[s 05][libre]L'arrivée peu glorieuse de Faro… (fini)

    Partagez
    avatar
    Faro
    P'tit joueur ù_ù

    Masculin Âge : 24
    Inscrit le : 29/04/2009

    .o0 Feuille de perso 0o.
    Âge, Sexe: 19, Masculin
    Élément: Ombres
    Emploi: N/A

    [s 05][libre]L'arrivée peu glorieuse de Faro… (fini)

    Message  Faro le Mer 6 Mai 2009 - 15:08

    * Quelle galère… *

    Faro marchait depuis maintenant trois heures… Trois terribles heures durant lesquelles la chaleur et le soleil se disputaient le privilège de le tuer…
    Lui qui aimait tant l'ombre et la fraicheur marchait depuis cent quatre-vingt minutes sous un soleil de plomb et une chaleur desséchante. Lui qui adorait les vestes avait jeté la sienne au bord du sentier. Lui qui ne jurait que par le noir désespérait de trouver ne serais-ce qu'une tache d'ombre…

    On peut aisément deviner que le voyage n'enchantait pas Faro, et il durait depuis trois heures… Trois heures pendant lesquelles Faro ne cessa de marcher, suant sang et eau pour avancer de quelques nouveaux kilomètres. Le garçon était, vous vous en doutez, devenu terriblement irritable, et il en était de même pour son esprit; ainsi un silence de marbre régnait sur le chemin de terre qu'empruntait ceux-ci. L'élémentaliste ne fit aucune rencontre, bonne ou mauvaise.

    Le silence n'était troublé que par les pas de Faro qui regrettait amèrement de n'avoir que des vêtements noirs… son T-shirt était trempé de sueur et s'il ne l'enlevait pas, c'était uniquement par crainte de croiser qui que ce fut. Malheureusement, avec ou sans T-shirt, Faro avait bien peu fière allure… Les bras pendant le long du corps, le dos courbé, ses cheveux dégoulinant lui tombaient sur le visage et il se demandait s'il aurait un jour la force de dégager ses iris de la barrière sombre qui les protégeaient du soleil…

    L'avancée de Faro était lente et laborieuse, ses pas résonnaient dans son crâne et le lui faisait résonner comme si on le lui frappait à l'aide de trois ou quatre masses d'arme… Ce qui, vous le comprendrez, n'encourageait pas beaucoup à progresser…
    Cependant l'envie d'arriver enfin à Syracuse était la plus forte; même si chaque pas lui arrachait à présent une grimace de douleur, le garçon continuait, une froide détermination dans le regard (et ce malgré qu'il fut masqué par un rideau de cheveux…).

    Au moment où Faro se demandait si sa langue retrouverai un jour une consistance autre que celle d'un galet poussiéreux, une grande masse de bâtiments en tout genre apparut au détour d'une colline…
    Les “forces” décuplés par cette vision, l'élémentaliste accéléra sa marche dans l'espoir bien mérité après une marche qu'on pourrait aisément qualifier d'“éreintante”, d'une détente…

    L'esprit qui l'accompagnait fit entendre un cri de joie et Faro sourit. Ce qu'il regretta immédiatement dans la mesure où ces lèvres étaient tellement gercées que ce simple mouvement les fit saigner abondamment…
    L'élémentaliste parvint à lever un bras pour s'essuyer le menton et continua sa marche.

    Son dos se courbait un peu plus à chaque pas et sa détermination partait en fumée… Parviendrait-il seulement un jour à atteindre cette fichue ville qui semblait s'éloigner à chaque pas qu'il faisait ? Seul Mesa parvenait à le faire marchait encore.
    Il ponctuait chaque faiblesse d'un cri perçant, son agacement accru car sa place favorite, sur l'épaule de Faro, était inenvisageable car le dos du jeune homme était trop bas pour permettre une quelconque préhension…

    Ainsi il continuait, les yeux dans le vague, marchant à ce moment plus par réflexe que par réelle décision. Chacun de ses pas soulevait un nuage de terre qui s'accrochait à son pantalon noyé de sueur et réveillait le réveil qui carillonnait dans son cerveau…


    Au bout d'un temps infini, Faro arriva enfin dans un terrain vague, au terme d'une descente en pente douce. Esquivant quelques ordures qui se trouvaient là, le jeune homme continua pourtant sa route vers le cœur de la cité…
    Il avait l'impression d'être l'incarnation même de la fatigue. Ses jambes tremblaient sous le seul effort de rester debout…

    Plus maintenant…

    Faro s'était abattu comme une masse sur un talus, ses vêtement s'imbibant de la terre sèche qui composait le surélèvement…
    Les formes se flouèrent, ses sens lui apparurent éloignés; ce corps ne lui appartenait plus… Le jeune homme sombra dans l'inconscience, un faucon noir tournant autour ne lui…
    avatar
    Cronos
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    Re: [s 05][libre]L'arrivée peu glorieuse de Faro… (fini)

    Message  Cronos le Lun 15 Juin 2009 - 14:46

    Un individu egaré dans les méandres du Temps vient de surgir de nulle part. Les Gardiens accourent. Ils stoppent l'écoulement du Sable en retenant le fil de ses pensées et de ses actes, avant de le remettre sur le bon chemin. Les aiguilles de la Grande Horloge reprennent leur course mais le petit être doit se dépêcher : elles s'impatientent.


    [ Cela ne fonctionne pas ainsi Faro... La regle no. 1 est claire : "date de creation faisant foi". Je retaggue pour toi et te demande de bien vouloir te desengager par tes propres moyens aucune demande de RP n'ayant ete faite. Le manque de staff aidant et la date butoir etant plus que depassee, nous ne pourrons pas honorer ta demande future eventuelle. Cela avait ete specifie dans la centralisation, merci de t'y conformer. ]



    avatar
    Cronos
    Gardien du Temps

    Inscrit le : 07/01/2008

    Re: [s 05][libre]L'arrivée peu glorieuse de Faro… (fini)

    Message  Cronos le Jeu 15 Juil 2010 - 21:19

    Ceux qui gardent le Temps s'assurent de son bon écoulement. Le Sable des événements immobiles s'égrène entre leurs doigts afin que les aiguilles de la Grande Horloge retrouvent l'élan perdu. Les individus se raniment, le Fil du Temps est réparé.
    La léthargie de l'élémentaliste de l'Ombre se verra intrerompue et plutôt violemment : des impacts répétés le tirent de son inconscience. Il se redresse sur un coude, utilise l'autre pour barrer la route aux projectiles de petite taille, plisse les yeux pour ne pas se retrouver borgne. Qui ? Une bande de sales gosses bien sûr, qui ne trouvent rien de plus drôle à faire que de caillasser l'endormi. Ecoutez-les rire ! Pas envie de leur faire la morale, pas envie de leur parler tout court, le jeune homme aux cheveux sombres se contentera donc de battre en retraite sans montrer la moindre animosité à ses aissaillants : il ne faudrait pas leur donner des raisons de s'accrocher à lui non plus...
    [ Clôture de topic effectuée par Libellule ]




    Contenu sponsorisé

    Re: [s 05][libre]L'arrivée peu glorieuse de Faro… (fini)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 15 Aoû 2018 - 2:46