les nombreuses photos sur papier glacé se trouvant à l'intérieur, ainsi que son contenu extrêmement complet faisaient rapidement monter le prix, et bien que la petite librairie ne s'accorde qu'une marge infime, il était impossible de le vendre moins cher, sous peine de vendre à perte.
    Une idée la traversa soudain, et elle releva la tête en direction de son interlocutrice, souriante.

    " Si vous envisagez de l'acheter, je peux vous suggérer notre carte de fidélité, mademoiselle. Nous la délivrons gratuitement, et elle vous permet de bénéficier d'une réduction de 5% sur chacun de vos achats, ainsi que d'une priorité pour la commande d'ouvrages qui manqueraient. "

    Peut-être parviendrait-elle à délivrer la carte du magasin ? Son patron la féliciterait sûrement : il était convaincu que ce principe aidait à fidéliser la clientèle, les incitant à venir acheter leurs livres là où ils savaient bénéficier d'avantages.
    Mais avant que la jeune femme aie seulement pu lui répondre, la porte de la boutique s'ouvrit brusquement, et une jeune fille aux cheveux noirs entra, poussant un cri soudain.
    Akiko sursauta violemment, et recula instinctivement d'un pas. Semblant terriblement gênée, la nouvelle arrivante prit la parole, sur un débit extrêmement rapide. Pétrifiée, la libraire débutante était incapable du moindre geste. Que... Que se passait-il ? Si soudainement... Et surtout... Une personne, deux pers... Aaah, du monde ! Plein de monde, partout, et de façon si soudaine... Que faire ? Chaud... Si chaud... Et son coeur et sa respiration qui s'emballaient à l'unisson... Sentant le stress la gagner, elle était incapable de réagir, tétanisée.
    Une main sur son épaule, au moment où la jeune fille s'inclinait, la calma quelque peu. Oui... Calme. Elle s'était laissée gagner par la nervosité de la nouvelle arrivante... Elle devait maîtriser ses inquiétudes. Elles n'étaient que trois. Seulement trois personnes. Ce n'était absolument rien. Elle inspira profondément, tentant de calmer les battements précipités de son coeur. Absolument rien.
    Et dire qu'un instant, elle avait envisagé de s'enfuir dans le refuge accueillant de l'arrière-boutique... Ou de partir dans la rue, prétextant ne pas travailler ici... Quelle idée stupide, le petit badge fixé sur son débardeur la trahissait aussi sûrement que si le nom de la boutique était écrit au marqueur rouge sur son front.

    Retrouvant peu à peu son calme, Akiko se tourna un bref instant vers son Esprit, le remerciant silencieusement de son aide précieuse. Une fois de plus, il avait été forcé de se matérialiser, même partiellement. Elle devait être forte, à présent... S'il se matérialisait trop, il finirait fatalement par en souffrir... Même s'il ne s'agissait que d'une main, c'était un effort important, et ce n'était pas la première fois de la journée.
    Chassant rapidement ces sombres pensées, elle reporta son attention sur la jeune fille aux cheveux noirs.

    " Bien entendu, mademoiselle, vous pouvez tout à fait rester ici autant de temps que vous le souhaiterez. "

    Elle avait réussi à ne pas bafouiller... De mieux en mieux. Pour son troisième jour dans cette boutique, et son tout premier à y être seule, elle s'en sortait bien... Enfin, mieux qu'elle aurait pu le craindre. Ah, il y avait des choses à préciser... Le visage débonnaire de son patron apparu dans son esprit, récitant les quelques phrases qu'elle devait retenir.

    " Je rappelle simplement que nous fermons à 21h, que la dégradation d'un ouvrage entraîne l'obligation de le rembourser, et que vous pouvez vous adresser au comptoir si vous désirez quoi que ce soit. "

    Bien. Professionnelle. Avec un peu de chance, personne n'avait remarqué son trouble passager... Son frère avait eu un mot pour qualifier ses angoisses. Ochlophobie. Mais Akiko protestait toujours violemment contre cette affirmation : elle était juste anxieuse de nature. Rien à voir avec tout ça, avec ces noms barbares de maladies étranges... Rien à voir.
    Elle inspira profondément, savourant le calme retrouvé, et reporta son attention sur les deux jeunes filles. Remarquant que la nouvelle arrivante avait l'air de souffrir de la chaleur, elle poursuivit rapidement, avec le sourire professionnel que son employeur lui avait enseigné.

    " Etant donné la chaleur ambiante, nous proposons en ce moment, en plus du café à volonté, de la limonade fraîche, si vous souhaitez vous installer ici afin de consulter un ouvrage. "

    Du coin de l'oeil, la jeune libraire vit son Esprit esquisser un sourire.

    " On dirait presque que tu as fait ça toute ta vie... Plus qu'à voir comment va se poursuivre ton premier après midi de travail. J'ai confiance en toi. "


    Akiko retint difficilement un sourire. Forcément... Il l'encourageait toujours, et elle le savait sincère. S'en serait-elle sortie, sans la présence rassurante d'Eino ? Rien de moins sûr...

    avatar
    Lila
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 12/04/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: Jeune femme de 19 ans
    Élément: Terre
    Emploi: N/A

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Lila le Jeu 18 Juin 2009 - 21:25

    [ J'ai l'impression de ne pas être à votre niveau de rp T.T ]

    Le prix du livre la perturba. Environ 30 Rin, n’était pas donné… Mais elle mourrait d’envie de l’acheter. Les images étaient précises, beaucoup d’information semblait y figurer. Les dires de la libraire étaient justes, rien qu’en le feuilletant, on pouvait voir qu’il était de qualité. Mais tout de même, elle n’avait pas un si gros budget. C’était encore ses parents qui payaient pour l’instant. Elle s’était même promit de dépenser le moins possible, afin de laisser de quoi vivre à ses parents. Et puis, la jeune avait prévus de ne pas faire de dépense futile avant d’avoir trouvé un boulot mais… Ce n’était pas futile, juste le fait de tenir cet ouvrage la tentait beaucoup trop ! Ses recherches allaient tellement être simplifiées, et sa curiosité comblée un peu plus. Elle pourrait découvrir tant de choses que ce dilemme lui semblait bien pesant.

    " - Pour une fois que tu achète quelque chose pour toi. Demain, tu auras juste à chercher un boulot. 30 Rin, ce n’est pas si grave. "

    Avant que Lila ne répondre, ennuyée, à son esprit, la vendeuse avait reprit la parole. 5% de réduction ? Sa calculatrice interne se mit en marche immédiatement. Alors, 29,99 fois 5, environ 150. Le tout divisé par cent, 0,15Я de réduction. Bah… Ce ne changeait pas grand-chose, mais si elle voulait encore acheter un livre, peut-être que ça finirait par être profitable. Pourquoi pas après tout ? Si le cœur lui en disait, un bon roman pourrait également être agréable… Mais sans doute pas pour aujourd’hui. Elle s’apprêtait à répondre quand un cri la fit sursauter. Surprise, elle se retourna vers l’entrée, en oubliant presque sa réflexion précédente.

    Une jeune femme aux cheveux sombres était là, une nouvelle cliente ? Pourquoi avait-elle crié ? Dans tout les cas, un flot de paroles se déferla soudainement, comme pour rattraper son emportement, causé par une chose qui demeura un mystère pour Lila. Les phrases étaient embrouillées et enchaînées à une vitesse tellement surprenante, que la jeune femme ne réussit qu’à comprendre certains mots : bonjour, canapé, confortable, soleil... Sa voix ne s’arrêtait pas et continuait, continuait sans que rien ne semble pouvoir la stopper. Se monologue allait-il durer encore longtemps ? Mais quelque chose dût la faire revenir à la réalité car, tout aussi soudainement que son arrivée, elle s’inclina pour s’excuser. L’élémentariste de terre resta sans voix un bon moment, le regard fixé par son étonnement. Lys quand à elle avait explosé de rire, dût tout autant à sa surprise qu’au visage de son amie. Cette dernière, légèrement gênée, reprit une expression normale.

    *Arrête donc de rire de moi veux-tu ?*

    " - Oui, oui. La situation est amusante, c’est tout. "

    Elle soupira. La jeune vendeuse, quant à elle, avait déjà retrouvé son calme, et commençait à parler à la nouvelle venue. Elle semblait vraiment professionnelle tout d’un coup, l’impression de tout à l’heure était-elle erronée ? L’aisance apparente n’était pas aussi présente auparavant, peut-être avais-t-elle trouvé un soutiens psychologique quelconque ? Une idée, un souvenir ? Mais Lila ne s’attarda pas trop sur ces réflexions pour simplement écouter. La Soleil de Minuit fermait donc ses portes à 21 heures, peut-être pourra-t-elle repasser plus tard ? Ou plutôt rester plus longtemps pour explorer les rayons ? Les deux options lui semblaient toutes aussi bien…

    Du café à volonté ? La jeune femme en prendrait bien un mais… Dans ce cas là, l’envie de fumer une cigarette serait trop forte. Il valait mieux éviter. Elle reporta donc son attention sur la libraire pour reprendre la parole.

    " - Et bien… Je pense que je vais vous acheter ce livre. Et je prendrais bien également votre carte de fidélité. Je pense que je repasserais sans doute… "

    Un léger sourire s’afficha sur son visage. Lila tenait toujours entre ses mains le livre désiré.
    avatar
    Sohma
    Mini-staff
    Mini-staff

    Inscrit le : 06/03/2008

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 20, F
    Élément: Eau
    Emploi: Étudiante ^.^v

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Sohma le Ven 19 Juin 2009 - 19:48

    [Moi je les trouve très bien tes posts ºº]


    Elle profite du temps que son front est bas pour reprendre quelque contenance. Ou du moins faire de son mieux pour tenter de le faire. Pas vraiment facile quand on sent ses joues en feu.

    Quand elle ose enfin relever son regard, elle voit face à elle deux réaction très différentes.
    À droite, elle voit une jeune fille aux cheveux roses qui la regarde avec, de toute évidence, une vive surprise. Mais voilà qu'à peine Sohma lève le regard vers elle, elle donne à ses traits une expression beaucoup plus neutre.
    De l'autre côté, à gauche une jeune fille aux traits clairement orientaux. Quant à elle, elle affiche un sourire. Sohma se sent hésiter intérieurement devant ce sourire. Il est très... quel serait le mot? Poli peut-être? Elle n'est pas très sûre, mais elle n'a pas l'impression qu'il ait été vraiment causé par quelque sentiment de ceux qui poussent habituellement au sourire.

    Alors que la jeune vendeuse (maintenant elle est sûre qu'il s'agit de la jeune fille orientale. Vu la façon dont elle a parlé, il y a peu de place pour le doute) lui explique les horaires et les quelques règles, Sohma sent la chaleur de son visage diminuer peu à peu.
    Ainsi non seulement n'est-elle pas chassée de la boutique, mais on lui propose... de la limonade?

    "Je... je vous remercie, mais ne vous dérangez pas. Par contre, j'accepte votre offre en ce qui concerne les livres. Les regarder je veux dire."

    Son visage a enfin repris sa couleur d'origine, mais sa voix ne reste pas moins timide. De la limonade, elle aurait volontiers dit oui, mais elle ne veut pas déranger cette jeune vendeuse plus qu'elle n'a déjà dû le faire.

    Elle commence à s'avancer vers les étagères pleines de livres, quand quelque chose attire son attention. C'est quelque chose qu'a dit la jeune fille aux cheveux roses. Quelque chose sur une carte de fidélité. Bien que ce soit difficile à croire, Sohma n'a pas la moindre idée de quoi il peut bien s'agir. Peut-être une carte que l'on donne à ses clients le plus fidèles? Dans ce cas, pour avoir l'une de ces cartes, la jeune fille aux cheveux framboise devait être une vétérane de cette boutique.

    *Tiens, voilà qui est intéressant, regarde ce...*


    Quand Mizu se tourne vers l'endroit où était Sohma, il se rend compte que celle-ci n'y est plus. Qu'est-ce qui...? La cherchant du regard, il s'aperçoit qu'elle est revenue près du comptoir.

    "C'est... excusez-moi, j'ai une question. On peut consulter les ouvrages sur place? Je veux dire, les lire?"

    Elle n'est pas certaine d'avoir compris tout à fait le système de la boutique. Et autant demander franchement au lieu de faire quelque erreur. La question est visiblement adressée aux deux jeunes présentes dans la boutique. La vendeuse, en sa qualité de maîtresse des lieux doit savoir. Quant à l'autre jeune fille, dans sa qualité d'habituée, elle doit aussi être au courant des us et coutumes de l'endroit.



    Merki Libellule ^o^

    Avec la fonte des pôles il y aura plus d'eau dans les mers - et donc... davantage de place pour les poissons. - Le malheur des pingouins fait le bonheur des sardines...
    avatar
    Akiko
    Mini-staff
    Mini-staff

    Féminin Âge : 30
    Inscrit le : 19/03/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 ~ Féminin
    Élément: Lumière
    Emploi: Libraire au Soleil de Minuit

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Akiko le Ven 19 Juin 2009 - 20:55

    [Owi, y sont super bien tes posts Lila °° Et en passant, Sohma, c'ey quoi qu'il a dit Mizu quand tu es rentrée ? *Curieuse ><*]


    Première vente ! Yahooo, sa toute toute première vente... Elle n'en revenait pas. Si rapidement ! Au comble du bonheur, Akiko s'empressa de se diriger à l'arrière du comptoir, avant de se baisser pour ouvrir le tiroir contenant les petits rectangles de carton déposés par son patron. Elle en sortit un, avant de le tendre à la jeune fille aux cheveux roses. La carte était très simple, avec un fond beige uni et le nom de la boutique inscrit en lettres noires, d'une écriture sobre. Au dos, quelques lignes à remplir : nom, prénom, suivis d'une suite de numéros identificateurs préremplis.
    Se penchant sur le petit écran de l'ordinateur incrusté au bureau, elle lança le logiciel adéquat, avant de se tourner à nouveau vers sa première cliente, lui tendant un stylo.

    " Je vous demanderais de remplir ceci s'il vous plaît. Et si vous voulez bien me donner votre numéro de téléphone ? Ainsi, si vous passez commande un jour, nous pourrons directement vous contacter lorsque l'objet de votre choix arrivera en magasin. Vous pouvez si vous le souhaitez nous communiquer votre adresse mail, afin d'être prévenue par ce biais si cela vous arrange, et bénéficier d'information telles que les ouvertures exceptionnelles et les offres promotionnelles. "


    Se tournant vers la jeune fille aux cheveux noirs, Akiko vit cette dernière s'approcher d'elle à nouveau. Elle l'interrogeait sur le système original de cette librairie... En effet, c'était loin d'être commun. Mais il s'agissait d'un principe cher à son patron, qui souhaitait faire de sa boutique un lieu de convivialité et de bien-être. D'après lui, loin de diminuer les ventes en incitant les gens à lire plutôt qu'à acheter, il contribuait au rendement, en donnant aux clients une bonne raison de revenir souvent.
    Elle demanda à la jeune fille lui faisant face de patienter quelques instants, avant de répondre à l'interrogation de la seconde arrivante.
    Elle indiqua de la main les deux canapés crème situés au fond de la salle, surplombés de la petite pancarte indiquant le prix des boissons, souriant de bonheur : la lecture était pour elle un tel plaisir, ce ne pouvait être que la même chose pour cette jeune femme, et l'annonce du fait qu'elle avait le droit de lire tout ce qu'elle voulait la remplirait forcément de joie...

    " Bien entendu. Vous avez tout loisir de lire ici si vous le souhaitez, et les canapés ici-même sont à votre disposition. Et en ce qui concerne les rafraichissement, ce n'est pas un dérangement, je suis là pour ça... Pour information, la limonade est au même prix que le café. "

    Sa voix s'était un peu brisée sur la fin de la dernière phrase... La chaleur lui faisait un peu tourner la tête, et elle s'assit sur la petite chaise se trouvant derrière le comptoir, craignant de perdre l'équilibre. Anxieuse, elle tourna machinalement la tête vers Eino, debout à ses côtés, comme toujours.

    * Je fais ça bien ? Je n'ai pas l'air trop bizarre ? *

    L'Esprit lui sourit doucement, la rassurant d'un regard confiant.

    " Ne t'en fais pas. Même si tu es un peu hésitante, l'habitude viendra avec le temps... Et puis, ces jeunes filles n'ont pas l'air du genre à te critiquer violemment si tu fais une erreur. "

    La mention des deux jeunes femmes fit brutalement reprendre pied à Akiko, qui se rappela soudain qu'elle n'était pas seule. Confuse, elle se tourna rapidement en direction de la jeune fille aux cheveux roses, lui lançant un sourire contrit.

    " Ah, heu, pardon... Excusez moi, mademoiselle... "

    Et voilà, elle commençait à faire n'importe quoi... Se reprendre, il fallait se reprendre, et être sérieuse et professionnelle... Mais elle sentait ses joues s'empourprer, et elle baissa les yeux un instant, n'osant plus les regarder en face.
    Non... Non ! Se calmer. Inspirer, doucement, retrouver la sérénité... Elle releva les yeux vers la jeune fille aux cheveux roses se trouvant toujours au comptoir, sans oser regarder dans la direction de l'autre occupante actuelle de la boutique. Un effort à la fois, n'est-ce pas...
    Lui souriant d'un air désolé, elle reprit la parole d'une voix qu'elle n'espérait pas trop tremblante.

    " Pardonnez moi, je débute ici... Hm, nous en étions à votre enregistrement, n'est-ce pas... "

    Confuse, mais tentant de son mieux de retrouver son sang froid, elle s'apprêta à reprendre là où elles en étaient.

    avatar
    Lila
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Âge : 27
    Inscrit le : 12/04/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: Jeune femme de 19 ans
    Élément: Terre
    Emploi: N/A

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Lila le Dim 21 Juin 2009 - 0:20

    [ Merci, c'est gentil ^^ Moi aussi Sohma j'aimerais bien savoir ce qu'a dit Mizu x) ]

    La nouvelle cliente commença à se diriger vers les rayons, sans doute pour pouvoir faire une petite inspection des livres à disposition. Lila la suivit vaguement du regard avant de reporter son attention vers la jeune vendeuse, qui était retournée vers le comptoir. Elle lui tendit une carte, qu’il allait apparemment lui falloir remplir. Lila l’examina longuement, sans véritable raison, car elle était simple. Mais elle la lisait quand même. Elle fut rapidement extirpée de sa contemplation, car on lui tendait un stylo. Elle s’en saisit, remerciant d’un signe de tête la libraire avant de l’écouter.

    Ah… Un numéro de téléphone, elle n’en avait toujours pas. La jeune femme n’avait même pas prêté attention à ce qui était présent dans son studio. Elle n’y avait pas plus réfléchit, trop impatiente de faire un petit tour dans son nouveau lieu de vie. De plus, elle n’avait pas d’adresse e-mail, il va falloir s’en créer une. Cette pensée fut soigneusement notée dans une partie de sa tête. Bon, devrait-elle repasser une autre fois ? L’intervention de la cliente aux cheveux noirs lui permit d’y réfléchir plus profondément, bien que cela ne change pas grand-chose, et que la question lui semblait également adressée… Elle ne trouvait pas vraiment de solution à son problème, bien qu’il n’en soit pas vraiment un. L’élémentariste ne fut pas la seule à profiter de cette distraction, son Esprit lui chuchota quelques mots à l’oreille.

    "-Idiote, tu as un portable ! C’est ton père qui te l’a donné avant de partir."

    Mais oui, elle avait complètement oublié. Lys retourna donc vaguer à ses occupations dans les rayons, sans se soucier plus longtemps du reste. Par contre, son numéro lui échappait. Fouillant dans ses poches Lila finit par sortir l’appareil. Ses yeux restèrent fixer un moment sur l’écran avant qu’elle ne se rende dans le répertoire. Décidément, une telle technologie lui échappait encore. L’habitude allait mettre un certain temps avant d’arriver.
    La vendeuse avait finit de parler. Quand la jeune femme releva son regard vers elle, elle remarqua alors une sorte d’hésitation, de l’anxiété ? Elle lui sourit vaguement, comme pour la rassurer.

    "- Ne vous excuser pas, ce n’est pas grave du tout. Je ne m’étais pas douté une seconde que vous débutiez… Cela prouve bien que vous faisiez bien votre travail. "

    Lila se souvint alors qu’elle tenait le crayon dans ses mains. Elle avait complètement oublié de remplir ce qu’il fallait. Elle se pencha donc sur ce petit bout du carton pour y écrire simplement : « Lila Blanca ». Voilà qui était fait. La jeune femme tendit le stylo à la jeune libraire, satisfaite. C’était son pas dans la vie urbaine. Sans savoir pourquoi, elle considérait cet évènement comme une étape capitale à laquelle elle avait faillit échapper.

    "-Voilà. Au fait, un numéro de portable suffit-il ? Ou faut-il celui d’un fixe ? Je viens d’arriver en ville donc je n’ai pas encore de téléphone… Sinon, je pourrais toujours repasser une autre fois."

    La jeune femme coinça une mèche rebelle dernière son oreille, en compagnie de ses collègues roses. Elle se demanda soudainement quelle heure il pouvait bien être…
    avatar
    Sohma
    Mini-staff
    Mini-staff

    Inscrit le : 06/03/2008

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 20, F
    Élément: Eau
    Emploi: Étudiante ^.^v

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Sohma le Lun 6 Juil 2009 - 19:09

    D'après ce que lui a dit la jeune vendeuse (Akiko, à en croire le petit badge qui orne son débardeur), elle a bien et bel compris. Elle peut parfaitement, non seulement utiliser les canapés, mais le faire avec un livre à la main.
    Dès que la jeune vendeuse lui a dit cela, Sohma s'incline une nouvelle fois. Elle s'incline non seulement pour remercier la jeune femme pour sa réponse, mais aussi parce qu'elle se sent ravie d'avoir découvert un endroit qui propose un système aussi formidable que l'est celui-ci. Elle doit pratiquement se retenir pour ne pas sautiller vers l'endroit où se trouvent les livres. Très rapidement, elle aperçoit une salle adjacente à celle où elles se trouvent, mais elle n'y prête pas plus grande attention. Autant explorer les environs où elle se trouve avant de pousser l'aventure plus loin. La voilà qui arrive au niveau des livres.

    *Tiens, voilà une Sohma dans son élément naturel*

    La jeune brunette laisse entendre un tout petit rire. Elle se tourne vers son Esprit puis lui adresse un clin d'œil. Elle sait parfaitement que ces derniers temps Mizu adore l'embêter avec les livres et maintenant ce n'est pas vraiment le moment d'entamer un débat là-dessus. Ou sur tout autre sujet d'ailleurs; elle s'est déjà bien assez faite remarquer comme ça.

    Son attention revient rapidement vers les rangées de livres devant elle. Un index léger parcourt les tranches des ouvrages, alors que les yeux noirs lisent rapidement les titres qui les ornent. "Premiers soins pour morsures diverses", "Votre champ d'ail sans peine", "Oki et le lycée maudit"...
    Elle avait passé trois rangées, emplies d'une diversité qui enchantait les yeux et les esprits. Puis voilà que son index et ses yeux s'arrêtent à un endroit précis. Où plutôt, sur un livre précis.
    Elle lit le titre une fois. Cligne des yeux. Puis elle relit encore une fois. Et comme le dit l'adage, jamais deux sans trois, elle le relit une dernière fois. "Lycanthropie et Autres à travers les âges"... Sacrebleu! Saperlipopette! C'est bien lui!

    Pour comprendre l'émoi de la jeune fille, il faudrait la suivre dans un de ses cours à la faculté, qui a eu lieu il y a déjà deux bons mois. Pour plus de précision, le cours de Mlle Drevaji. Alors la jeune enseignante avait parlé d'un ouvrage extrêmement rare et qui à en croire ses dires contenait de l'information précieuse sur divers sujets intéressants. Ce n'était pas la seule fois où Sohma allait en entendre parler au long de sa première année d'études, d'autres professeurs allaient eux aussi en parler. D'après eux, il ne restait que trois exemplaires de ce livre.

    Et là, voilà qu'il se trouve là, devant elle. C'est bien lui, aucun doute là-dessus. Elle se tourne vers Mizu, mais son émotion est beaucoup trop forte pour qu'elle ne puisse lui dire quoi que ce soit.
    Elle prend le livre et regarde son prix. Et là encore une fois, elle doit le lire trois fois. Elle ne savait même pas qu'un livre pouvait couter autant.
    Si seulement elle pouvait l'acheter. Elle pourrait le porter à l'université. Apporter cette mine d'information à... à tout le monde. Il lui faut l'acheter.

    *Seulement, tu n'as pas assez de sous pour cela*

    Mizu a vu juste. Il a tout compris. Et il a raison. Sohma n'est pas dépensière, et elle a assez pour vivre, mais un investissement de cette taille...
    Comment faire? Il lui faut un travail. Déjà le cerveau hyperactif de la jeune fille se demande quel job elle peut prendre. Alors elle aura assez d'argent. Mais... si quelqu'un l'achète avant? Elle prend le livre contre elle, le serre contre sa poitrine [mon précccccciiiieuxxx... x)] et se dirige vivement vers le comptoir. Seulement, dans l'excitation son geste est un peu trop vif. Et voilà qu'elle rentre directement dans la jeune fille aux cheveux roses.

    Boum!
    Par la force de l'impact, elle est propulsée à quelques pas de là. Perdant l'équilibre, elle ne peut pas retenir la chute. Mais pendant tout ce temps, elle n'a qu'une idée en tête: protéger le livre de tout dommage.



    Merki Libellule ^o^

    Avec la fonte des pôles il y aura plus d'eau dans les mers - et donc... davantage de place pour les poissons. - Le malheur des pingouins fait le bonheur des sardines...

    Contenu sponsorisé

    Re: [So6] Sous le soleil de midi [Libre]

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 17 Déc 2018 - 1:15