[So5] Nothing More. (Libre)

    Trinx
    Trinx
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 17/07/2007

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19, Feminin
    Élément: Feu
    Emploi: Aucun

    [So5] Nothing More. (Libre) Empty [So5] Nothing More. (Libre)

    Message  Trinx le Mer 1 Avr 2009 - 20:32

    Quelque part au dessus d'elle, le soleil se couchait, baignant l'atmosphère de ses rayons flamboyants. A travers les baies vitrées, la lumière frappait le sol carrelé en une mosaïque grise et rose pâle de bon marché. Là, devant le magasin de vêtements pour jeunes et adolescents, se dressait un bac imposant où deux arbres et quelques fougères avaient été installés pour égayer l'environnement du centre commercial. Le terrassement de végétation abritait un nombre de détritus impressionnant.
    Trinx semblait affalée sur un des bancs cerclant cet étrange îlot dans la civilisation capitaliste du bâtiment. Semblait seulement, car si ses yeux clos paraissaient paisibles et si la musique dissipée dans ses oreilles par un lecteur de mauvaise qualité l'isolait, la jeune brune attendait un signe.
    Autour, les gens se pressaient, discutant, riant. Le soir tombait, la séance shopping de la populace se terminerait bientôt et le silence reviendrait. Alors elle pourrait enlever ses écouteurs -où avait-elle volé ce mp3 déjà?- et admirer quelques minutes tranquilles dans sa piètre vie.

    La fin de son après-midi avait été exécrable. Ash lui tapait sur le système, lui et ses manies idiotes, à toujours s'inquiéter. Cela partait d'un bon sentiment, mais même en se répétant qu'il ne voulait pas blesser, elle ne parvenait pas à accepter la discussion qu'ils avaient eu. Discussion restait le bon mot, malgré les éclats de voix. Ils ne parlaient plus autrement qu'en se critiquant désormais. Pourtant, elle tenait à lui. Moins qu'il ne tenait à elle, certes. Mais qu'avait-il besoin...
    Non. Il fallait le comprendre. Il avait peur. Trinx soupira intérieurement, sans laisser aucun muscle de son corps se tendre ou se crisper. Il avait peur pour elle, et elle ne réussissait qu'à foirer sa vie. Foirer leurs vies.
    Le soleil disparut derrière les immeubles, et tandis que l'ombre s'étendait, un bref frisson parcourut le dos de la punk toujours allongée.
    Il reviendrait. Il devait bouder, comme toujours. Ce devrait être à elle de bouder. Elle ne l'avait pas insulté d'infantile idiote incapable de se prendre en main, elle. Elle chassa les mots d'un lent mouvement de la tête, et ouvrit les yeux. Qu'importe, il retrouverait son chemin, pourquoi s'inquiéter ?

    *Tu bouges enfin ? J'avais l'impression que tu allais mourir d'inanition parce que tu ne voulais pas te traîner jusqu'au premier café venu.*

    Trinx détailla le garçon qui la fixait, assis à ses pieds sur le banc, les bras croisés. Ses yeux bruns et ses cheveux clairs contrastaient avec la grisaille des alentours si l'on ignorait les plantes. Son air vague et absent présumait une chose: il n'était pas là depuis longtemps, il était là depuis plus d'une éternité. A attendre.
    -Ash... Écoute, pour tout à l'h... elle se coupa, croisa son regard... C'est quoi l'inanition ?
    *Mourir de faim si tu préfères.*
    -Ah ouais, crever la dalle quoi.
    *Familièrement, oui.*
    -J'ai pas faim.

    Menteuse. Il le sent. Tu dois avoir l'air décalquée. Elle détacha les écouteurs de ses oreilles et fourra les fils un peu au pif dans la poche intérieure de sa veste en lambeaux. L'avantage, c'est qu'en les gardant, Ash l'aurait tout de même entendu.

    -Tu as faim. Tu as toujours faim. Tu ne te rends même pas compte que tu meurs un peu plus chaque jour en mangeant si peu et en avalant cette... drogue.
    -Qu'est-ce que ça peut t'faire, à toi ? Finalement, c'était mieux quand t'étais pas là.

    Elle se leva brusquement, s'éloigna de quelques pas rapides et se retourna. Où pouvait-elle aller ? Il se leva du banc sans se presser, mais déjà Trinx se muait vers la sortie du centre commercial.
    -Trinx. S'il te plaît. On ne va pas recommencer, je t'ai déjà dis que je t'ai...
    -Que tu m'aimais ? Que tu m'aimais ? Tu te fous de moi ? Tu ne sers à rien, tu es juste là pour me faire croire que je suis schi... schi... rah m****!
    -Schizophrène.
    -Ouais voilà ! Lâche-moi. Même si tu m'aimais d'un amour débordant de jolies fleurs et d'autres... machins roses, ça servirait à rien. Tu ne peux pas me faire bouffer, tu ne peux pas influer sur quoique ce soit, et...
    -Trinx...
    -Fermes-là! Disparais comme tu sais si bien le faire et te ramènes plus. Tu m'saoules!

    Regardant ses pieds surgir chacun leur tour devant le carrelage hideux de l'endroit en mâchonnant sa rage, Trinx oublia de relever la tête vers son chemin. Et ce qui devait arriver arriva.








    HRP//
    Le hasard a fait que je retombe sur ce forum, que j'avais -avouons-le- un peu oublié. Comme le design semblait changé, je me suis dit que ce devait être actif et, en me reconnectant, qu'elle ne fut pas ma surprise de voir que c'était bien actif ! Finalement, envie de recommencer à faire du rp. Pardonnez-moi si ce n'est pas parfait, et dites-moi si je dois revoir des choses (j'ai relu en diagonale les règles mais il se peut que cela ne corresponde pas, auquel cas, vous avez le droit de me fouetter). Bonne soirée à vous Smile
    Amilah
    Amilah
    Dévoué Co-Admin

    Inscrit le : 15/11/2007

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 38, masculin
    Élément: Lumière
    Emploi: garagiste/journaliste

    [So5] Nothing More. (Libre) Empty Re: [So5] Nothing More. (Libre)

    Message  Amilah le Jeu 21 Mai 2009 - 2:35

    Tout son corps pesait lourd, comme s’il était de béton et non de chair. Quelle heure était-il ? Amilah ne le savait pas. Son esprit non plus d’ailleurs, et s’en fichait royalement. Ils étaient en froid. Comme d’habitude, comme à chaque fois qu’ils se disputaient. Le haut homme ne sentait plus la présence étouffante de l’esprit qui pourtant, toujours le collait, et ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter. Et si il y était allé un peu trop fort, cette fois ? Si il avait vraiment mit Lioubov en colère ? Amilah n’avait pas dormi de la nuit. Déjà, se disputer mentalement jusqu’à quatre heures du matin est harassant. Mais en plus, ne pas trouver le sommeil parce que l’on se sent coupable, c’est pire que tout. Le regard vide, l’homme errait donc seul au travers des grandes artères de la ville, cherchant, inquiet, un morceau de corne de cerf, une mèche blonde ou un regard noir de colère. Mais rien ne se présenta à lui. Il était seul. Et le bruit de la ville qui l’entourait, qui l’embêtait. Qu’était-ce donc que tout cela ? Le bruit des voitures, des gens le gênaient, l’empêchaient de se concentrer pour tenter de retrouver son esprit qui devait être là, terré quelque part. Il n’était pas définitivement parti, impossible ! Ne pouvait le laisser seul Et cet oiseau, là haut sur cette branche, chantait-il ? Avec tout le bruit autour, il ne parvenait pas à savoir si oui ou non, il chantait.

    Amilah le regarda, quittant des yeux sa trajectoire initiale. C'est-à-dire tout droit, et encore tout droit. En le voyant arriver avec sa tête de déterré, son patron l’avait renvoyé se recoucher. Dans cet état, le garagiste serait incapable de tenir un seul outil. Amilah avait donc pensé se rendre chez le photographe pour voir si un appareil lui plaisait, mais n’en avait finalement pas le courage. Alors il allait, au hasard de ses pas. Tout droit. Et quelque chose le heurta. Lui en fut pas ébranlé, mais la petite chose qui venait de lui foncer dedans ne devait pas être tout à fait claire, pour rater un géant comme lui. Amilah aurait pu juste courber l’échine en guise de pardon, puis passer son chemin, mais ne le fit pas. Est-ce que l’oiseau dans l’arbre chantait ? Il voulait savoir ! Sans avoir véritablement conscience de ce qu’il faisait, l’homme à la chevelure d’ébène et la stature d’ogre saisit l’adolescente par les épaules et la fit tourner vers l’arbre.

    Amilah _ « A votre avis, l’oiseau chante t-il ? »

    Lioubov _ « Crétin ! Tu crois qu’elle comprend ce qu’elle raconte, avec sa tête de droguée ? Si tu veux entendre des oiseaux chanter, va dans une animalerie ! »

    Vexation intense. Amilah fut stoppé net dans son élan, et se mit à rougir, n’osant regarder la demoiselle qu’il s’était prit de plein fouet. Il ne s’était même pas excusé ! Mais le fait de ressentir près de lui cette horrible présence inhumaine le rassura quelque peu. Lioubov était donc resté là, non loin de lui, à l’épier, et se montrait encore une fois d’une jalousie malsaine. Pour se venger, Amilah laissa ses mains sur les épaules de l’inconnue. Qu’importe qu’il ait l’air d’un idiot, fou ou crétin. Après, on s’étonne que tous deux ne cessent de se battre. L’esprit blond n’est pas le seul fautif.

    [Enfin j’te débloque ! >< Pardon du retard que nous avons, pardon ><" »]
    Trinx
    Trinx
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 17/07/2007

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19, Feminin
    Élément: Feu
    Emploi: Aucun

    [So5] Nothing More. (Libre) Empty Re: [So5] Nothing More. (Libre)

    Message  Trinx le Ven 22 Mai 2009 - 18:35

    Le choc fut violent, mais étrangement, Trinx ne se retrouva pas les fesses posées sur un carrelage froid, le nez en l'air à regarder la montagne dans laquelle elle venait de se précipiter les yeux fermés. En réalité, si elle vacilla, ce fut une seule petite seconde. De larges mains lui agrippèrent les épaules avant même qu'elle puisse penser "m*rde, je tombe". Constatation qu'elle énonçait relativement souvent sans esquisser de mouvement pour éviter la chute, qui se soldait souvent par une stupide douleur dans son postérieur. Maladroite, peut-être. Tête en l'air, sur. Ses lèvres s'entrouvrirent mais avant qu'elle ne puisse pousser plus d'un sorte de grognement croisé d'un gémissement fin ressemblant vaguement à un...

    -Que ?

    -A votre avis, l’oiseau chante t-il ?

    Devant elle, le centre commercial désormais de plus en plus désert paraissait plongé dans une torpeur morbide. Le silence. Ou plutôt, une sorte d'absence. Trinx cligna des yeux. Le temps qu'elle réagisse, l'homme -en était-ce un ?- n'était plus dans son champ de vision. Elle tenta de se dégager un instant de la poigne du mastodonte, mais sa frêle carrure à elle et sa musculature aussi développée que celle d'un escargot asthmatique ne lui permit pas de faire le moindre mouvement. Elle battit des paupières une fois de plus, se demandant ce qui lui arrivait. Une seconde plus tôt, elle faisait face à une personne au moins plus grande de deux têtes, et maintenant, plus rien. Elle finit par lâcher d'une voix vibrante d'incompréhension, que l'on aurait aisément pu qualifiée d'idiote, un très malpoli:

    -Quoi ?


    Qu'est-ce qu'on lui avait demandé ? Que s'était-il passé ? Trinx se demandait même où était-elle l'instant d'avant. L'éternité pouvait-elle s'écouler en quelques secondes ? Car il lui semblait qu'entre sa fuite vers la sortie du centre commercial et l'étrange apparition soldée par un retour face au lieu qu'elle quittait avait vu défiler une ou deux de ces éternités. Il n'y avait plus aucun lien entre la situation précédente et... L'effet de la drogue ? Elle se savait décalquée, mais ne pas réussir à suivre le cours des évènements de sa propre vie relevait de la pure stupidité. Alzheimer ?

    -Quoi ? répéta-t-elle, un air ahuri, des yeux dans le vagues, les pupilles dilatées. Qu'est-ce que c'était que ce bazar ? Son esprit ? Où était-il ? Ne pouvait-il pas l'aider ?
    Brutal retour à la réalité. Elle avait heurté quelqu'un d'aussi défoncé qu'elle, mais sans doute plus entreprenant. A tous les coups. Elle possédait une chance hors du commun pour s'attirer ce genre d'ennuis. Où était l'autre ? Où était Ash ? Ash ? Que faisait-il ? Parti ? Déjà ? Jamais là quand il le fallait.

    Elle essaya de nouveau de se dégager de sa position forcée par les mains géantes, mais aucune force ne vint dans ses épaules faiblardes. Elle gigota en tirant la moue.



    [Han merci de me débloquer =3]
    Amilah
    Amilah
    Dévoué Co-Admin

    Inscrit le : 15/11/2007

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 38, masculin
    Élément: Lumière
    Emploi: garagiste/journaliste

    [So5] Nothing More. (Libre) Empty Re: [So5] Nothing More. (Libre)

    Message  Amilah le Mar 26 Mai 2009 - 1:41

    Pauvre enfant, elle semblait totalement perdue, coincée entre les mains gigantesques d’Amilah ! Elle répétait toujours les mêmes mots, c’en était comique. Ou pas, si on n’en croyait l’esprit du géant qui ne cessait de râler. Il ne cessait de dire qu’elle avait les pupilles dilatées et qu’elle était habillée comme un sac. Niveau vestimentaire, Amilah n’était pas mieux. Trouver des vêtements bien coupés à sa taille relevaient de l’impossible, et il n’avait pas le temps ni l’envie d’aller se faire faire des vêtements sur mesure. Elle remua, signe certainement qu’elle voulait partir, mais le grand dadais ne comprit pas cela ainsi. Certainement voulait-elle se retourner pour savoir à qui elle avait affaire. Énergiquement, Amilah l’aida un peu (beaucoup, de force même) à pivoter sur ses talons, sans néanmoins lâcher les épaules de l’inconnue. Oh, elle avait vraiment l’air… perdue et ses pupilles étaient énormes. Amador pesta, disant que oui, elles étaient énormes et qu’il ferait mieux de passer son chemin. Mais là ou passe Amilah, le bon sens trépasse.

    « Vous avez oublié vos lunettes ? »

    Oui, parce qu’avec des pupilles comme ça, cette jolie adolescente toute fraîche ne peut qu’avoir perdu ses lunettes ! La drogue ? Cela ne traversa pas même son esprit. Voyons à son âge on ne pouvait pas se droguer… Et puis il était perdu dans son monde, incapable de savoir ce qui se passait en dehors. Qu’il y avait d’autres problèmes que des factures ou le fait de retenir le numéro de sa carte bancaire. Amador se mit à crier qu’elle était une droguée, une junkie, mais son alter ego, fixant toute son attention sur la jeune femme faisait abstraction du reste.

    « Vous n’avez pas dû les perdre bien loin, vous ne devez pas voir grand-chose vu l’état de vos pupilles… Vous êtes myope ? »

    Toujours cette considération farfelue pour les autres, ce désir de ce mêler de tout et de donner son aide à qui le veut. C’est du Amilah tout craché. Ses mains migrèrent sur les joues de l’inconnue, toujours avec la même force de compression. Une force dont il ne se rendait pas vraiment compte à vrai dire. Une force qui l’accompagnait chaque jour, et qui, incontrôlée, broyait des canettes et brisait des pommes. Mais ne brisait pas des têtes humaines, rassurez vous.

    « Je vous aide à les retrouver, elles sont comment ? »

    Et là, il y eut un rugissement dans sa tête, digne du tonnerre qui fit péter ses tympans. Amador était un rage qu’il ne l’écoute pas, ce sombre idiot. Et plus idiot encore, Amilah répéta tout haut ce que la voix avait criée dans ses oreilles.

    « Elle est droguée ? »

    Il ne semblait pas y croire, pourtant tout le prouvait. Mais non, c’était une adorable demoiselle qu’il avait devant lui ! En robe à nœud rose et sandalettes ! Coup d’œil global. Ah ben tiens, non. Pas de robe ni de sandalettes. C’est lui qui avait besoin de lunettes.
    Trinx
    Trinx
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 17/07/2007

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19, Feminin
    Élément: Feu
    Emploi: Aucun

    [So5] Nothing More. (Libre) Empty Re: [So5] Nothing More. (Libre)

    Message  Trinx le Mer 27 Mai 2009 - 20:04

    Soudain, la poigne se fit plus forte et Trinx pivota sur ses talons sans même le décider. Elle serra les dents en découvrant le visage large de l'homme qui lui faisait face, lui maintenant les épaules avec fermeté. Ils se dévisagèrent.

    -Vous avez oublié vos lunettes ?

    L'adolescente s'empêcha d'arborer un air déconfit en se mordant la lèvre inférieure puis lâcha un timide...

    -Quelles lunettes ?

    -Vous n’avez pas dû les perdre bien loin, vous ne devez pas voir grand-chose vu l’état de vos pupilles… Vous êtes myope ?

    La voix grave fit frissonner la junkie qui cligna des paupières sans réellement comprendre. De quelles lunettes il parlait ? Elle ne portait pas de lunettes ! Après l'oiseau, les lunettes. Il devait être dix fois plus défoncé qu'elle. Elle eut un mouvement de recul qui se traduisit par une immobilité totale entre les énormes mains de l'homme. Il était bien trop proche. Elle pouvait presque sentir son souffle chaud sur son front, en plus de la pression dans ses omoplates. Et puis sa carrure... A côté, Trinx semblait anorexique. Ce qu'elle devait sans doute être, d'ailleurs, en y réfléchissant.

    *Tu t'es encore mise dans une situation tragique, ma chère Trinx.*


    Ah non pas lui. De ses mains libres, la jeune droguée fouilla frénétiquement dans ses poches quelque chose qui dissuaderait le monstre de la tenir encore longtemps, mais elle ne trouva rien si ce n'était une dose, un bâton de sucette tordu et un ticket de transport qui devait désormais dater de plusieurs mois, vu sa récidive à la fraude actuelle. Elle releva les yeux de nouveau. Il n'avait pas l'air bien méchant. En fait, si elle se remémorait quelques souvenirs, Trinx pouvait même jurer qu'il ressemblait à un gothico-métalleux mal-léché, à la tronche d'ours et aux goûts musicaux un peu thrash, mais au caractère doux comme une grosse peluche. Sauf que rien ne lui garantissait que ses préjugés soient bons.

    -S'il vous plait, vous pourriez me...
    -Elle est droguée ?
    -lâch... quoi ? Qui ?
    *La femme en robe rouge à trois mètres derrière toi, qui vous regarde avec une mine de cuillère à soupe.*
    -Hein ?
    *Non, je disais ça, je disais rien. Il parle bien de toi je crois. Je t'avais prévenu... Si ça se trouve, il est des stups, avec sa stature.*
    -Quoi ?

    Trinx dévisagea l'inconnu, une peur étrange montant dans ses entrailles. Mais il avait parlé de lunettes. C'était lui le drogué ! Elle aussi, mais... si peu. Deux trois doses hebdomadaires, pas de quoi en faire un plat. Et puis, ce n'était pas de l'héroïne non plus...
    -Qui... qui ça, droguée ?
    Amilah
    Amilah
    Dévoué Co-Admin

    Inscrit le : 15/11/2007

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 38, masculin
    Élément: Lumière
    Emploi: garagiste/journaliste

    [So5] Nothing More. (Libre) Empty Re: [So5] Nothing More. (Libre)

    Message  Amilah le Lun 1 Juin 2009 - 0:11

    Qui était quoi, on ne savait plus trop. Tous deux avaient l’air aussi clairs dans leur tête l’un que l’autre. Amilah et ses yeux d’une couleur douteuse et ses questions bizarres, la brindille et ses réactions molles. Quelques passants se retournaient vers eux, puis continuaient leur chemin. Sa petite voix toute timide fit sourire le géant. Oh non, une si jolie et jeune fille ne pouvait être une junkie ! Son esprit devait avoir faux, pourquoi donc s’enfoncerait-elle dans la drogue avec un si joli minois à faire tomber tous ceux qu’elle croisait ? Sûrement que le fait de la regarder de si près altérait le jugement d’Amilah, qui ne pouvait l’observer des pieds à la tête et se rendre compte à quel point elle était mal habillée et qu’elle semblait être habituée à coucher dehors. Ou alors, il était si niais et buté qu’il n’acceptait pas la vérité. Adoptant le même ton incertain que la demoiselle et prenant une mine timide, Amilah répondit à la dernière question de l’inconnue.

    « Vous ? »

    Tilt, fit le cerveau d’Amilah. Ce n’était pas des lunettes qu’elle avait perdu, mais était juste droguée. Il renifla, captant l’odeur de la demoiselle, mais ne décela rien dedans. Ses mains la retenaient toujours, alors que ses sourcils se froncèrent sur ses yeux bleus, l’air de réfléchir bien que ce ne fut pas le cas. Il entretenait un monologue intérieur avec son esprit, qui lui disait de se barrer avant qu’un flic passe par là et ne les embarque tous les deux. Vu la prestance du haut homme, on pouvait aisément le prendre pour un drogué lui aussi, surtout avec la façon familière dont il emprisonnait l’inconnue. Mais Amilah, se voulant serviable, ne lâcha pas le morceau qu’il venait de saisir.

    « La drogue, c’est pas bien et n’est pas une solution. »

    Serviable ? Lourd, plutôt. Impotent, gauche et lourd alors qu’il ne voulait faire que le bien. Un véritable ours, un peu nounours un peu bourru. Ses mains glissèrent sur les bras de la demoiselle qui était déjà un peu sonnée, alors que son regard se faisait anxieux. Qu’est-ce qui pouvait conduire une demoiselle à se droguer, si c’était vraiment le cas ? Et c’était dangereux de se promener dans cet état en ville ! La police n’était pas la seule menace, quelqu’un pourrait très bien l’embarquer on ne sait où. Elle lui paraissait bien jeune aussi, où étaient ses parents, que faisaient-ils ? Laisser une si jolie enfant livrée à elle seule, ce n’était pas le mieux à faire, franchement. Le côté papa bisounours d’Amilah reprit le dessus à la vue de cette fragile demoiselle droguée jusqu’à la moelle épinière. Que pouvait-il faire pour elle ? Hors de question de la laisser seule !
    Trinx
    Trinx
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 27
    Inscrit le : 17/07/2007

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19, Feminin
    Élément: Feu
    Emploi: Aucun

    [So5] Nothing More. (Libre) Empty Re: [So5] Nothing More. (Libre)

    Message  Trinx le Sam 6 Juin 2009 - 16:35

    -Vous ?
    -La drogue, c’est pas bien et n’est pas une solution.


    Trinx souffla. Il n'était pas des stups, il ne venait pas de dire "Veuillez me suivre", ou quelque chose du même genre. Enfin, il restait grand, musclé, imposant, et il lui tenait toujours les épaules. Peut-être ses préjugés sur les nounours étaient-ils bons ? Elle se mit à l'espérer de manière forte, se mordant la lèvre inférieure sans répondre. Que pouvait-elle lui dire ? "Oui, la drogue, c'est affreux, je vous promets de ne plus y toucher ?".
    Elle tenta de se dégager une nouvelle fois. Rien à faire.

    *Tu devrais peut-être dire quelque chose. T'as l'air encore plus demeurée que tu ne l'es réellement, là.*
    -Mais... Oui oui je sais. Oui. Non. Raaah. Je sais que c'est pas une solution ! Genre j'ai fait exprès de tomber dedans! Lâchez-moi !

    Trinx commença à se débattre plus violemment, gigotant en tous sens. Cependant, dans l'impossibilité de bouger ses bras, elle ressemblait plus à une fille enfermée dans un sac à patates qu'à une adolescente en train de s'échapper de l'étreinte d'un nounours bienveillant. Elle grogna vaguement.
    Elle sentait son esprit rire. Il se moquait d'elle. Elle avait l'air si cruche ainsi. Il pouvait bien rigoler autant qu'il le souhaitait, ce n'était pas sa faute !
    Amilah
    Amilah
    Dévoué Co-Admin

    Inscrit le : 15/11/2007

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 38, masculin
    Élément: Lumière
    Emploi: garagiste/journaliste

    [So5] Nothing More. (Libre) Empty Re: [So5] Nothing More. (Libre)

    Message  Amilah le Sam 19 Sep 2009 - 0:11

    Elle balbutia un peu, comparable à des bonbons prit sur le fait de voler un enfant. Ou le contraire. Le fait qu’elle se débatte lui sembla être juste une molle tentative d’exprimer ses dires avec des gestes, et non pas comme une envie de s’enfuir. Une espèce d’étau d’acier s’était refermé sur la pauvre demoiselle, qui se mouvait sous le regard curieux du sieur Amilah, tentant de saisir tous les paramètres qui interféraient les uns avec les autres. C’était une droguée. Bien. Heu… Bon heu, que faire ? Son aide semblait ne pas être la bienvenue, ce qui le vexa profondément. Son sourire se dissipa, son regard se fit plus triste. Elle n’avait pas confiance. Pourquoi donc ? N’était-il pas sympathique ?

    « Si vous êtes tombé dedans, avec un peu de volonté, vous pouvez vous relever… »

    Enfin ses mains quittèrent les épaules frêles de l’inconnue, pour s’affairer dans une des poches de l’homme, à la recherche d’un crayon et d’un bout de papier. C’est que quand il se met en tête d’être sympa avec quelqu’un, il le fait jusqu’au bout ! Son esprit, ayant flairé la bêtise, préféra s’éclipser que de subir la scène qui risquait de précéder ce fatidique moment. Quelle honte que de subir pour protége un tel empoté avec un sens des relations et de l’entraide aussi… A côté de la plaque ! Son sourire revint, quoi que plus timide. Et puis si ça se trouve, il n’avait pas compris. Même si elle était à proximité, l’homme devait tendre l’oreille pour l’entendre, presque sourd comme un pot.

    « Bah, je vais pas te blâmer, si ça se trouve on a le même dealer hein… »

    Nshhhrrrooon ! Certainement serait le cri qu’aurait poussé l’esprit blond en entendant cela, s’il n’avait pas eu la couardise de s’échapper. Voilà Amilah gribouillant quelques numéros sur le morceau de papier chèrement trouvé (en fait, un ticket de caisse laissant voir qu’il était un grand consommateur de céréales pour enfants). Le voici le fourrant dans une des mains de la shooté, sans plus d’excuses ni de surprise quant à son état. Non non, ne pensez donc pas que un jour, il aura des réactions normales. C’était son portable, gribouillé avec son nom.

    « Si jamais t’as envie d’en parler… »

    Car tu n’as pas une tête à avoir beaucoup d’amis à qui en parler, se retint-il de dire de justesse. Et droite, gauche, il observa les alentours, cherchant… L’oiseau, qui s’était envolé on ne sait où. Tiens, et si il allait au zoo ? Hum, mais il faudrait d’abord qu’il aille chercher son appareil photo, pour prendre quelques clichés… Ou flâner du côté du fleuve, histoire de se détendre oud e faire d’autres rencontres… Peut-être voudra t-elle bien venir avec lui. Puis là, oh misère ! Son second patron. Non pas celui du garage, mais celui du journal… Qui allait certainement l’étrangler pour avoir eu le culot d’échanger le boulot qu’il avait à faire avec un autre.

    « J’ai été très heureux de te connaître heu... Miss, mais faut que je file ! »

    Une pichenette sur le front, et le voilà qui s’éloigne, croyant véritablement passer inaperçu au milieu de la foule, marchant lentement et à demi-courbé.

    [Faut clôturer… ><’ J’ai été lent à répondre, pardon.]

    Contenu sponsorisé

    [So5] Nothing More. (Libre) Empty Re: [So5] Nothing More. (Libre)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 24 Juil 2019 - 10:06