[ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks)

    Eon
    Eon
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks) Empty [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks)

    Message  Eon le Ven 22 Mai 2009 - 0:17

    Tic tac tic tac tic. Le Soldat de la Réitération Cyclique est là, tac tic. Remonte remonte la clé mécanique, crac cric, et se répète le Rituel périodique, tac tic.


    Nous sommes en gare de Rossolis, ville fleurie moyenne d'Iathynte à 158 kilomètres au sud de la capitale. Les compagnies ferroviaires se livrent une lutte acharnée pour les trajets les plus rentables aussi arrivez-vous de plus loin et avez une correspondance. Le bâtiment est modeste, quelques 5o m² à peine, lui donnant un air de "comme avant" avec son toit de tuiles rouges ; il y a à peine deux guichets et un pôle rond d'information en sus des bornes grises de la société de gestion des réservations. Le quai doit faire en tout et pour tout 3o mètres de long. Vous êtes à l'air libre et pouvez vous asseoir sur des bancs en pierre à la fin immédiate des murs tout peints d'écru sous un préau étroit.

    Il fait beau, il fait chaud, des petits bouts de nuage épars cassent l'homogénéité du ciel bleu en ce lundi matin ensoleillé. Le train 164o est annoncé voie 1 à 11h44 et le voici qui entre en gare. Le museau effilé, vous avez affaire à un train à grande vitesse composé de 7 voitures couleur nuit et affichage digital : à l'avant, 2 wagons de 2nde classe numéros 4 et 5, au centre 2 voitures de 1ère classe numéro 12 et 14 prennent en sandwich le wagon-restaurant numéro 13, et à la fin 2 dernières voitures de 2nde classe portant les numéros 6 et 7.

    En voiture, en route mesdames et messieurs ! Les confortables fauteuils bruns vous attendent dans ce véhicule climatisé !
    [ Désolée pour le retard du topic, votre train est à l'heure lui au moins n_n" ]



    [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks) Sign_eon
    Naethian
    Naethian
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 30
    Inscrit le : 05/05/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21, Homme
    Élément: Air
    Emploi: Sans emploi fixe.

    [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks) Empty Re: [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks)

    Message  Naethian le Ven 22 Mai 2009 - 17:21

    A l'abri du soleil dans la gare, Naeth enlève son chapeau et ses lunettes de soleil, découvrant ainsi son teint et ses cheveux blanc comme de la neige, et ses yeux rouge rubis. Ne faisant pas attention au regard étonné des gens présent, il se dirige vers son train, tout en vérifiant son billet à voix basse.

    "Place 81, voiture 4... c'est là."

    Une fois assis, Naethian ferma les yeux, réfléchissant à Syracuse, la ville qu'il allait bientôt découvrir.

    La voix amusée de son Esprit lui emplie la tête.

    Alors, grand frère, on rêvasse ?

    Pas la peine de t'exciter comme ça, sœurette. On croirait entendre une gamine de 12 ans.

    Zéphyr poussa un soupir amusé. Après tout, ils se chamaillais tout le temps, depuis près de 20 ans. Et Naethian avait rarement le dernier mot.

    Tu sais, j'ai appris dans ma dimension que de plus en plus d'Esprits étaient liés. Des ennuis en perspectives ?

    Non, je ne pense pas. Mais c'est curieux... Bof, on verra bien sur place.


    Tirant un roman de son sac, Naeth se plongea dans sa lecture pour patienter.
    Philippe
    Philippe
    P'tit joueur ù_ù

    Inscrit le : 11/05/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21 ans - M.
    Élément: Lumière
    Emploi: Aucun... officiel

    [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks) Empty Re: [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks)

    Message  Philippe le Mar 26 Mai 2009 - 13:51

    I see skies of blue and clouds of white
    The bright blessed day, the dark sacred night
    And I think to myself, what a wonderful world


    C'était en effet une journée glorieuse que cette journée d'été. Le soleil brillait, une brise légère soufflait. À la demande de notre jeune ami, le taxi qui l'avait porté jusqu'à Rossolis l'avait déposé en plein centre-ville. Et là, alors qu'il prenait la direction vers la gare, quel feu d'artifice s'était offert à ses yeux ! Des fleurs de toutes les couleurs. Il y en avait certaines qui présentaient des coloris qu'il ne se soupçonnait même pas qu'une fleur puisse avoir.
    Il est vrai et nous l'avouerons sans peur, la couleur prédominante de son pays est le vert. Mais alors, quel vert ! On trouve de tous les tons, toutes le teintes et toutes les nuances ! Clair, foncé, jade, malachite, bouteille, menthe, olive, opaline, émeraude... et de peur d'ennuyer, nous ne les citerons pas toutes les autres.
    Mais voilà que nous nous égarons. Revenons-en donc à notre jeune ami qui débouchait sur le quai à peu près en même temps que le train arrivait en gare. Devant l'engin, Philippe ouvrit des yeux aussi ronds et émerveillé que le seraient ceux d'un enfant devant une glace à douze boules multicolores.

    Laissons donc un peu le jeune de Montrose à sa contemplation et concentrons-nous sur une question que vous vous êtes peut-être posée : pourquoi n'est-il pas allé directement à Syracuse en avion ?
    Dans le cas, à vrai dire peu surprenant où vous ne vous seriez pas posé cette question, eh bien, vous allez toute de même lire la réponse. À moins que vous ne sautiez le paragraphe, nous sommes d'accord.
    La raison donc, pour laquelle Philippe de Montrose prend le train, peut se résumer par un seul mot : incognito. En effet, il avait décidé de se rendre le plus discret possible.
    Quant à la différence que cela fait d'arriver par avion ou par train, il faudrait le demander au jeune homme lui-même, car l'humble narrateur vous avoue que la réponse à cela le dépasse largement. Toujours est-il qu'il avait décidé d'atterrir dans un petit aéroport à la limite de l'officiel et avait pris un train jusqu'à la ville où il devait prendre son train.

    Après cette petite parenthèse à l'utilité douteuse, revenons à notre jeune ami.
    Celui-ci semblait aller de surprise en surprise. Par exemple : où étaient passés les détecteurs de métal, machines à rayons X et toutes autres procédures de sécurité ? Certes, cet endroit était on ne peut plus charmant, mais cette absence était quelque peu déroutante. Cela faisait-il partie du décor ? Autre question que ce posait le jeune homme : où se trouvaient les portes d'accès avec des hôtesses au sourire charmant ou à l'hôte au sourire étincelant ? Et ses valises ? Où était le tapis pour les poser ?

    Quelques passagers pressés le bousculèrent légèrement. Mais il ne bougea pas d'un pouce. Il observait, attendait il ne savait trop quoi. Puis : « DING DONG, départ imminent, ce train dessert les gares de... »
    La suite, il ne l'entendit pas, affolé qu'il avait été par les deux premiers mots (si l'on excepte le ding et le dong, que par leur qualité d'onomatopée nous nous permettons d'ignorer). Le départ semblait inéluctable et Philippe bien que n'ayant jamais pu le confirmer par lui-même, faisait confiance au vieil adage de son pays : on attend le train, mais le train ne vous attend pas. Aussi sauta-t-il dans le wagon qui se trouvait le plus proche, sans même se donner la peine de lire le numéro de voiture. S'il l'avait fait, il aurait su qu'il entrait dans le wagon 4. « ... et Syracuse son terminus. Attention à la fermeture des portes. »

    Il resta immobile quelques secondes, sous l'effet de la surprise. Mais bientôt il se secoua, Philippe de Montrose était un homme d'action, après tout. Il jeta un regard autour, regardant les quelques places occupées, ou pour être précis leur occupants. Il se décida enfin pour la personne aux cheveux blancs qui lui tournait le dos. Après tout, la vieillesse apporte avec elle la sagesse et qui de mieux qu'un ancien pour lui fournir des renseignements ? Arrivé à son niveau, il se décoiffa comme le lui demandait la bienséance, puis il s'inclina profondément, comme il se devait devant les aïeux.

    « Excusez-moi mon bon gentilhomme. Pourriez-vous m'indiquer où se trouve le accueil, je vous prie ? »

    Notre jeune ami avait étudié avec soin la langue du pays qui allait l'accueillir. Mais néanmoins certains éléments de son pays avaient laissé leur empreinte aussi claire que celle que laissent les lunettes après quelques jours de ski. Par exemple ? Son accent. Cet accent assez marqué, surtout cette façon particulière dont il roule les R, à la mode de chez lui.


    [Disclaimer : la chanson du début est « What a Wonderful World » de Louis Armstrong]
    Naethian
    Naethian
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 30
    Inscrit le : 05/05/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21, Homme
    Élément: Air
    Emploi: Sans emploi fixe.

    [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks) Empty Re: [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks)

    Message  Naethian le Mar 26 Mai 2009 - 14:17

    Naethian leva les yeux de son livre pour observer le jeune homme. Poli au delà de toute mesure, il lui semblait un peu coincé également. Il sourit et enleva ses lunettes, dévoilant ses yeux rouges. Les trois couleurs - le blanc de sa peau, le rouge de ses yeux et le noir de ses vêtements - formait un contraste étonnant pour les yeux. Il montra un léger étonnement à la question.

    " L'accueil, dans un train ? Je ne vois pas de quoi vous parlez. Vous avez besoin d'un renseignement ?"
    Nerine
    Nerine
    P'tit joueur ù_ù

    Féminin Âge : 26
    Inscrit le : 08/05/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19 ans, Feminin
    Élément: Ombres
    Emploi: Serveuse dans un bar mal fréquenté

    [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks) Empty Re: [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks)

    Message  Nerine le Ven 29 Mai 2009 - 18:44

    Un peu en retard, Nerine se dépêcha d’entrer dans la gare. Elle expira avec soulagement lorsqu’elle vit que le train dans lequel elle devait embarquer était toujours là. Néanmoins, elle ne ralentit pas, bien au contraire, cherchant du regard son wagon. Elle sortit son billet du petit sac en bandoulière qu’elle portait sur l’épaule comme un sac à main et vérifia pour la énième fois le numéro de son wagon.

    Estezya, si tu vois le wagon 5, fais moi signe.
    Okasan, voici le wagon 4, tu n‘as qu‘a aller à l‘intérieur afin d‘aller ensuite dans ton wagon, rien de plus simple, mais encore un peu complexe pour toi j‘ai l‘impression… Le numéro de ta place?
    50, mais je trouverais toute seule, merci.

    Estezya, l’Esprit de Nerine avait le don de l’agacer mais elle l’aimait comme si elle eut était sa propre fille. En général, elle était toujours de très bons conseils et la jeune fille ne l’aurait laisser pour rien au monde. Elle monta dans le train et marcha le long des rangées de fauteuils jusqu’au moment où elle fut bloquée par un homme parlant à un autre. Elle dut réprimer un fou rire en entendant le premier des deux hommes demandait au second où se trouvait l’accueil et dut le réprimer plus encore lorsque le second lui répondit, étonné, qu’il ignorait de quoi il parlait.

    « Veuillez me pardonner, mais puis-je passer? »

    Nerine dévisagea l’homme assis. Il était très étrange, mais il s’habillait de telle manière que c’était très agréable de le regarder. Du moins, du point de vue de Nerine. Elle aimait beaucoup tout ce qui pouvait sortir de l’ordinaire. Elle-même, ce jour là, n’était pas vraiment dans les normes avec sa longue robe médiévale noire et rouge et son corset en cuir noir qui lui rehaussait la poitrine.

    « Pardonnez moi, je n’ai pas à vous dévisager… J’ai cependant l’impression de vous avoir déjà vu, non? Quel est votre nom? »

    Okasan, ne le traumatise pas le pauvre petit..
    Tais toi, Estezya.

    Nerine sourit, le jeune homme l’intéressait ou tout du moins son physique peu commun car la jeune fille n’avait pas réellement envie de faire connaissance avec lui. Elle avait joué la carte du « on ne se serait pas déjà vu » pour masquer sa curiosité. Elle dégagea une mèche de cheveux qui lui barrait le visage et, sans le faire exprès, releva sa frange, laissant apparaître sa longue cicatrice. Elle rougit violemment en s’en apercevant, mais resta à coté du garçon à l’étrange question et de celui à l’étrange physique.

    [Okasan, si je ne me trompe pas d’orthographe est un mot japonais voulant dire maman ^^ et je suis désolée, je crois que j'ai poster alors que Philippe devait le faire, faudra que je m'habitue .. ]
    Naethian
    Naethian
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 30
    Inscrit le : 05/05/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 21, Homme
    Élément: Air
    Emploi: Sans emploi fixe.

    [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks) Empty Re: [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks)

    Message  Naethian le Mar 2 Juin 2009 - 8:41

    Naethian vit la jeune fille s'approcher alors qu'il parlait. Il sourit encore plus à la question de celle-ci, et répondit, les yeux remplis de malice :

    "Je ne pense pas que nous nous soyons croisés. Quand à me dévisager... je m'y suis habitué, depuis le temps. Pour vous répondre, miss, je me nomme Naethian Fergal. Et vous ?"

    T'as un ticket grand frère

    Je sens que tu vas me saouler avec ça avant la fin du voyage, sœurette. Et puis en plus, tu te trompe, c'est de la curiosité, rien de plus.

    Je sais pas pourquoi, mais j'ai un doute... Enfin, je garderais mon opinion pour moi.

    Il haussa cependant un sourcil, durant une seconde et demi, au vu de l'étrange habit de la jeune fille. Cependant, il ne fit aucune remarque, se contentant d'attendre tranquillement la réponse à ses questions.

    N'ayant aucune réponse de ses deux compagnons de voyages, Naethian se remet à lire. Mais il a l'esprit ailleurs...

    Toujours la même pensée, grand frère ?
    Oui... elle ne me quitte pas.

    Être un albinos n'a pas que des désavantages. Bien sur, être faible physiquement et ne pas supporter le soleil n'aide pas dans la vie de tous les jours. Ajouté à ça, la discrimination enfonce encore le clou.
    Mais ce qu'il y a de bien, c'est qu'on a une vision différente des choses. Ses lectures on apporté à Naethian un vif intérêt pour le surnaturel, ainsi qu'une question... qui est devenue une obsession.
    Qu'est ce qui est réel ?
    Une fois encore, le débat s'engagea entre Zéphyr et l'Elementaliste.

    A ton avis, comment on peut définir la "réalité" ?
    C'est ce qui est. Je sais pas pourquoi tu continue à te poser cette question. Ce qui est réel, c'est ce que tu peut voir, sentir, entendre, toucher ou goûter.
    Mais la magie... elle existe, tu ne peut pas le nier. Donc elle est réelle. Mais on ne peut pas la percevoir.
    Erreur, tu la perçois. Tu la "ressent".
    Certes, mais regarde. Toi, par exemple, tu es un "Esprit". Tu n'a aucune existence physique. Tu es réelle. Mais les autres ne peuvent même pas te "ressentir".

    Le débat continua ainsi jusqu'à l'arrête suivant, a partir duquel Naethian et Zéphyr (arrivé une fois encore à un statu quo) n'abordèrent plus le sujet. L'albinos se concentrais sur sa lecture, un roman de Bernard Welbeerd.
    Cronos
    Cronos
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks) Empty Re: [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks)

    Message  Cronos le Mer 14 Juil 2010 - 17:22

    Ceux qui gardent le Temps s'assurent de son bon écoulement. Le Sable des événements immobiles s'égrène entre leurs doigts afin que les aiguilles de la Grande Horloge retrouvent l'élan perdu. Les individus se raniment, le Fil du Temps est réparé.
    Deux heures passeront dans la fraîcheur du train 164o, sans arrêt jusqu'à Syracuse. Les sandwiches du sponsor Panhru ont été proposés à 12h12 pétantes par des hôtesses en uniformes coquelicot, couleur de la marque, et sourire commercial de rigueur. Pas d'incident à déplorer, pas de maladresses, pas de turbulence, pas d'enfant perdu, pas de père indigne, pas de petit vieux qui a égaré son livre, pas de petite dame qui ne trouve plus son chien, pas de voleur de billet, pas de vampire aux dents longues. Un voyage d'une plate platitude comme on en fait souvent. Pssshhhht, terminus, que tous les élémentalistes descendent !
    [ Clôture de topic effectuée par Libellule ]



    [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks) Sign23

    Contenu sponsorisé

    [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks) Empty Re: [ Semaine o6 ] Train 164o Direction Syracuse (Naethian Philippe Nérine Soane Evanna Elfissa Heks)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 24 Juil 2019 - 9:29