[ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Eon
    Eon
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Eon le Sam 26 Juin 2010 - 0:38

    Tic tac tic tac tic. Le Soldat de la Réitération Cyclique est là, tac tic. Remonte remonte la clé mécanique, crac cric, et se répète le Rituel périodique, tac tic.

    [Scission de ce 1er topic ]

    À l'extrême Sud du pays, dans la gare de Piimu, la chaleur est étouffante en ce Lundi de Semaine o7. Le petit bâtiment blanc carré repeint il y a un an ou deux a été perché sur une colline. On ne l'a doté d'aucune porte, c'est pourquoi les passages carrés dévoilent des murs plutôt épais. De la surface d'un modeste studio, l'intérieur est clair, illuminé par les rayons ardents du soleil. Vous êtes ici pour prendre le train qui va en capitale, que vous soyiez arrivés de plus loin par la mer, peut-être par les routes, à moins que vous y ayiez une simple correspondance. Pas de guichetière humaine en vue, pas de passager non plus ; si vous voulez faire la causette, il n'y a que la borne automatique anthracite.

    Ssssss ssssss, glisse la belle mécanique sur les rails ensablés. Il est 12h14, elle arrive, au loin on voit son museau effilé et ses portes bleutées, ssss ssss. Le train à grande vitesse No. 1196 direction Syracuse fait enfin son arrêt à quai sans incident. Rien d'étonnant pour ce train plus que moderne à la carrosserie gris métallisé. Ah il fait son fier avec sa ligne pure, aérodynamique, ssssss. Pshhhhh, voici que les portes s'ouvrent lentement, automatiquement, en translatant simplement. À l'intérieur, c'est beau, c'est neuf : moquette vert d'eau, vitres de séparation reluisantes, loupiotes de lecture en état de marche, sièges gris à motif bleu et jaune qui ont peu souffert du temps et des voyageurs. Le train n'est pas bien plein et deux pauvres chats descendront en gare de Piimu.

    En tête de train, la voiture 8 accueillera les passagers de 1ère classe. À la suite, s'alignent les voitures de 2nde classe 13 à 16, la 14 étant le wagon restaurant. En voiture messieurs dames, 6 minutes d'arrêt, 6 minutes d'arrêt, en voiture, en route !
    [ Ce magnifique copié-collé vous est présenté par Libellule, pardonnez-lui cet accès de flemmingite aiguë ]



    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Sign_eon
    Kuro
    Kuro
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 29
    Inscrit le : 24/06/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21; male
    Élément: Ombres
    Emploi: petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Kuro le Sam 26 Juin 2010 - 12:31

    La course à pied était la nouvelle spécialité de Kazé, il faut dire qu'il a raté tellement de train à la dernière minute que maintenant c'est devenu un champion du 100 mètres. Il courut vers la gare à toute vitesse en transportant son sac de sport qui lui servait de seul bagage. Hell c'était moquée de lui en lui indiquant un faux raccourci. Elle lui avait fait traverser tout le pays en train, car son esprit lui indiquait toujours le mauvais. Cette fois-ci, Kuro ne c'était pas trompé et avait même vérifié 10 fois pour être sûr qu'il prendrait le bon.
    Il arriva en gare blanche de Piimu en trombe et pris rapidement un billet pour la capital, avant de se rendre sur les quais. Il remarqua avec soulagement que le train venait à peine d'arriver.

    * Tu vois, je te l'avais dit de pas courir comme un fou pour rien *

    * C'est à cause de toi que je cours, Hell. Tu m'avais dit que c'était un raccourci...*

    * Comment voulais-tu que je sache si s'en était un? Je ne suis jamais venue ici avant. Hum hum hum.*

    Sans faire attention à la réponse de son esprit, Kazé se dirigea à l'intérieur du train. Il remarqua tout de même qu'il n'était pas le seul passagers à prendre le train N°1196. Il y avait deux ou trois filles assissent sur des bancs et un garçon qui semblait être essouflé.

    * Tu ne vas pas l'aider? *

    * Je ne sais pas qui s'est... Et puis je ne peux pas reprendre son souffle à sa place. *

    * Cela tombe bien. Je ne voulais pas que tu l'aides. Hum hum hum. *

    * Alors, pourquoi m'avoir posé cette question?*

    * Juste pour entretenir une conversation subalterne sans prétention anonymes de la part d'autrui qui ... *

    * C'est bon j'ai compris, tu voulais seulement m'embêter. *

    L'esprit ne répondit pas, mais fit un sourire qui semblait vouloir dire "oui". Sans plus de cérémonie, Kazé s'engouffra dans le Wagon 15 à la recherche de sa place.
    Sieg
    Sieg
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 28
    Inscrit le : 16/07/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21 ans, sexe masculin
    Élément: Air
    Emploi: Ecrivain

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Sieg le Lun 28 Juin 2010 - 1:26

    Évidemment! En retard! Ce n'était pourtant pas si difficile de faire ces valises vu le peu de choses dont Sieg avait besoin pour cette excursion! Il ne s'agissait après tout que de quelques semaines. Quelques mois, tout au plus. Et pourtant, le jeune écrivain semblait ressentir comme un rattachement à cette ville qu'il avait pourtant oubliée depuis longtemps. La seule chose dont il se souvenait, à vrai dire, c'était le fait d'y avoir vécu avec ses parents, l'incendie et peut-être, éventuellement, quelques architectures singulières d'un ou deux bâtiments de la ville. Oh, mais après tout c'était la capitale, il était évident qu'il puisse déjà avoir quelques repères, grâce aux médias. Mais c'était autre chose, ici. Un sentiment qu'il l'avait amené à prendre plus de vêtements que nécessaires, et même de quoi aménager l'éventuel logement qu'il se paierait là bas.

    "Presse donc le pas, Sieg! J'entends le train siffler!"

    "Il ne siffle pas, imbécile!"

    C'était une façon de parler, bien entendu. Mais le fait était que le train arrivait en gare de Piimu. Et Sieg n'avait vraiment pas été intelligent en ce jour torride... D'une part, il avait causé son retard en remplissant un sac pas assez gros de plus d'effets personnels que nécessaire, mais en plus, il s'était vêtu de noir. Ce qu'il portait d'habitude: c'est à dire un ensemble noir, assorti d'un pull et d'un manteau de cuir. Bien entendu, on pouvait se dire que le fait qu'il veuille cacher ses cicatrices à ses poignets y était pour quelque chose. Mais il y avait un seuil à ne pas dépasser pour se retrouver dans les limbes du ridicule.

    "Allez! Hop hop hop, jeune homme!"

    "Eh! je peux pas aller plus vite que la musique, hein!"

    "Il arrive! Il arrive!"

    "Threid, LA PAIX!"

    Et Sieg enchaînait les erreurs avec brio! Parler à son esprit sans même utiliser la pensée. C'était une erreur monumentale. De débutant même. Mais peut-être était-ce simplement parce qu'il ne connaissait Threid que depuis peu de temps. A vrai dire, il ne l'avait enfin vu il n'y a qu'un an, tout au plus. Et il n'avait pas vraiment tenté de renforcer ses liens avec lui, étrangement. La recherche des assassins de ses parents semblait plus importante... Aussi, pendant longtemps, il se forma, à travers différents cours, aux bases de quelques arts martiaux, à la maîtrise de l'arme à feu de poing et même au crochetage.
    Bref, dans tous les cas, le fait de hurler le nom de son esprit n'avait heureusement pas attiré les regards vers lui. Il se contenta de prendre le billet de la borne automatique et se diriger vers le quai de la gare.

    Équipé de son énorme sac de voyage en bandoulière et de sa valise, lui donnant presque l'allure d'un homme d'affaire, il traversa rapidement l'espace agressé par le soleil, parcourant du regard les quelques personnes déjà présentes. Trois jeunes filles, un homme, essoufflé, de toute évidence, et puis un autre, entrant dans la voiture 15.

    *La voiture 15...? Ce n'est pas la tienne?*

    *Si... C'est bien là...*

    *Tu hésites, Sieg? Tu sais que tu n'es pas obligé d'aller à Syracuse. Tu pourrais continuer de vivre ici. Les deux autres n'ont pas entretenu cet harcèlement comme celui qui t'a...*

    *Je n'hésite pas, Threid. Je vais entrer. Je ne peux pas laisser le meurtre de mes parents impuni.

    En entrant dans ce train, il savait qu'il allait devoir abandonner en grande partie l'écriture. C'était une enquête personnelle qui l'attendait. Non, même s'il avait une arme, il n'allait tuer personne. Il était trop bon pour ça. Mais laisser passer un tel assassinat, c'était déshonorer ses parents qui lui avaient permis de vivre jusqu'ici. Aussi, il franchit le pas, et se mit à la recherche de sa place. Il vit alors dans la voiture un jeune homme qui lui rappela ses sacrifices: ce dernier portait de très longs et beaux cheveux noirs, teints partiellement en rouge. Sieg possédait ce type de chevelure, auparavant... Mais il avait dû les couper, pour rester anonyme à Syracuse. Il espérait seulement que l'on ne reconnaisse pas ses yeux verrons, si particuliers... et qu'ainsi on ne fasse pas le rapprochement avec le très célèbre Sieg, l'écrivain, auteur de deux glorieux best-seller. Il fallait l'éviter à tout prix s'il voulait mener son enquête avec un semblant de succès. Un sentiment de nostalgie l'envahit cependant, un instant, puis il se contenta d'aller s'assoir à sa place. La place 60, comme il était indiqué sur son billet.

    Après avoir placé son sac de voyage en hauteur, dans un compartiment, il s'assit enfin, profitant de la climatisation qu'offrait ce train. Puis il mit sa valise lui donnant un air si distingué sur ses genoux. Après un bref coup d'œil afin que l'on ne voit pas son contenu, il l'ouvrit, face au jeune homme aux cheveux longs. Cachant de la sorte le contenu, il put y voir des documents papiers, portant sur les évènements de l'incendie mais aussi sur ses propres écrits imprimés et à corriger. Dessous se trouvait son ordinateur portable qu'il sortit et posa sur le siège d'à côté. Puis, pendant une seconde, l'on pouvait voir son pistolet. Rien de bien spécial: juste une très petite arme avec un calibre modeste de 9mm, et un chargeur plus que suffisant de huit balles. Après tout, il ne comptait pas s'impliquer dans des fusillades. Il rangea l'arme et le chargeur indépendamment dans la valise, dans les pochettes opaques du "couvercle" et la ferma immédiatement, presque hâtivement. Puis il la rangea sous son siège, plaçant ensuite son ordinateur sur ses genoux. Aucune recherche à faire, surtout qu'il n'avait aucun moyen de la faire progresser dans un tel lieu: il allait simplement écrire. Ce voyage allait être bien long, après tout...
    Fark'el
    Fark'el
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Inscrit le : 18/05/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 ans, Masculin
    Élément: Air
    Emploi: N/A

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Fark'el le Mar 29 Juin 2010 - 15:45

    Fark'el regarda le train entrer en gare. Il avait une belle ligne et glissait avec fluidité sur les rails. Remit de sa course Fark'el se dirigea vers les portes des Wagons. Il remarqua un jeune homme qui comme lui semblait être arrivé juste. Avec un grand sourire il demanda à Mel'ri.

    -Tu pense que lui aussi à un esprit aussi chiant que toi ?

    -Surement pire, moi je suis tellement adorable voyons.

    Fark'el secoua la tête désespéré. Car le pire c'est que d'une certaine façon Mel'ri avait raison. Le jeune homme ne pouvait plus se passer de son ami de toujours. Chiant, parfois, mais toujours là pour lui.
    Une autre personne arriva, un jeune homme qui devait avoir un peu près le même age que l'autre homme présent. Mais il avait apparament eu la folie de s'habiller lourdement. Et en noir. Fark'el se demanda comment il arrivait à supporter une telle chaleur, ainsi vêtu. Mais bon, ce n'était pas tellement ses affaires.
    Il monta dans le Wagon 15, en dernier. Il commença à chercher sa place, la 88. Mel'ri marchait dans son dos, observant les deux autres personnes qui c'était déjà installé. Fark'el trouva enfin sa place ! Il posa ses bagages dans les compartiments en hauteur. Pendant ce temps Mel'ri s'affalait litteralement sur la place 89. Fark'el s'installa à coté de Mel'ri, c'est alors que celui ci bailla en étirant ses bras.

    - *Baillement sonore* Ce fut une marche épuisante. Je suis crevé ! Je crois que je vais dormir tout le long.

    - Epuisante ? Mais tu n'as rien foutu !

    - Oh que si. Cela m'a fatigué de te regarder transpirer autant !

    Désesperé par son compagnon Fark'el secoua la tête. Il sortit son téléphone de sa poche et chercha le numéro de son oncle. Ensuite il commença à rédiger un petit sms.

    “Je suis arrivé à temps à la gare, malgré toute la mauvaise volonté de Mel'ri. Et en plus il semblerait qu'il ai décidé de dormir pendant tout le trajet, il ne devrait donc pas trop m'agacer pour une fois XD
    Je te renverrais un sms une fois arrivé.”

    Il cliqua sur envoyé et remit le téléphone à sa place dans sa poche.
    Kuro
    Kuro
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 29
    Inscrit le : 24/06/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21; male
    Élément: Ombres
    Emploi: petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Kuro le Mer 30 Juin 2010 - 20:18

    Kazé avait enfin trouvé sa place, la numéro 78. Il s'y installa et posa son sac sur ses genoux par peur d'éventuels voleurs, paranoïaque-attitude.

    Il était amusant de voir les personnes transpirer autour de Kazé sans que celui-ci ne semble souffrir de la chaleur. Il faut dire qu'il a toujours vécue dans la zone arides au Nord du continent Ufaorun. D'un autre côté, il était habillé léger comme à son habitude, une simple chemise plus grande que lui, un vieux jean et une paire de baskets. Il fallait être fou selon lui pour porter un manteaux un jour pareil, sauf pour quelqu'un d'habituer à la fournaise. C'est alors que passa devant lui un type qui portait exactement ce qu'il ne fallait pas porter aujourd'hui, manteau de cuir noir. Kuro était un peu surpris, mais ne le montra pas. C'est Hell qui lui fit remarquer.
    * Hahahaha. T'as vu la costume de celui là. Hahahah. *

    * Hell, c'est pas sympa de se moquer. Il doit avoir une sacrée résistance à la chaleur alors respect. *

    * Dis plutôt qu'il s'est déguisé en agent secret pour carnaval. Hahaha *

    Kazé ne préféra pas continuer la conversation plus loin avec son esprit. Il pris un livre qu'il avait dans son sac, mais en le sortant, une enveloppe tomba. Il la ramassa et l'ouvrit, il s'agissait d'une photo de sa petite soeur avec un mot écrit derrière. " Avec ça je serais toujours près de toi." Kuro rangea vite la photo et regarda son esprit pour savoir si elle avait vu ça, mais Hell préférait analyser le passager au manteau noir. Il se sentait soulager de savoir que Hell n'avait rien vu, sinon elle se serait surement moquée d'elle. Il faut dire qu'il y avait de quoi, la fille en fessait toujours trop surtout depuis qu'elle lisait des romans d'amour, elle croyait toujours que son prince charmant allait venir et l'emmener, c'est quand même grave quand on sait que la fille a 18 ans.

    * Héééé, il a un bombe dans sa valise...*

    * Soit pas stupide, dit pas de tel truc ça peut porter malheur. *

    * Superstitieux et parano. Et ben mon pauvre, t'es pas sauvé. Hum hum hum *

    Il ignora une nouvelle fois son esprit, il savait que ça marchait et qu'elle se calmerait à force, il lui a fallu 5 ans pour trouver ce moyen de la calmer. Hell se rapprocha plus de l'homme en noir.

    * Laisse le tranquille. Même s'il ne te voit pas ça se fait pas de dévisager les gens comme ça. *

    * Moi je te dis que c'est un agent secret au service d'un groupe terroriste intracommunautaire de faction subaquatique..*

    * Arrête de dire n'importe quoi. Et viens t'asseoir. *

    * Nan. Pas envie*

    Hell tira la langue au garçon et continua de désobéir. Kazé avait pris une tête de dépité, le voyage allait être très très long.
    Il remarqua alors l'autre mec de toute à l'heure, il était debout au milieux du couloir et ne semblait pas vouloir s'assoir ou alors quelque chose l'en empêchait. Kazé s'imagina qui pouvait être lui aussi accompagné d'un esprit capricieux, voir impossible tel Hell. Le jeune homme avait sorti son portable, surement pour envoyer un sms à sa mère ou sa petite amie. Enfin, bien que Kuro son curieux, il pouvait s'imaginer des tas de truc, il trouveras surement jamais la bonne réponse. Il arrêta de scruter les autres commença alors la lecture de son livre, en espérant qu'Hell ne soit pas trop en forme et qu'elle aille pas faire de remarque à chaque passager dans le train.
    Sieg
    Sieg
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 28
    Inscrit le : 16/07/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21 ans, sexe masculin
    Élément: Air
    Emploi: Ecrivain

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Sieg le Mer 30 Juin 2010 - 23:40

    Le temps que Sieg se mette à taper les premiers mots de sa nouvelle, un autre homme entra dans le train. Un personnage assez commun, physiquement, mais qui se rendait particulier dans ce wagon rempli par seulement trois personnes. Car si l'homme aux cheveux longs était paré de multitudes de bijoux, l'autre qui entrait abordait une tenue classique et décontracté, mais le tout surmonté d'une tignasse blonde. Même si ce n'était pas vraiment une grande particularité, le fait qu'il y ait aussi peu de personnes dans ce train mais toutes aussi différentes l'amusa. Aussi, il espéra un instant que les filles qui étaient sur le quai vienne rejoindre sa voiture. Mais en jetant un coup d'œil à la fenêtre, il semblait qu'elles prenaient de toute évidence le second chemin.
    Quoiqu'il en soit, Sieg ne trouvait vraiment pas grand chose à écrire. Et s'il arrivait malgré tout à trouver une telle singularité à travers la présence de trois personnes, l'inspiration ne lui venait absolument pas quant à l'écriture de son texte... Il réfléchit un instant, puis il se rendit compte que la plupart de ses écritures avaient ses cauchemars pour base. Cauchemars que son esprit s'efforçait de lui faire vivre dans l'inconscience. Mais puisque maintenant, Sieg était conscient de ce qu'ils représentaient et de ce qu'ils impliquaient dans sa mission... il n'y avait plus vraiment de possibilité de les recréer de la sorte...
    Et si tout son talent n'avait en fait résidé que dans ces rêves là?

    *Un problème Sieg? Je t'ai déjà vu plus inspiré!*

    *Oui... Mais c'est toi qui m'avait fait rêver de tout ça...*

    *Tu as raison. Mais c'est toi qui transcrivais tout ça dans un univers que tu créais toi même. Ne te décourages pas, tu es un bon écrivain. Et ce n'est pas donné à tout le monde de pouvoir créer un monde.*

    *Mmh... Je crois qu'il me faudra pas mal de temps avant de pouvoir inventer aussi facilement...*

    *Comment peux-tu douter? Tu connais beaucoup d'écrivains capables d'éditer leurs œuvres aussi jeune? Ce qu'il te faut de la confiance en toi et un peu d'inspiration, c'est tout. Tu y arriveras*

    Sans doute avait-il raison, mais Sieg était déjà un tantinet défaitiste... Cela dit, une chose était certaine: il n'avait jamais écrit pour son esprit, mais toujours pour lui. Alors il était clair qu'il était capable d'écrire de lui même. Il lui fallait du temps, simplement. Le temps de se remettre d'avoir appris telle chose sur ses origines, sur ses parents... Peut-être que lorsqu'il aurait fait son deuil, il réussirait alors clairement à s'en sortir de lui même. Mais le faire, ce deuil, il lui fallait tout d'abord trouver ces assassins... Et cela, il y arriverait. Même seul.

    *Commence déjà par te mettre à l'aise. Des types habillés tout en noir en plein été, ça parait un peu louche. Je croyais que tu voulais paraître anonyme?*

    Une remarque simple, mais pourtant évidente malgré tout. Sieg plaça alors son ordinateur sur le siège d'à côté pour finalement quitter son manteau de cuir et son pull. A présent en T-shirt (noir, bien entendu) il mit ses affaires dans ton sac de voyage avant de se remettre à écrire. L'on pouvait voir de légères cicatrices aux creux de ses poignets. N'importe qui pouvait penser qu'il s'agissait d'une tentative de suicide, mais la vérité était bien plus tragique, si l'on cherchait plus loin dans leurs origines. Un nouveau sentiment de nostalgie, puis il se remit à écrire. Ou plutôt à effacer ses premières pour simplement décrire ce qu'il voyait dans le wagon... Rien de particulier en somme, mis à part la singularité des personnages... Pourvu qu'il se passe quelque chose d'intéressant!
    Myunn
    Myunn
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Âge : 26
    Inscrit le : 24/06/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 15
    Élément: Lumière
    Emploi: N/A

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Myunn le Jeu 1 Juil 2010 - 2:22

    La voici arrivée devant la gare... Elle hésita à entrer et fixa les épais murs qu'elle voyait devant elle. Ces murs qui semblaient être ce qu'elle ressentait au fond d'elle, un sentiment lourd et étouffant mais, la cause est sûrement juste dû au fait qu'elle doit prendre un nouveau départ. Aller dans un endroit qu'elle ne connaît guère. D'ailleurs, c'est même la première fois qu'elle part aussi loin. Elle qui n'est jamais partie plus loin que sa ville. Un sentiment d'oppression venait en elle. Surtout que la chaleur de cette journée n'arrangeait guère. Les personnes continuaient à marcher en direction de la gare sans faire attention à la jeune fille qui restait figé devant la gare, il marchait tout à une vitesse normale et pourtant, Myunn avait l'impression qu'ils marchaient au ralentis, que le temps s'écoulait plus lentement. Kuu qui était à côté, le regarda avec inquiet et brisa le silence.

    « Tu sais Myunn.... »

    La jeune fille surprise tourna son regard vers son esprit, comme si elle venait de se réveiller d'un mauvais rêve. Elle le regarda, avec une mine un peu pale, des sueurs dégoulinant de son front et lui fit une sourire.

    * Oui? *

    « Reste pas là, bouge. Tu veux quand même pas rester dans cette ville, dans cette maison, si? »

    * Nan nan! J'avance, j'étais juste en train de contempler la fameuse gare dont tu m'as parlé *

    A vrai dire, elle se sent vraiment soulagé qu'il soit avec elle. Elle ne sait même pas ce qu'elle aurait fait sans lui... Peut-être serait-elle déjà plus de ce monde? La voilà repartis à penser de manière sombre, mais que pouvait-elle y faire? La vie qu'elle va maintenant avoir, sera complètement différente d'avant. Ce qui est bien, mais elle ne peut s'empêcher d'avoir une certaine peur de l'inconnu. Elle commença donc à avancer, le coeur battant, traversa enfin ces murs et entendit soudainement une voix transformait qui disais: En voiture messieurs dames, 6 minutes d'arrêt, 6 minutes d'arrêt, en voiture, en route ! Elle se demandait à ce moment-là d 'où venait cette voix, au moment de demander à Kuu, celui-ci prit d'abord la parole.

    « Ce n'est pas le moment de rêvasser, cours! Ils vont fermer les portes! »

    * Heeeeeein? J'ai pas envie de courir! T'a vu la chaleur qu'il faît? Plutôt rater le train! *

    « Non mais tu crois que ça ne te coute rien de prendre le train?! Cours et plus vite que ça, il va partir sans toi! Ah et oublie pas: Va dans la porte 15 ! pas 12 ou 16, 15! »

    *Pfff... Oui oui,,,mais la valise est trop lourde! *

    Kuu commençait à être légèrement stressé vis-à-vis de la jeune fille qui n'y connaissait rien et prenais encore certaines choses comme si c'était sans importance, Mais, plutôt têtue, elle ne courra pas et marcha juste plus rapidement. Devant la porte 15, elle les vit justement en train de se fermer. Surpris et elle fit un dernier sprint et se tint sur la première chose à côté d'elle. Ssssss, le train commença à démarrer, Myunn s'assit sur le sol devant la porte, dans le train et avec Kuu soupirèrent en même temps de soulagement et se regardèrent complice en souriant. Elle sentit des vagues d'air frais venir en elle, surprise, elle essaya de voir d'où venait ce vent aussi frais, comme si il savait que la jeune fille crevait de chaud.

    "C'est ce que l'on appelle une climatisation, Myunn"

    * Une climatisation? *

    "Un machine qui permet de contrôler, modifier et réguler la température d'un endroit."


    * Ah d'accord... *

    Elle ne trouvait toujours pas où se trouvait ce fameux climatisation mais, n'importe, après tout ce qui est important, c'est qu'il y avait cet technologie dans ce train. Curieuse, elle examina tout le décor moderne du train. Elle prit aussi attention au son que faisait ce dernier, après tout, tout est nouveau pour elle. C'est comme si elle découvrait un nouveau monde, ce qui n'est pas vraiment le cas.

    [HRP: étant donné que je suis pas sure de mon numéro je vais m'arrêter là, je sais même pas si c'est vraiment mon tour de poster.. excusez moi .-. si c'est pas le cas, suffit que je supprime mon post plus tard.]
    Eon
    Eon
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Eon le Ven 2 Juil 2010 - 0:26

    Roule, roule le train. La voiture 15 n'est qu'à moitié pleine. Sans le moindre bruit, la climatisation atteint une température agréable. Peut-être les plus frileux devront-ils enfiler un pull léger, mais à en croire la plupart des expressions, beaucoup des présents sont contents de ce répit contre la chaleur.

    Pchhhhhht. Un bruit presque indistinct se fait entendre. Une porte qui s'ouvre silencieusement. Beaucoup moins silencieux est l'être qui la traverse.

    "Où es-tu ? Où es-tu ?!"

    La personne qui a passé la porte fait partie de cette catégorie de petites gens que l'on appelle communément enfants. À en croire sa taille et son visage, il en doit pas être loin des cinq ans. Il s'arrête sur le pas de la porte, puis regarde tout autour. Son regard s'arrête soudain sur une personne en particulier. Puis le voilà qui s'élance.

    "Papaaaaaaaaa !!!"

    Telle une fusée, il court sans la moindre hésitation vers le jeune homme aux cheveux longs noirs parcourus de mèches rouges, et aux multiples bijoux. Puis le voilà qui l'atteint et qui lui attrape la jambe.

    "Papa, papa ! Pourquoi est-ce que tu m'as laissé tout seul ? Pourquoi ?"

    Dans un élan insouciant propre à la jeunesse, il a fait tomber les objets que le jeune voisin avait sur ses genoux. Mais le gamin n'entend rien, ne voit rien. Puis voilà que tout à coup, il offre aux passagers de la voiture 15 une magnifique explosion:

    "OUIIIIIIIIIIIIIIIIIIINNNNNNNN !!!"

    Des têtes réprobatrices se tournent vers la scène. Quelques murmures s'élèvent par-ci par-là. Abandonner son enfant comme ça ? A-t-on déjà vu un père aussi indigne ?

    [ Vous avez été embêtationnés par Sohma ]



    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Sign_eon
    Fark'el
    Fark'el
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Inscrit le : 18/05/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 ans, Masculin
    Élément: Air
    Emploi: N/A

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Fark'el le Sam 3 Juil 2010 - 13:44

    Fark'el était assis à sa place lorsqu'il vit une jeune fille rentrer juste avant que les portes ne se referment. Il souri tandis que la personne s'asseyait devant la porte. Enfaites il faisait partit des passagers à être arrivé en avance, par rapport à certaine ! Avec un soupirs d'exaspération il vit que Mel'ri avait lui aussi remarqué la nouvelle arrivante. Il se dirigeait vers celle ci pour l'observer, sous tous les angles. Comme il savait si bien le faire. Si Fark'el avait pu parler à son Esprit par la pensé, il lui aurait dit de revenir près de lui, sagement. Mais il ne savait communiquer avec lui que de vive voix. Et là, il ne se voyait pas hurler dans le Wagon afin de se faire entendre d'un être que lui seul voyait.

    Mel'ri commença à tourner autour de la jeune fille. Soudain il s'arrêta, stupéfait. La jeune fille venait de tourner la tête et elle le fixait. Elle le regardait, lui qui était invisible. Soudain lorsqu'elle détailla le reste du train Mel'ri comprit que ce n'était qu'un hasards. Il maudit sa propre bêtise et retourna s'installer près de Fark'el. Celui ci avait sortit une feuille ainsi qu'un crayon de papier. Il dessinait en prenant appui sur son genoux. Mel'ri c'était toujours demandé comment faisait son ami pour dessiner si bien sur n'importe quoi..

    Soudain un enfant entra en hurlant. Apparemment à la recherche de son père. Au grand malheur des autres passagers il sembla le trouver. Ce qui intensifia ses cris. Fark'el lança un regard désapprobateur au père. Il ajouta doucement pour Mel'ri.

    -Ah.. Les enfants.

    Mel'ri lui répondit, taquin.

    -Heureusement que tu es nul avec les filles. On n'est pas prêt d'en avoir un à supporter.

    -Parce que ce fut un calvaire de me supporter moi ?

    -Toi tu n'étais pas un vrai enfant.

    -Pas un vrai ?

    -Oui.

    Fark'el n'insista pas, sachant que Mel'ri ne lui en dirait pas plus, pour l'embêter. Et puis il savait qu'il avait été un enfant comme les autres. Pleins de caprice, de peurs irrationnelles, d'envie et naïveté. D'ailleurs il n'avait pas tellement perdu cette dernière.
    Et puis la vérité c'était que Mel'ri aimait les enfants. Même s'il les définissait comme étant des machines à brailler..
    Kuro
    Kuro
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 29
    Inscrit le : 24/06/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21; male
    Élément: Ombres
    Emploi: petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Kuro le Sam 3 Juil 2010 - 15:55

    L'homme en face de Kazé avait retiré son manteaux, ce qui était compréhensible après tout. Hell était déçue par la réaction de celui-ci.

    * Nan. Il est beaucoup moins marrant comme ça. Je boude pour la peine. *

    Mais l'esprit arrêta vite son caprice quand le train démarra et qu'une jeune fille entra en trombe juste avant la fermeture des portes. La fille s'écroula presque sur le sol, épuisée.

    * Haaa. T'étais pas le seul à être en retard on dirait. Elle a pas l'air de tenir sur ses pâtes la gamine. Hum hum hum. *

    * Laisse la tranquille, la pauvre. *


    * Hoo comme c'est mignon. Vas la voir et propos lui tout de suite de sortir avec toi pendant qu'on y est... *

    Hell avait dit cela avec une once de jalousie. Oui, elle n'aimait pas partager son "jouet".

    * Arrête de dire n'importe quoi. Elle est mignonne c'est vrai, mais je la connais pas et puis elle semble être fati.. *

    Il n'avait pas eu le temps de finir sa phrase, quand tout à coup, un enfant alla s'agripper à lui et affirma être son fils. Kuro, surpris et légèrement paniqué, ne savait pas quoi faire. Il bredouilla quelques mots incompréhensibles, avait de reprendre ses esprits.

    - Mais euh ..... Je suis pas ton père... Je ne te connais pas... Et je suis trop jeune pour être ton papa...

    Kuro regarda le gamin, le surveilla au cas ou il lui volera quelque chose. Kazé pensait qu'il s'agissait ou d'un malentendu, ou d'un petit pickpocket.

    * Tu as un enfant maintenant?? Avec qui??? *

    La voix de Hell était dur et plutôt terrifiante. Elle était entrée en "mode Berserker", c'était comme ça que Kuro appellait les moments où elle était en colère.

    * Dit pas de bêtises. Tu sais très bien que je n'ai pas d'enfant. *

    * Tu vas l'adopter et l'élever avec l'autre fille près de la porte, alors. *

    * Mais arrête d'inventer des histoires totalement folles, là c'est toi qui devient parano. *

    Pour seule réponse, il eut un soupir de colère de la part de son esprit. Kazé était paniqué, aussi bien par le garçon que par l'attitude de Hell. Il regarda une nouvelle fois l'enfant.

    - Tu te trompes de personne, je suis désolé... Où est ta mère petit??

    * Frappe le et comme ça il nous lâchera. En même temps il arrêtera de pleurer. *

    * Je veux pas être violent avec lui. *

    * Fait quelque chose et vite avant que je pète un câble. *

    Kuro était perturber, il ne savait vraiment pas quoi faire. C'est le genre de situation qu'il n'a jamais rencontré, mais s'il va à la capital il se disait qu'il devra surement faire face à ça souvent. Il espérait vraiment que quelqu'un l'aide.
    Sieg
    Sieg
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 28
    Inscrit le : 16/07/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21 ans, sexe masculin
    Élément: Air
    Emploi: Ecrivain

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Sieg le Sam 3 Juil 2010 - 17:27

    Sieg attendant un instant. Et telle une intervention divine, il sembla que la venue d'une jeune fille, arrivant en trombe dans le wagon, coupa la torpeur du jeune écrivain! Quoique, ce n'était qu'un tout petit peu. Après tout, elle n'était jamais qu'une adolescente en retard. Rien de plus. Quoiqu'elle rajoutait encore un peu de diversité dans ce groupe qui commençait à remplir le train. Une gothique, il semblait. Quoique, lui même, on le qualifiait parfois de "gotique". Mais c'était simplement qu'il n'appréciait que le noir en ce qui concernait les vêtements. Et en effet, c'était ce qui lui allait le mieux, malgré la chaleur de l'été. Quoiqu'il en soit, il se désola un instant pour elle. Elle semblait plus essoufflée encore que l'autre jeune homme blond, qui semblait être arrivé en retard. A vrai dire, tout le monde ici semblait être arrivé au dernier moment. C'était définitivement cette pauvre fille qui se retrouvait la dernière. Et Sieg se désola d'autant plus qu'elle s'était retrouvée assise sur le sol, laissant trainer ses cheveux sur le parterre inconnu d'un transport en commun, certainement garni en termes d'impuretés.

    *Voyons Sieg... Tu vas les regretter encore combien de temps tes cheveux? Tu as une telle empathie!*

    *Bah... Je les laisserais repousser après l'enquête. Mais c'était mon seul véritable atout physique, je trouve...*


    *Bon sang, toi tu es la personnification de la modestie!*

    Mais la seule venue de cette jeune fille ne sembla pas suffire... La porte, non loin derrière la banquette où était assis Sieg, s'ouvrit imperceptiblement. Et c'est alors que tel un véritable lutin farceur, un enfant en sortit, coupant clairement le calme du wagon par un certain questionnement. "Où es-tu?" Si seulement l'on pouvait savoir à qui il parlait. Sieg se retourna un moment pour constater le petit personnage. Très jeune en effet, loin d'être autonome. Et c'est évidemment avec étonnement qu'il remarqua que le lutin était tout seul. Et c'est alors que la petite créature se changea en un véritable rhinocéros, fonçant vers le jeune homme aux cheveux longs que le romancier avait remarqué plus tôt. Oui, un rhinocéros. Car même si cet enfant semblait désespéré, les dommages qu'il causa en un instant furent lourds, et c'était en lui attribuant une certaine rage que le jeune homme imagina le petit homme, tandis que ce dernier faisait fatalement tomber son ordinateur sur le seul. Même ce "Papaaaaaaaa!" lui avait semblé être un rugissement! Sieg s'élança malgré tout sur le sol, se cognant un peu à une des banquette où se trouvait un des rares passagers déjà présents dans le wagon. Mais rien à faire, son ordinateur était tombé. Mais c'est avec soulagement qu'il remarqua que l'écran était intacte. Le choc lui même avait semblé violent, mais heureusement, le seul problème visible n'était jamais qu'une petite marqué sur le coin inférieur du clavier.
    Tout allait bien. Ses écrits n'étaient pas tant en danger que ça...
    Il se releva, s'excusa auprès de la personne qu'il avait accidentellement bousculée, puis constata un peu mieux la situation: l'enfant semblait prendre l'homme aux bijoux pour son père. Cela semblait clairement impossible, étant donné à quel point celui-ci était jeune et surtout à quel point il était étonné...

    *Pauvre petit... Il a dû se tromper de wagon. Son père doit être quelque part. Je ne vois rien sur le quai*


    *On le trouvera bien. Il a cinq ans ce petit. Il sait parler, après tout. Si son véritable père l'a abandonné, on le retrouvera bien. Et puis de longs cheveux noirs, s'il ressemble bien à ce type, ce n'est pas le genre de chose qu'on oublie si facilement chez un homme.*

    Sieg se releva, posa son ordinateur sur son siège et s'avança vers le petit garçon, qui avait déjà commencé à offrir un hurlement alto insupportable à tout le wagon. Avec une certaine peine à supporter les cris, il s'agenouilla cependant à son niveau et posa sa main sur sa tête, caressant ses cheveux, lui murmurant de se calmer.

    "Allez, calme toi mon petit. On va retrouver ton père. Les contrôleurs vont t'aider, ils sont gentils."

    Se rendant compte que ses paroles ne semblaient pas être vraiment efficaces, il tenta autre chose...

    "Allez, ne pleure pas. Tu sais quoi? J'ai des albums pour enfant sur mon ordinateur. En attendant que ton père vienne, je pourrais peut-être te montrer tout ça! Tu vas voir, c'est marrant."

    Car en effet, c'était étonnant, mais à l'université, il avait étudié la littérature jeunesse. Ce n'était jamais qu'un semestre, mais ce fut une expérience intéressante. Et du coup, il avait quelques albums sur son ordinateur, alors qu'il n'en avait pas l'utilité. Finalement, il fallait croire que c'était le destin, de se retrouver ici avec quelque chose d'aussi étonnamment (et possiblement) utile.
    Myunn
    Myunn
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Âge : 26
    Inscrit le : 24/06/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 15
    Élément: Lumière
    Emploi: N/A

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Myunn le Dim 4 Juil 2010 - 0:25

    Reposée, rafraichis, Myunn put reprendre son souffre comme il se doit. Après avoir inspecté tous les recoins du train comme son design, elle commença à prêter attention aux passagers. On ne pouvait pas dire que le train était bondé, ou rempli comme les images ou les descriptions qu'elle a pu parfois voir dans les romans et bande-dessinés. D'ailleurs, ils avaient tous un style à eux, ce qui plaisait à la jeune fille. Elle remarqua aussi, qu'ils la regardaient tous, sûrement un peu surpris de son retard, et de son entré un peu 'fracassant ', ce qui la rendait un peu embarrassée..

    « Je t'avais dit de te dépêcher Myunn, t'a pas voulu m'écouter ».

    * Désolé~.. *

    Avant qu'elle puisse retourner dans son 'observation ', elle entendit soudainement quelqu'un passait près d'elle, un jeune garçon qui criait « Où es-tu? ! », un jeune garçon d'à peu près 5 ans.. ou peut-être 6? Quoi qu'il en soit, celui-ci repéra un homme et courut vers lui l'appelant « papa ». Myunn fixa ces deux personnes un peu mélancoliquement, de la tristesse se traduisait dans son regard. Mais pour les autres ça doit plutôt être un regard froid, comme si son regard saphirs transperçaient la personne en face d'elle.

    * Il en a de la chance d'avoir retrouvé son père... *

    « Idiote, regarde mieux, cet homme n'a pas l'âge pour avoir un garçon de cet âge voyons. »

    Tout d'un coup, elle entendit le bruit d'un objet métallique qui tombait par terre. Celle-ci détourna donc son regard vers un appareil, un appareil qu'on appelait ordinateur, oui elle connait car sa mère en avait un dans son bureau à la maison. Même si elle ne sait pas du tout à quoi il sert. Un homme aux cheveux noirs, vêtements noir, se rua vers son appareil, bouscula une personne au passage et ramassa l'ordinateur après l'avoir inspecté. Il semblait tellement soulagé que l'appareil n'ai rien. Est-ce que cet appareil était si utile que tout le monde le préférai a un humain? Bien qu'après il s'excusa auprès de la femme qu'il avait bousculé, Myunn ne se sentait plus très à l'aise, se rappelant de l'époque où sa mère était soit dehors, sois à la maison à la frapper ou la laisser seule pour être devant cet ordinateur. Bref, ne voulant pas sombrer de nouveau dans l'obscurité, elle retourna son attention vers le petit garçon qui s'était complètement accroché à son fameux père.

    * On en sait rien. Après tout, des surprises et hasards peuvent se produire dans la vie, tu me l'as dis toi-même. *

    « Oui mais, regarde l'expression de cet homme, il a l'air plus que surpris, le petit garçon a dû le confondre avec son père »

    C'est à ce moment-là, que l'homme aux cheveux longs noir avec quelques mèches rouges répondit qu'il n'était pas son père, qu'il était bien trop jeune. Kuu avait une expression fière, un peu comme s'il disait 'je te l'avais dis!' ce qui rendait un peu la jeune fille de mauvaise humeur, un sentiment de défaite n'est jamais agréable quel qu'en soit la défaite en question. Mais, elle l'oublia vite ce sentiment et prêta plutôt attention au jeune garçon qui semblait maintenant confus, cela fit du mal au coeur de la jeune fille qui semblait pouvoir se superposé à ce jeune enfant. Les moments de l'enfance où comme elle n'avait pas de père, demandait presque à tous les hommes qu'elle croisait s'il était son père. C'était... assez gênant d'ailleurs quand elle y repense mais, douloureux. L'homme aux cheveux long noir n'y pouvait rien, il était embêter, ne sachant pas quoi faire. Myunn était confuse aussi. Elle ne savait pas du tout quoi faire, comprenant aussi au fond d'elle que ce qu'il voulait, était son père. Quelqu'un prit enfin action, c'était l'homme aux vêtements noirs qui se mit tout d'un coup à la même hauteur que le petit garçon. Il lui caressa ensuite la tête, essayant de le rassurer. Cette action fit du baume sur le coeur de la jeune fille, elle était presque jalouse du petit garçon. Après tout, elle qui avait cherché son père quand elle était enfant, pendant toutes ces années, ne s'était jamais fait aider. Et tout ce qui l'attendait à la maison était une mère furieuse que son enfant soit partie sans qu'elle le sache. En voyant cette scène, cela la fit sourire, un léger sourire, et son sourire fit sourire Kuu qui était soulagé, étant donné qu'il partage toutes les humeurs de la jeune fille. L'homme proposa ensuite de l'occuper en lui montrant des albums sur son ordinateur. Curieuse, elle voulait voir ce qu'ils faisaient mais ne voulais pas les embeter, elle ne voulais même pas s'approcher. Remarquant tout d'un coup, que celle ci était par terre depuis tout à l'heure, elle se leva d'un coup. Bien qu'elle le savait et que les gens l'avaient déjà regardé surpris, elle n'avait jusqu'à maintenant même pas tictais. Tapotant légèrement sa jupe noire qui était décoré d'un motif violet, elle remit aussi ses longs cheveux en état et regarda ce que faisaient les autres quand Kuu décida de la rappeler en ordre.

    « Eh! Myunn n'oublie pas ta valise, tu l'as complètement laissé derrière toi! En plus tu as ta place dans le train, regarde le numéro. »

    Myunn jeta donc un oeil derrière honteuse, se retourna et pris à deux mains sa valise tellement elle était lourde pour la jeune fille. Elle essaya ensuite de trouver sa place comme lui avait demandé son petit esprit blanc qui d'ailleurs était en train de soupirer, la raison échappait à la jeune fille.
    Eon
    Eon
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Eon le Mar 13 Juil 2010 - 18:42

    Les décibels diminuent peu à peu, pour terminer dans des reniflements humides. C’est un seul mot qui va tirer l’enfant de son torrent de larmes : albums. Des albums ? Oh, voilà qui est bien ! Sans se soucier de quoi que ce soit, le gamin escalade pour se trouver assis à la place voisine de celle du gentil monsieur, puis il attend à ce qu’il veuille bien s’asseoir aussi. Il regarde aux alentours. Bientôt il pointe la jeune fille qui semble lutter pour trainer sa valise.

    "Papa, pourquoi la dame elle a du mal et personne l’aide ? Tu m’as pas dit qu’il faut être gentil avec les filles ?"

    Cette question d’adresse bien évidemment au garçon aux longs cheveux noirs. Puis soudain, soit que Sieg ait été trop long, soit que la patience du petit bonhomme est proportionnelle à sa taille, celui-ci se lève et tire son nouvel ami par la main.

    "Viens. Viens voir, monsieur."
    Malgré sa petite taille il tire et ne cesse de tirer que lorsque Sieg le suit. Il s’arrête tout à coup, puis voilà qu’il montre du doigt le jeune homme au foulard violet.

    "Eh bien moi, j’ai le même mouchoir que lui. Mais il est rouge. Et petit. Et dans ma poche."

    Il s’approche carrément du jeune homme maintenant. Oubliées ses larmes. Place à la curiosité. C’est à peine s’il ne met pas son nez dans le foulard violet.

    "Dis, pourquoi tu le portes comme ça ton mouchoir ?" Il se retourne et demande à son nouvel ami. "Dis, pourquoi il le porte comme ça son mouchoir ?"
    [ Vous avez été importunés par Sohma ]



    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Sign_eon
    Kuro
    Kuro
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 29
    Inscrit le : 24/06/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21; male
    Élément: Ombres
    Emploi: petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Kuro le Mer 14 Juil 2010 - 17:35

    Un soupir de soulagement traversa l'esprit de Kazé quand l'homme en face de lui proposa au gamin de lire des albums près de lui. Il lâcha un sourire presque invisible à son sauveteur. Mais il semblerait que l'enfant n'ai aucune patience et à peine était il assit, qu'il se releva pour poser différentes questions à la suite qui n'avait aucun rapport entre eux. Il ne fessait pas trop attention aux questions que le garçon lui posait. Et ne lui répondait pas, il va surement finir par oublier son faux père à force.
    Kuro ne détestait pas les enfants .... mais il n'appréciait pas leurs présences qui rimaient souvent avec bazar et cri.

    * Ce qu'il est chiant se marmot. *

    Kuro Kazé était d'accord avec la réflexion de son esprit, mais n'appréciait pas sa vulgarité. Mais, au moins, il semble qu'elle soit moins en colère que tout à l'heure. Kuro reposa son regard sur la jeune fille qui avait du mal à porter sa valise et dont l'enfant avait évoqué la situation plutôt brièvement. Bien qu'il ne s'agissait pas de son problème, Kazé se leva et alla vers la jeune fille.

    * Qu'es ce que tu fout?? *

    * Je l'aide, je vais pas montrer le mauvais exemple à ce gamin.. *

    * Tu es pas son père, qu'es ce que ça peut te faire?? Tout ça c'est pour draguer la jolie fille, hein?? *

    * Mais non, va pas inventer des histoires. *


    Mais le temps qu'il se leva, la fille s'était déjà assise à sa place. L'air bête et gêné, il continua son chemin jusqu'au bout du couloir pour prétexter une envie de toilette, pour ne pas paraitre bête.

    * Et ben, tu vas trop loin là. Hum hum hum. *


    * Hoo c'est bon. *

    Au moins Hell était revenue à son état de fille chiante, mais pas méchante. Cela ne plaisait pas à Kuro de laisser son sac sans surveillance, mais maintenant c'était trop tard. Il se tourna vers là où se trouvait son esprit.

    * Oui, je vais le surveiller ne t'en fais pas. *


    Si Hell voulait aider Kuro, c'était parce que dans le sac il y avait un livre d'histoires d'horreur que Kazé lui lisait le soir, c'était une sorte de rituel habituel avant de se coucher. L'esprit retourna à la place du jeune homme et fixa le sac et si quelqu'un le prenait, Hell le verrait et Kuro pourrait le revoler. Il l'avait déjà fait plusieurs fois et ça c'était toujours bien passé. C'est alors que l'homme aux bijoux rentra dans les toilettes, profitant ainsi de cet instant pour s'échapper de son "obligation de père" durant quelques minutes.

    [Si vous voulez me faire revenir lorsque vous postez, libre à vous. Oui, psk là je vous abandonne presque ^^""""" Désolé, mais je n'avais que sa en tête Pardon ]
    Sieg
    Sieg
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 28
    Inscrit le : 16/07/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21 ans, sexe masculin
    Élément: Air
    Emploi: Ecrivain

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Sieg le Jeu 15 Juil 2010 - 3:31

    Sieg se félicita grandement de voir à quel point l'enfant avait fini par se calmer en si peu de temps. Finalement, peut-être avait-il un peu d'empathie avec ces bêtes là? Dans tous les cas, il fut heureux de remarquer que le petit garçon avait désormais placé tout son intérêt envers la proposition du jeune romancier. Peut-être bien que cet enfant ne faisait pas partie de ces petits personnages turbulents, tout compte fait.
    Quand le petit homme se plaça sur la place, Sieg jeta un coup d'oeil aux autres passagers. Il semblait bien que personne ne se sente concerné par cette histoire. Et ce "faux père" aussi, de toute évidence. Il allait sans doute devoir s'occuper de la terreur jusqu'à l'arrivée d'un contrôleur. Aussi, il ne se posa pas plus de questions, puisque personne ici n'avait de réponses à apporter. Il s'assit alors aux côtés de son nouveau compagnon et se mit à chercher les fichiers où se trouvaient les albums. C'était étrange, d'ailleurs, de chercher de telles choses dans le dossier "COURS". Et pourtant...

    *Dépêche toi un peu, Sieg. Tu sais que les enfants sont de nature impatiente!*

    *Quoi? mais je ne cherche que depuis dix secondes!*

    Et cela ne manqua pas! Le marmot commençait déjà parler à son père. Enfin... pas le vrai, en tout cas. Mais il était loquace ce jeune homme: c'était vrai qu'il fallait l'aider, cette jeune fille, alors qu'elle semblait tellement peiner à porter sa valise... Sieg l'aurait fait, d'ordinaire, mais d'autres personnes étaient bien plus proches d'elles, capables de l'assister, et surtout, il y avait un autre personnage dont il s'était engagé à s'en occuper... Depuis seulement une minute, mais soit...
    Et voilà qu'il se déplaçait en le tirant par le bras! Cela devenait dangereux, en plus. C'était une question de pudeur, mais ses cicatrices étaient désormais visibles, et il n'avait pas du tout envie que qui que ce soit puisse les remarquer. Et surtout pas cet enfant qui pourrait lui demander des explications. Car oui, c'était bien possible, puisque lorsque Sieg se résigna à le voir, le court sur pattes demandait à savoir pourquoi un certain monsieur portait un foulard violet autour du cou. Soit, pour cet enfant, c'était un mouchoir, mais bon... Un autre danger se présentait là.
    C'était qu'en continuant à s'occuper de ce petit de la sorte, il allait peut-être attirer les regards. Et alors on pourrait peut-être le reconnaître comme étant ce fameux Sieg Wahreith. Cet écrivain. Mais d'un côté, comment pouvait-il prétexter le fait d'abandonner un enfant qui ne savait pas reconnaître son père? Il était dans une impasse, et il avait besoin d'aide... Une aide que même Threid ne pouvait pas lui apporter.

    "Eh bien tu vois, petit... Cet homme porte... Heu... un foulard. Et un foulard ce n'est pas comme un mouchoir. C'est un accessoire, comme un vêtement ou un bijou."

    *Ne bégaie pas, tu risques d'attirer les soupçons.*

    Sieg regarda autour de lui, à la recherche d'un quelconque regard suspect. Rien à l'horizon, et c'était tant mieux. En tout cas, pour l'instant. Maintenant, il devait forcer cet enfant à se tenir tranquille. Et pour cela, l'idéal était de créer une complicité.
    Il s'agenouilla pour se mettre à son niveau, posa sa main sur son épaule, pour commença à lui parler calmement.

    "Dis moi, quel est ton nom?"
    Myunn
    Myunn
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Âge : 26
    Inscrit le : 24/06/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 15
    Élément: Lumière
    Emploi: N/A

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Myunn le Jeu 15 Juil 2010 - 19:48

    La jeune fille ne remarqua pas que le jeune garçon l'avait pointé du doigt ni que quelqu'un s'était levé pour l'aider. Elle s'était juste concentré à bouger la valise. N'ayant plus de force après l'avoir bougé jusqu'ici, l'avoir soulevé pour le mettre dans le train, sans compter qu'elle avait couru même si ce n'était que deux secondes. Heureusement que le train, lui était confortable. Il faut dire, cela valait le prix. Celle-ci s'affala ensuite sur la place désignée de son ticket.

    * Pfouuuh *

    Elle fit un discret soupir de soulagement quand elle réussit à mettre la valise à côté d'elle, essayant le moins possible de gêner le passage. Bien sûr, elle avait déjà abandonné de mettre sa valise en hauteur. Il était bien trop lourd et elle risquerait de s'écraser avec et si par chance, elle arrivait à le soulever aussi haut. Myunn fit un coup d'oeil pour voir qui était son voisin avant de retourner son regard vers Kuu.

    " Bon travail Myunn. Il te suffit juste de faire un peu de sport pour avoir quelques muscles parce que là... "

    * Roh, c'est bon, tu sais bien que je déteste le sport... *

    " Oui oui je sais et c'est bien dommage, le sport aide à garder ton corps en bonne santé tu sais. "

    * Oui mais bon.. *

    Myunn s'arrêta de regarder autour d'elle, sachant qu'elle savait que le petit garçon ferait toujours son raffut avec son air enfantin et quelques gouttes d'égoïsme. Pas que Myunn était méchante, elle-même est souvent enfantine. C'est juste que le jeune garçon lui rappelait vraiment son passé et, cela ne lui plaisait pas tellement. Les enfants ont toujours voulu attirer l'attention. Les petites filles en criant, pleurant à l'aide et les garçons, en faisant des bétises pour se faire gronder. C'était comme cela pour la plupart des enfants, que ce soit riche ou pauvre, avec des conditions toutes différentes. La jeune fille regarda par la fenêtre, voyant le paysage se défilait et jeta ensuite un coup d'oeil à son poignet, là où il y a quelques années jusqu'à il y a un an, se trouvait souvent un gros rouge ou même parfois des petits bleus. Elle caressa son poignet contre sa joue discrètement, comme pour effacer ou apaiser son poignet où ne se trouvait déjà plus aucune blessure. Kuu restait silencieux, regardant Myunn puis le petit garçon à tour de rôle. Bien qu'il voulait la raconter, ce qui se passait dans le train. En voyant le regard mélancolique de la jeune fille qui regardait le paysage à travers la fenêtre du train, il s'était tût. Sans doute pour pas la déranger. Quelques secondes plus tard, Myunn commença à détacher ses cheveux, elle trouvait cela plus confortable pour bien mettre sa tête sur sa siège, sentant sa matière qui ressemblait au fauteuil de chez elle. La jeune fille au long cheveux rose pâle ferma doucement ses yeux pour essayer de se reposer et sans doute, dormir un peu pendant ce premier long voyage.

    [c'est sûr, j'aide pas beaucoup non plus pour le RP. Mais bon, je voyais vraiment pas mon personnage intervenir dans quoi que ce soit ^^"]
    Eon
    Eon
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Eon le Ven 23 Juil 2010 - 14:35

    Pchiiiiiiit. Encore une fois, la porte de la voiture s'ouvre. Cette fois, ce sont deux personnes qui le traversent. Marchant en tête, un homme, qu'on pourrait qualifier assez facilement de grand. Sa corpulence laisse deviner un métier ou une activité physique intensive. Le premier mot qui vient à l'esprit quand le regard tombe sur lui est sombre. Peau mate, de très longs cheveux noirs, sourcils épais noirs, vêtements noirs. Derrière lui, et presque entièrement dissimulée par la silhouette de l'homme on pourrait croire trouver son antonyme : une femme, menue et blonde, toute entièrement de blanc vêtue.

    - Karl chéééééériiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!

    Étonnant, mais ce cri suraigu vient de la part de l'homme sombre. La plupart des regards qui se sont posés sur lui le voient s'élancer en courant... sur la pointe des pieds, ses bras en arrière. Une façon de courir des plus pittoresques. Quand il arrive au niveau de l'enfant, il le prend dans ses bras et le serre contre lui.

    - Oh Karliiiiii, maman et papa te cherchent depuis des heures, mon chou! Hein Darla ?
    - Oui, chéri.
    - Oh, mais quelle joie de te revoir, mon ange ! C'est ces gentils messieurs qui t'ont gardé? Oooohh, mais comme c'est gentil de leur part. Merci, merci.

    Puis le voilà qui pose l'enfant à terre et prend le jeune brun dans ses bras et de l'embrasser quatre fois sur les joues. Et de faire pareil avec le blond.

    - Merci, merci. Vous êtes un couple merveilleux, je suis sûr que vous serez des parents géniaux. Pas vrai, Darla ?
    - Oui, chéri.
    - Viens, Karl, viens avec ton papa chéri!

    Il reprend le gamin et le couvre de baisers. Puis en coup de vent, les trois membres de la famille disparaissent par la même porte où ils sont venus. Juste au moment où le train commence à ralentir…



    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Sign_eon
    Kuro
    Kuro
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 29
    Inscrit le : 24/06/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21; male
    Élément: Ombres
    Emploi: petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Kuro le Sam 24 Juil 2010 - 18:17

    Kuro sorti des toilettes après plusieurs minutes au calmes. Il s'attendait à voir le gamin juste devant la porte, et donc prit un certain temps avant d'ouvrir celle ci, mais, à son grand soulagement, l'enfant avait disparue. Cela l'inquiéta tout de même un peu, mais quand il aperçu Hell pliée en deux rigolant sans pouvoir se retenir,il se dit qu'il y avait surement eu un évènement comique d'une grande ampleur pour la mettre dans cette état. Il se rapprocha vers sa place en regardant Hell.

    * HAHAHAHA. Tu vas jamais me croire. *

    * Dit toujours. *

    L'esprit se mit à raconter le récit de se qui venait de se passer, pendant que le train ralentissait de plus en plus à l'arriver de la gare. Kuro ne put d'empêché d'esquisser un sourire mais se retenait de rire pour ne pas gêner les deux garçon qui semblaient déjà mal à l'aise. Enfin, le train s'arrêta une bonne fois pour toute, et les hautparleur annonçait le gare de la capitale. Kuro prit alors son sac, et laissa son esprit reprendre son souffle pour quitter le wagon et rejoindre la terre ferme.

    [ Désolé, je l'ai écrit un peu à la va vite, car sur le coup je me sentait pas bien mais que je voulait pas ralentir plus le RP. ]


    Dernière édition par Kuro le Mar 27 Juil 2010 - 20:27, édité 1 fois
    Sieg
    Sieg
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 28
    Inscrit le : 16/07/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21 ans, sexe masculin
    Élément: Air
    Emploi: Ecrivain

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Sieg le Mar 27 Juil 2010 - 18:32

    Sieg eut droit à sa réponse... et de manière assez étonnante. Une voix suraiguë retentit derrière lui, dévoilant le prénom du petit gnome sur pattes: Karl. On aurait peut-être même pu lui attribuer le nom de "Karl chériiii" tant cela sonnait étrangement bien dans cette voix criarde. Et pourtant, lorsque le romancier se retourna, il vit un grand homme, terriblement intimidant, pourvu d'une aura particulièrement sombre... en train de courir vers lui, sur la pointe des pieds, les bras en arrière...

    *C'est une blague?*

    *Que dis-tu? Je le trouve plutôt gracieux pour un humain!*

    Évidemment, pour Threid, qui semblait continuellement danser dans une nage, en duel contre la gravité, ce type de déplacement restait naturel. Mais c'était tout autre chose dans le monde des humains.
    Bien entendu, celui qui semblait être le père de l'enfant alla embrasser son fils, laissant derrière lui une femme menue et blonde, tout son contraire. Comme quoi, les opposés s'attirent... En tout cas, ce personnage insolite montrait une très grande reconnaissance. Presque dangereuse pour l'écrivain qui voulait à tout prix cacher son identité. Il commençait sérieusement à attirer les regards vers lui, et cela l'inquiétait. Mais forcément, ce sombre colosse n'en resta pas aux remerciements: il l'embrassa quatre fois sur les joues, fit de même avec le jeune blond au foulard violet, puis les félicita... assez étrangement.

    *"Vous êtes un couple merveilleux?" Eh eh! Sieg, dis donc, tu m'as caché des choses!*


    *Arrête donc, Threid! C'est suffisamment gênant comme ça!*

    "Mais vous vous tr..."

    Trop tard: les parents s'en allaient déjà par la porte d'où ils étaient venus, emportant l'enfant avec eux... Sieg resta un moment comme ça, debout, l'air béat devant une situation aussi loufoque, puis jeta un coup d'œil à son soit disant "compagnon". Il lui transmit un sourire de complicité, mêlé de gêne, et s'en alla rejoindre sa place... juste au moment où le train commençait à ralentir... Déjà? Ils étaient arrivés à Syracuse?

    *Eh bien, je pensais que ce serait plus long. Dépêche toi donc de ranger tes affaires. Tu t'es étalé avec tes vêtements et ton PC.*

    Sieg se mit alors à ranger ses affaires du plus vite qu'il le pouvait, fourrant son pull dans sa valise, mais enfilant tout de même son manteau, histoire de garder des manches par dessus ses cicatrices. Quant à son ordinateur, ce fut le même cinéma: il regarda longtemps autour de lui pour voir lorsque les regards seraient perdus ailleurs, afin de ranger son engin dans la mallette, sans que l'on ne puisse voir le pistolet. Tout était donc prêt: il allait bientôt descendre. Il allait peut-être même affronter son destin...


    Dernière édition par Sieg le Mer 28 Juil 2010 - 4:57, édité 1 fois
    Myunn
    Myunn
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Âge : 26
    Inscrit le : 24/06/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 15
    Élément: Lumière
    Emploi: N/A

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Myunn le Mer 28 Juil 2010 - 3:34

    Ses paupières commençaient à devenir lourd et le sommeil la prenait, petit à petit quand soudainement un bruit l'arracha des bras de Morphée. Enfin si on peut appeler cela un bruit, c'était plutôt un cri, un cri qui appelait un être qu'il surprotègerait. Myunn ouvrit difficilement ses yeux, se remettant un peu plus droite et regarda ce qu'il se passait. Le cri qu'elle venait d'entendre venait de cet homme. Un homme plutôt sombre et effrayant, comme s'il venait d'un mafia. Contrairement aux visages ahuris des autres passagers, la jeune fille garda un regard vague, elle n'était pas surprise, ne connaissant pas vraiment la norme des voix qui s'accordait avec le physique. Il faut dire, elle n'a pas souvent converser, ni sortit "dehors". Il courra vers le petit garçon et le serra dans ses bras, il l'étouffait presque, enfin c'était l'avis de la jeune fille qui regardait la scène. Il venait de retrouver son père et sa mère. Deux personnes physiquement complètement différent, du blanc et du noir. Pour Myunn c'était si romantique, deux personnes totalement opposés s'attirent comme le Ying et Yang, comme l'ombre ne peut être là sans la lumière. Ils s'accordaient. Le gros bonhomme alla ensuite embrassait les jeunes hommes sur la joue avant de partir au prochain quart de tour sous les yeux toujours ébahis des passagers.

    " C'est bien pour le petit garçon non? "

    * Oui mais on dirait qu'il n'était pas très content! *

    Myunn prit bien sûr un ton légèrement ironique. Bon c'est vrai qu'il avait fait une expression légèrement boudeur face à son père trop affectif mais, il devrait être content au fond de lui même n'est-ce pas? Quel enfant et parent ne s'aiment pas à la fin? Enfin.. quoique cela peut être différent. Une expression mélancolique et rêveuse revint en elle sous les yeux inquiets du petit esprit blanc qui se "posa" sur son épaule silencieux. Elle lui fit un sourire avant de refermer les yeux mais se fient tout de suite réveiller par la même personne qui ne parlait pas il y a quelques secondes.

    " Myunnn! Le train vient de stopper! Depêche, range, et sort! "

    * Aaaah, tu pouvais pas le dire plus tôt? "

    " Tu n'as même pas était capable de voir que tout le monde descendait, ni que le train ralentissait, c'est ta propre faute, assume. "

    * Ouinnnn *

    Elle se leva brusquement, se heurta sur le coup contre la fenêtre, elle caressa doucement son front avant de partir vers le couloir mais, tombait en plein milieu, s'était cogné contre sa propre valise. Heureusement les autres étaient déjà devant et elle n'avait dérangé personne. Kuu la regardait, quelques sueurs sur sa tête, on comprends pourquoi il ne peut s'empêcher de s'inquiétait. Elle se frotta de nouveau sur ses nouveaux blessures avant de se lever rapidement. Car, après tout, la jeune fille était habituée aux blessures. Elle prit la valise et le traîna. Le petit esprit blanc la regarda faire et prit un ton légèrement moqueur.

    " Tu ne peux t'empêcher de faire des bêtises jusqu'à la fin hein? "

    * Chuuuuuteuh... *
    Kuro
    Kuro
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 29
    Inscrit le : 24/06/2010

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21; male
    Élément: Ombres
    Emploi: petits boulots

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Kuro le Sam 7 Aoû 2010 - 21:31

    [ Le Rp est finit ?? ]

    Contenu sponsorisé

    [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn) Empty Re: [ Semaine o7 ] Train 1196 Voiture 15 Direction Syracuse (Fark'el Kuro Sieg Myunn)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 24 Juil 2019 - 9:31